Forum RPG sur le manga Bleach
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Lys, la quincy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Lys, la quincy   Dim 17 Mai - 23:14

Nom & Prénom

     
|| Âge : 20 ans  || Sexe : Féminin || Race : Quincy|| Allégeance : Indépendante ||

     

     
Si jamais vous veniez à croiser Lys, il est probable que son apparence vous reste en mémoire, ou vous marque quelque peu. En effet, la première chose notable chez elle, c’est sa longue chevelure blanche, qui se voit de loin, de très loin. Bien que la décoloration de ses cheveux se soit produite durant son entraînement pour devenir une quincy, la raison de ce changement physique demeure un mystère. Heureusement, cela ne gêne en rien la jeune fille dans la vie de tous les jours. De plus près, l’absence de coloration au niveau des racines permet de constater qu’il s’agit bien d’une couleur « naturelle » ainsi que le temps qu’à passé Lys à se coiffer le matin même, selon le nombre de cheveux emmêlés.  Mais revenons à la vue de loin, car, de toute manière, qu’elle les laisse détachés ou qu’elle s’en débarrasse en une queue de cheval qui repose devant son épaule, c’est cette blancheur digne d’une publicité pour laver plus blanc que blanc qui vous marquera.

Une fois vos yeux détachés de sa chevelure, vous constaterez à  sa silhouette et à sa démarche qu’il s’agit d’une jeune fille encore en âge de suivre des cours, plus grande que la plupart des étudiantes Japonaises et également plus  large. Il ne faudrait pas pour autant en faire de mauvaises conclusions, car elle n’en est pas pour autant particulièrement grande ou large pour une occidentale. Car c’est ce que vous comprendrez en commençant à distinguer les traits de son visage, en particulier la forme de sa mâchoire et le tracé de ses yeux. Un regard gris, inquisiteur ou amical vous accueillera, selon la manière dont vous faites votre entrée. (Voire complètement figé et paniqué dans l’éventualité où vous seriez un quincy, mais il y a plus de chance pour que vous soyez un hollow manucuré.) Ce regard sera encore plus marqué par deux sourcils bruns, particulièrement bien dessinés par ses gènes, qui appuieront les émotions qu’elle exprimera. Puis vous descendrez sans doute sur le doux tracé de ses lèvres, avant de fixer sa... généreuse féminité.

Car  oui, on sait que vous le regarderez. Pas la peine de se cacher tout le monde le regarde, car des boobs ça reste des boobs !

Hem.

Vestimentairement parlant, il ya de grande chances pour que vous ne trouviez rien d’excentrique sur elle en semaine : pas de décolleté plongeant,   pas de vêtements multicolores, pas de formes improbables de tissus. Il est plus probable que vous la voyiez porter  une simple chemise ou un t-shirt de couleur neutre sous une veste dans les mêmes tons. Le reste de la tenue se composera d’un pantalon en jean ou toile, avec aux pieds une des innombrables paires de chaussures que possède Lys, confortant le cliché de la femme droguée aux achats.  


En des occasions plus rares, particulièrement durant les fêtes et autre vacances japonaises, elle pourrait porter un yukata ou une autre tenue tout aussi exotique, issue de sa passion pour le shiro lolita. Ainsi, sa tenue préférée est une robe entièrement blanche, laissant ses épaules à nues, cousue avec soin, très élégante, affreusement chère. Il parait pour l’instant improbable, voire impossible que vous la voyez porter un uniforme quincy.


De près, enfin, vous pourrez constater quelques petits détails supplémentaires. Tout d’abord, ses oreilles sont percées, et portent de très discrètes petites perles noires, tandis qu’elle porte autour du cou un petit  morceau de nacre blanc taillé en forme de triskèle, noué à une ficelle noire. Un grain de beauté marque le coin de ses pommettes.  Enfin, dernière chose importante que vous pourrez remarquer, elle porte un anneau d’argent à l’aspect usé autour du doigt. Pour ceux ayant quelques connaissances sur les quincys, le symbole ornant le bijou paraitra vite familier, étant l’un des emblèmes utilisé par ces exorcistes. Ce n’est bien sûr pas un simple accessoire de mode, mais l’objet faisant office de point de focalisation pour l’arc et les autres armes spirituelles de la jeune fille



     

     
Le physique fait, nous allons maintenant passer au mental. Au vu des goûts vestimentaires de la jeune fille vous pourrez très vite en conclure quel est sa principale caractéristique : c’est une ex-grosse weaboo obsédée par le Japon. Raison pour laquelle elle vint s’y réfugier après avoir quitté le Vandenreich. Forcément, tentant de reproduire un mode de vie qu’elle ne connait que de loin, elle commet nombre d’erreurs, et se fait traiter dans son dos de tatamisée par ces Nippons si polis qui ne disent jamais ce qu’ils pensent vraiment. Cette situation s’améliore peu à peu, au fur et à mesure qu’elle développe son goût pour d’autres activités moins folkloriques et Japoniaises.

De premier abord, Lys apparait comme une jeune fille calme et souriante, ne réagissant que très peu avec agressivité aux sollicitations extérieures. D’un naturel aimable et serviable, elle réussi à faire accepter sa compagnie à la plupart des personnes qu’elle rencontre, et apporte une fraîcheur certaine dans son lieu de travail. D’autant plus qu’ayant grandis dans une cage dorée, une simple machine à expresso peut se transformer pour elle en un jouet formidable. Ou une bombe à retardement.

Dans un pays fondé sur l’hypocrisie et des relations professionnelles formelles, la franchise et la spontanéité de la quincy peuvent en heurter plus d’un, ou au contraire amener le sourire.


Certes, il lui arrive de blesser en énonçant  des vérités sans détour, mais se rabaisser ou flagorner les autres lui rappelle trop ce qu’elle a vécu durant des années, au service de sa famille et des autres quincys. Elle ne s’embarrasse donc plus de cacher ce qu’elle pense ou ressent, préférant mettre les choses au clair.
Elle apparait donc à la plupart des gens qu’elle rencontre comme une jeune occidentale honnête et franche, un peu trop investie dans ses passions.

En creusant un peu plus, on peut vite discerner les doutes que cache une apparente bonne humeur. La nuit, lorsqu’elle ne peut trouver le sommeil, elle erre dans les quartiers de Karakura, tentant d’oublier ce qu’elle vécut durant quelques temps aux côtés d’autres quincys. Tentant de refouler  les brimades,   moqueries et punitions excessives qui étaient son lot quotidien. Mais également la mort qui survenait chaque jour, le manque de camaraderie et horrible sentiment d’être seule au quotidien. La guerre contre les shinigamis, et toutes les horreurs qu’elle vécut ce jour là l’ont également profondément marqué. Ce qu’elle a fait, ce qu’elle a enduré, ce à quoi elle a survécu, tout cela à forgé en elle un rejet es autres quincys et d’elle même, la tourmentant dans ses nuits sans sommeil.


S’il lui arrive de se battre à nouveau, elle fait montre de prudence et de retenue, appliquant à la lettre l’entraînement qu’elle a suivi depuis son enfance en ce sens. N’appréciant pas de se battre, elle fera le plus souvent le nécessaire pour éviter un combat inutile, mais entrera dans la lutte avec une froide résolution si elle s’y voit contrainte. Elle n’en est pas pour autant prête à gâcher sa vie dans la bataille si elle juge que l’enjeu n’en vaut pas la chandelle. Même si elle pourrait se battre avec courage pour protéger une personne ou une cause à laquelle elle tienne, encore faudrait il qu’elle la rencontre...

     
La famille de Lys est issue d’une ancienne lignée de quincy conservatrice, ayant survécu aux nombreuses  hécatombes qui éclaircirent les rangs des exorcistes. Les ancêtres de la famille Stivell s’établirent en France après la disparition de Juha Bach, tentant de se faire oublier des shinigamis tout en préservant  les traditions et la pureté de son sang.
Les parents Stivell furent donc le fruit d’un mariage arrangé comportant une bonne dose de consanguinité, élevés dans le seul but de faire perdurer et servir le clan des quincys. Et cette dans cette perspective qu’ils élevèrent leurs enfants.

Lys naquit au début de l’été, alors que le jardin de la grande propriété de ses parents fleurissait de toute part. Dernière d’une fratrie composée de deux sœurs et d’un frère,  elle fut éduquée dans  une véritable cage dorée. Vivant de professions dont ils avaient hérités de leurs parents, les deux géniteurs possédaient un grand pavillon richement meublé et décoré d’artefacts anciens, entretenus par de nombreux serviteurs, le plus souvent des quincys au sang impur. Les hautes fenêtres donnaient sur un grand parc privé, où poussaient des fleurs et autres buisson sculptés. La propriété était entourée d’une haute enceinte de haies, coupant la demeure du monde extérieur.

A partir du jour de sa naissance, tous les enseignements que reçurent les trois enfants  furent destinés à leur transmettre l’héritage quincy, dans l’attente du retour de l’hypothétique Roi Blanc. Il en allait de même pour leurs activités physiques. L’enfance de Lys ne fut donc que discipline, tradition, rigueur et travail afin qu’elle puisse dans le meilleur des cas servir le Père des Quincys au sein de son futur Empire, ou au pire transmettre à son tour les traditions à son cousin germain à laquelle sa famille la destinait au détriment des conseils de tout médecin compétent.

Malgré leur nature sévère, il serait faux de prétendre que les parents des enfants ne se préoccupaient pas du sort de leurs enfants. Certes, ils faisaient passer leur propre renommée et honneur avant leur progéniture, mais cela ne les empêchait pas de vouloir ce qui leur semblait être le mieux pour leurs enfants.  Même si cela incluait de leur laver le cerveau et d’en faire de braves petits soldats blanchisseurs à la botte d’un homme qui avait passé 1000 ans à attendre tranquillement tandis que ses loyals sujets étaient mis en conserves par un shinigami à moitié fou, ou bien décimés pour conserver l’équilibre d’une hypothétique balance des mondes.

De la même manière, même si la compétition était de mise entre les trois derniers de la famille Stivell, les épreuves qu’ils durent subir les rapprochèrent davantage qu’elles ne les séparèrent, leur permettant d’endurer ce que leurs parents avaient eux même connus. Des trois, se fut Lys qui réussit à maîtriser la première les techniques quincys les plus complexes, comme celle de déplacement rapide.  Ce qui excédait d’autant plus ses parents, la cadette semblant bien plus intéressée par le fonctionnement d’une bouilloire que par la noble et répétitive histoire des quincys.

Plusieurs éléments contribuèrent à mettre à mal la conviction qui devait être forgée en Lys, Cecile et Alain. Premièrement, le fait que se soit la seule perspective d’avenir des enfants, qui n’avaient quitté le domaine que pour deux occasions ne les poussait pas vraiment à s’investir. Deuxièmement, le fait que la plupart des serviteurs et bon nombres de cousins au sang un peu trop impur meurent le jour où Juha Bach réalisa l’Auschwalen. Un tel sacrifice eu de quoi choquer les enfants qui commencèrent dès  lors à se demander ce qui allait leur arriver.

Les années passèrent jusqu’à ce que le Roi face officiellement son retour, rappelant à lui tout les quincys qui n’avaient pas péris pour lui fournir ses pouvoirs. Les enfants répondirent à l’appel, et ainsi commença leur cauchemar.

La philosophie qu’avaient apprise les trois jeunes quincys était à des années lumières de celle pratiquée  par les enfants gâtés qu’étaient les sternritters.  Les valeurs de tradition et d’honneur étaient remplacées par la rivalité et l’exécution d’autres quincys pour des motifs douteux. Séparée du reste de sa famille, la jeune Lys devint un simple soldat de rang, tout aussi dispensable  aux yeux des autres quincys qu’ils l’étaient tous  aux yeux de leur grand patron.  Elle qui tenait de moins en moins à servir aveuglément ne supportait pas de devoir vivre en plus dans l’angoisse d’être exécutée sans sommation par un sternritter énervé.

L’endurance mentale de Lys finit  néanmoins par craquer suite aux batailles contre les arrancars puis les shinigamis. Plus que le risque d’être tuée dans la confusion, la perte des rares autres quincys amicaux, ce fut le fait d’être confrontée à la réalité qui la brisa. Durant des années, elle s’était réfugiée dans la perspective que tout son entraînement, puis la cruauté du Vandenreich étaient un mal nécessaire à l’établissement d’un monde meilleur où les shinigamis n’opprimeraient plus les quincys et où les hollows ne les chasseraient plus impunément. Si cette conviction résista à l’invasion de Las Noches, elle vola en éclat lorsqu’elle participa à celle du Seireitei, témoin et actrice d’un déchainement aveugle de haine contre des shinigamis suppliant parfois une impossible miséricorde de sa part.

Au milieu de tout ce chaos et cette confusion, Juha Bach réalisa un nouveau Auswahlen pour relever sa garde rapprochée au détriment des autres sternritters restés au sol. Un instant isolée des combats et des autres quincys, Lys réalisa l’étendue de la cruauté de son ancêtre et l’insignifiance qu’elle avait à ses yeux. Profitant de la confusion existant à ce moment-là, la jeune quincy préféra ouvrir un portail vers le monde réel, disparaissant sans laisser de traces ou d’adieux.

Rejetant l’idée de revenir chez elle, Lys débarqua au Japon, pays qu’elle ne connaissait que par la langue et ce qu’elle en lisait dans les mangas. Bien que totalement perdue, sans ressource et sans repères, elle eu la chance d’être récupérée par un jeune fullbringer, qui l’engagea pour qu’elle fasse le service dans son café. Elle s’installa rapidement dans ce rôle confortable durant trois ans. Jusqu’à aujourd’hui, les autres quincys considèrent sans doute Lys comme une perte parmi les autres, tandis que cette dernière essaie de ne plus avoir affaire à son ancienne vie.  Mais il se pourrait bien que son passé la rattrape plus vite que prévu...


 

   
Et Vous ?

   
|| Pseudo : Lys / Whity  || Âge 20 ans  ||Valid' by Sal || Avis  ||
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lys, la quincy   Mar 26 Mai - 15:39

Bonne présentation =) Je pense qu'un niveau 42 n'est pas mauvais. Second avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Primera Espada
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 22

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
4500/20250  (4500/20250)
Spécialité: Hakuda
MessageSujet: Re: Lys, la quincy   Mar 26 Mai - 16:32

Oh mon Dieu cette petite Quincy est troop mignone. Bienvenue et re-bienvenue parmi nous Lys, c'est avec grand plaisir que je te valide :'3

Je pense qu'on pourrait même monter le niveau jusqu'à 45, donc en coupant la poire en deux ça nous donne du lvl 43 ! A très bientôt en RP.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lys, la quincy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lys, la quincy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Hell on Earth :: 
Zone Flood
 :: Archive des Fiches :: Archives des Présentations
-