Forum RPG sur le manga Bleach
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Nonsense. [ Kazu ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lieutenant 8ème Division
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 67
Expérience:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Nonsense. [ Kazu ]   Mar 20 Sep - 15:37



Nonsense

That thing is a Big Bad Wolf...


Le messager volant avait eu un peu de mal à le trouver. Hiroo s'était posé sur un arbre, pour une sieste. Mamorigami était posé délicatement sur la branche voisine et il profitait lui aussi d'un calme et d'une paix toute relative. Les derniers évènements avaient été fatiguant, d'autant plus qu'Hiroo était bien obligé de se farcir toute l'administration de sa division. Une amère déception.
Bref.

Le petit papillon noir s'était posé là, presque sur son nez, et répétait en boucle que le Capitaine de la 4ème Division, ce cher Uesugi Kazushi, réclamait sa présence dans son bureau parce qu'il avait besoin de lui parler. Ou quelque chose comme ça. Cette saleté de médecin hystérique passait son temps à exiger sa présence et à l'ausculter dans tous les sens, surtout qu'Hiroo atterrissait bien trop souvent à son gout à l'infirmerie. N'écoutant que son courage, c'est à reculons et en prenant tout son temps qu'il avait répondu à l'appel, et qu'il ouvrait la porte du bureau de la Quatrième, la mine renfrognée. Il ne s’embarrassa pas vraiment de la politesse ni de la bienséance, et après un bref coup d'oeil qui lui confirma qu'il n'y avait que le Capitaine et lui-même dans la pièce, il referma la porte - à laquelle il n'avait même pas frappé. Il s'avança vers le bureau et croisa les bras.

« Si tu m'as appelé parce que tu veux vérifier que je suis bien vivant et que je me porte bien, sache que c'est pas la peine ! Je suis assez grand pour venir te voir quand j'en ai besoin, c'est-à-dire : JAMAIS ! »

Il ponctua son intervention en remuant son doigt fermement, ce qui provoqua la chute lente et progressive de sa ceinture jusqu'à la moitié de sa cuisse. Il utilisa son autre main pour la remonter, et tenta de la faire tenir. Ce faisant, il lâcha malencontreusement Mamorigami qui rencontra le sol. Il perçut d'ailleurs, venant de lui, comme un petit sifflement agacé. Baste. Il avait l'habitude, il s'en remettrait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mar 20 Sep - 18:39


 

 
And now what ?

 

Bon. Cela faisait maintenant 3 jours que Kazushi avait réussi à faire s’ouvrir le Pécheur dans sa petite cellule. Kahei lui avait parlé, il lui avait dit ce qu’il ressentait, ce qu’il avait subi. Il lui avait demandé de son aide. Et naturellement, Kazushi s’était mis dans une merde noire en lui jurant qu’il ferait tout son possible pour l’aider. Sur le principe, c’était loin d’être impossible et Kazushi, en tant que Capitaine, avait des droits et pouvoirs qui lui permettait d’augmenter le confort de son prisonnier. Mais ce qu’il avait prévu était bien au-dessus de ce qu’il avait le droit de faire seul. En fait, il risquait même sa place de Capitaine, voire même son honneur de Shinigami. Non pas que ce dernier point soit réellement une gêne pour lui, mais il risquerait le bannissement ou la prison.

Il allait devoir défendre son cas devant le conseil des Capitaines. Ça n’allait pas être facile … Il avait besoin d’un second avis, d’une personne à qui en parler avant de tenter quoique ce soit… Son lieutenant était occupé avec des patients, hors de question de le contacter. Il ne voulait pas plus que ça déranger un autre Capitaine, d’autant plus que cela risquait de compliquer la réunion.  Il devait contacter un Lieutenant en qui il avait confiance et il avait le candidat idéal pour cela. Appelant un Messager, Kazushi lui confia le message et l’envoya chercher le Shinigami tant désiré : Hiroo Akinori.


« Bon. Il ne reste plus qu’à trouver quoi dire … »

Combien de temps passa avant que le Shinigami ne débaroule avec tout l’irrespect possible envers un supérieur hiérarchique ? Aucune idée, une poignée d’heures peut-être. Peu s’en eut fallu pour qu’il défonce la porte. Au moins ne faisait-il pas parti de la 11ème Division.  Kazushi n’eut pas besoin de lui faire comprendre pour que Hiroo referme la porte. C’était une discussion qui devait reste privé le temps que le conseil ait lieu.

« Si tu m'as appelé parce que tu veux vérifier que je suis bien vivant et que je me porte bien, sache que c'est pas la peine ! Je suis assez grand pour venir te voir quand j'en ai besoin, c'est-à-dire : JAMAIS ! »

Kazushi leva la tête des documents qu’il était en train de remplir. Superviser un hôpital entier lui donner probablement plus de travail à faire que n’importe quel autre Capitaine. Et bien évidemment, il se refusait à déléguer certains dossiers à ses subordonnés. Ils avaient les leur, il avait les siens. Mais au moins le spectacle en valait la peine. Ce n’était pas tous les jours que l’on pouvoir voir un Shinigami prendre de grands airs sérieux en perdant son pantalon puis en faisant tomber son Zanpakutô en essayant de se rhabiller. Kazushi ne put s’empêcher de pouffer.

« Un jour je t’apprendrais à faire un nœud correct. En attendant assis toi, j’ai besoin de te parler de quelque chose. Ce n’est pas médical pour une fois. »

Laissant le temps à son interlocuteur de retrouver un peu de décence, Kazushi termina rapidement les notes qu’il prenait, ferma le dossier et le plaça sur une pile à sa droite. Joignant ses deux mains, il pointa ses deux doigts sur ses lèvres, cherchant ses mots.

« Est-ce que … est-ce que tu es au courant pour le Pécheur que l’on a attrapé ? Celui qui se trouve enfermé dans une cellule sous la 1ère Division ? Hé bien…. Je compte le libérer. Voilà. »

Bon c’était de but en blanc, peut-être même un peu trop, mais au moins c’était dit. Il ne restait plus qu’à nuancer un peu maintenant.

« J’ai eu une longue discussion avec lui. En fait, de très nombreuses et longues discussions. J’ai dû creuser un peu et j’ai réuni un dossier assez épais sur lui, c’était un ancien Shinigami, vois-tu… Bref, toujours est-il que ce Pécheur, Kahei, s’est ouvert à moi et je suis quasiment sûr qu’il ne représente aucun danger immédiat pour la sécurité du Gotei 13. J’ai bien sûr dans l’idée de restreindre, temporairement tout du moins, ses déplacements à certains quartiers, mais dans l’ensemble… voilà. »

Laissant passer un blanc, Kazushi s’efforça de garder un sourire convaincant.

« Qu’est-ce que tu en penses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant 8ème Division
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 67
Expérience:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mar 20 Sep - 19:16



Nonsense

That thing is a Big Bad Wolf...


Hiroo haussa un sourcil en comprenant que, pour une fois, Kazushi n'avait aucune intention de l'enquiquiner des heures sur son état de santé et ses soi-disantes capacités désastreuses en ce qui concernait son instinct de survie. Grand bien lui fasse. Il s'assit négligemment en posant son Zanpakuto sur le bureau - enfin, sur l'amas de paperasse digne de son propre chaos organisé - et écouta ce que le Capitaine avait de si important à lui dire. Au moins, ça promettait d'être intéressant !

« Est-ce que … est-ce que tu es au courant pour le Pécheur que l’on a attrapé ? Celui qui se trouve enfermé dans une cellule sous la 1ère Division ? Hé bien…. Je compte le libérer. Voilà. »

Il écarquilla les yeux, ronds comme des billes. Alors ça, c'était la meilleure ! Le très respectable Capitaine de la 4ème Division sur le point de trahir les armées du Gotei 13 ? L'anecdote vallait son pesant d'or. Il était ravi et impatient d'entendre la suite, aussi se contenta-t-il de lancer un regard dans la direction de son interlocuteur, dans un silence qui contenait mille paroles.

« J’ai eu une longue discussion avec lui. En fait, de très nombreuses et longues discussions. J’ai dû creuser un peu et j’ai réuni un dossier assez épais sur lui, c’était un ancien Shinigami, vois-tu… Bref, toujours est-il que ce Pécheur, Kahei, s’est ouvert à moi et je suis quasiment sûr qu’il ne représente aucun danger immédiat pour la sécurité du Gotei 13. J’ai bien sûr dans l’idée de restreindre, temporairement tout du moins, ses déplacements à certains quartiers, mais dans l’ensemble… voilà. ... Qu’est-ce que tu en penses ? » »

Il haussa un sourcil, perplexe. Son visage affichait une multitude d'expressions : surprise, puis doute, intérêt, émerveillement même, une pointe d'amusement, et une légère teinte d'effroi. Il conserva le silence une infime seconde supplémentaire, avant d'éclater de rire. Un rire clair, franc, honnête ; il était saisi d'une profonde hilarité, qui dura une bonne minute.

« Alors ça ! C'est la meilleure, la plus belle de toutes les idées de merde que j'ai jamais entendu ! »

Il reprit son souffle en levant la main pour lui interdire de poursuivre son argumentaire. La situation était tellement stupide et improbable qu'il ne savait par où commencer. Il se frotta les yeux, plissa le nez, s'étira très rapidement avant de poser son poing sur la table.

« Tu veux savoir ce que j'en pense ? Je pense que c'est soit l'idée la plus brillante que tu aies eue, soit la plus grosse merde que tu te sois jamais attiré. Sérieusement ? Est-ce que tu as complètement perdu la tête ? On parle d'un ennemi dont les petits copains sont en train de sillonner Karakura - entre autres - pour en faire un barbecue géant façon hollow & cie. On parle bien de la même chose non ? Je... je sais même pas par où commencer tellement c'est une bonne grosse idée bien dégoutante... »

Il était impulsif - n'avait-il jamais été autrement ? - mais c'était sincère. Il pensait réellement que c'était une des pire possibilités. Il n'avait pas forcément confiance dans le jugement des autres à l'égard de ce prisonnier, et il doutait aussi de la justice de la Soul Society au sens large. Mais lui aussi avait son jugement, ses propres pensées, et aucune pensée raisonnable dans son esprit n'arrivait à cette conclusion.

« Il t'a convaincu, il s'est livré à toi ? C'est un prisonnier... il pourrait être en train de simuler, de te manipuler. Et s'il avait menti ? Je pensais que tu étais un médecin consciencieux - bien qu'un peu trop obsessif - mais là ça va trop bien. T'es tombé sur la tête ou alors tu tombes amoureux peut être ? C'est n'importe quoi ! »

Le respect était mort et enterré depuis bien longtemps. Autant poursuivre :

« Et même... même s'il disait la vérité. Le libérer pour qu'il fasse quoi parmi nous ? Tu veux le réintégrer parce qu'il était un ancien Shinigami, comme les Vizards ? Ca n'a rien à voir. Nous ne savons rien de ces types encore. Peut être qu'il est sincère mais si jamais les Enfers pouvaient manipuler ses pensées ou ses actions ? S'il semait le chaos une fois libéré ? Ne s'est-il pas battu avec nos hommes sur Terre ? N'a-t-il pas commis des crimes à l'encontre de la balance des âmes ? Peut être que tu tombes juste et qu'il n'est pas un danger, mais si tu te trompes ou qu'il est contrôlé par un autre, ou qu'il n'est pas conscient de ses actes ? Qui sait ce qu'il pourrait faire ? Tu es... tu es complètement inconscient, Uesugi Kazushi ! Ne compte pas sur moi pour t'aider sur un coup pareil... je n'ai aucune envie de partir en vacances forcées ou de perdre ma tête si par malheur ton petit protégé était en fait vraiment un ennemi. »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mar 20 Sep - 20:52



And now what ?


Bon, le rire ce n’était pas vraiment la réaction que Kazushi attendait, mais à vrai dire, il ne s’attendait pas à grand-chose. C’était une nouvelle des plus particulières qu’il avait annoncé là, il n’y avait pas de réaction type. Mais de là à s’entendre dire que c’est une “belle idée de merde” c’était peut-être un peu fort. Kazushi avait l’habitude maintenant. Hiroo n’était pas très à cheval sur les marques de respect, il avait son franc-parler, proche de l’honnêteté radicale, et tous les deux avaient une histoire qui permettait d’oublier un peu les règles hiérarchiques. D’autant qu’avec toutes les visites médicales, Kazushi et Hiroo était plutôt intime dans un sens. Mais enfin tout de même !

Mais Hiroo n’en avait visiblement pas fini. Levant une main agitée de soubresaut, dû à son rire visiblement incontrôlable, il signala au Capitaine qu’il avait autre chose à dire. Peut-être un peu plus constructif d’ailleurs. Ça ne serait pas plus mal. Mais là enfin, c’était quelque chose de plutôt attendu. Évidemment, lorsque l’on parle de libérer un prisonnier dont les compagnons font des ravages, ça rebute, ça bloque, ça gêne. Mais c’était le moment parfait pour intervenir !


« C’est justement là l’important ! Les Pécheurs font des ravages sur Terre et nous en avons un, juste là, à quelques mètres. Prêt à nous donner toutes les informations dont nous avons besoin sur les ressources militaires des Enfers, sur leurs pouvoirs, leurs particularités ! Quelqu’un qui pourra nous révéler des choses que lui-même ignore, ne serait-ce que de par son reiatsu ! Mayuri pourrait trouver un moyen de gagner cette guerre rien qu’avec Kahei ! »

C’était juste un peu exagéré, mais pas si éloigné que ça de la réalité, quand on y pense. Kazushi l’avait répété plus d’une fois à son nouvel ami : Mayuri et Kisuke étaient de véritables génies capables de réaliser de véritables miracles… Mais c’était loin d’être suffisant pour convaincre le Lieutenant de la 8ème, au point qu’il en venait à être persuadé que Kazushi s’était fait berné, manipulé par le Pécheur ! Non mais franchement !

« Dis donc en parlant de médecin, t’es à jour sur tes examens toi ? »

C’était dit rapidement, en feuilletant à la volée un dossier qui trainait là. Kazushi savait pertinemment, et s’il l’avait oublié Hiroo le lui avait rappelé avec son entrée fracassante, que notre jeune Shinigami avait en horreur tous les moments passés dans la clinique du Capitaine. C’était un peu une manière de le rappeler à l’ordre, gentiment…

« Je ne te demande pas de venir m’aider à le faire évader de prison. Je ne te demande même pas de participer à quoique ce soit, j’ai juste besoin de quelqu’un avec qui échanger des idées. Je proposerai ça à la prochaine assemblée des Capitaines… Kahei ne cherche pas à revenir au combat. Il ne veut pas se battre, il veut juste vivre… Il … Il a les Shinigami en horreur, donc il ne remettrait jamais les pieds au Gotei 13, il souhaite juste vivre sur Terre… Je sais bien qu’il s’en est pris à des Shinigami et à des âmes sur Terre, mais il était forcé de le faire ! Les Pécheurs étaient des êtres maléfiques sur Terre, c’est pour cela qu’ils sont aux Enfers, mais il est impossible qu’un Shinigami ait pu y être coincé sans que ce soit un accident ! Tu peux me croire, Hiroo, ses larmes étaient réelles. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant 8ème Division
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 67
Expérience:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mar 20 Sep - 21:11



Nonsense

That thing is a Big Bad Wolf...


Plus il l'écoutait, plus il se persuadait que Kazushi avait complètement perdu l'esprit. Il retenait difficilement son hilarité au début, mais plus les choses avançaient dans son discours, moins il avait envie de sourire. Non, en réalité, il commençait à trouver ça grave, extrèmement grave. On frôlait carrément la haute trahison. Fort heureusement, Kazushi ne semblait pas encore parti pour franchir le pas sans en référer à l'autorité suprème... et tant mieux !

« Je ne te demande pas de venir m’aider à le faire évader de prison. Je ne te demande même pas de participer à quoique ce soit, j’ai juste besoin de quelqu’un avec qui échanger des idées. Je proposerai ça à la prochaine assemblée des Capitaines… Kahei ne cherche pas à revenir au combat. Il ne veut pas se battre, il veut juste vivre… Il … Il a les Shinigami en horreur, donc il ne remettrait jamais les pieds au Gotei 13, il souhaite juste vivre sur Terre… Je sais bien qu’il s’en est pris à des Shinigami et à des âmes sur Terre, mais il était forcé de le faire ! Les Pécheurs étaient des êtres maléfiques sur Terre, c’est pour cela qu’ils sont aux Enfers, mais il est impossible qu’un Shinigami ait pu y être coincé sans que ce soit un accident ! Tu peux me croire, Hiroo, ses larmes étaient réelles. »

Il grimaça vaguement en entendant parler de la fameuse prochaine réunion ; il en avait plus qu'assez de devoir se farcir ces réunions en l'absence de Capitaine à sa division, sans oublier qu'il n'avait franchement pas vraiment le droit à la parole alors même qu'il était foutrement incapable de tenir sa langue. Non, ça, c'était de la torture.

« Kahei, Kahei, Kahei... vous en êtes déjà à vous appeler par vos petits prénoms ? C'est l'amour fou dis-donc... »

Il piquait, mais il n'était pas méchant au fond. Kazushi s'attachait toujours beaucoup trop à ses patients. A leur grand désespoir, la plupart du temps. Il balaya devant lui avec ses mains pour faire le silence et essayer de réfléchir. L'impulsivité n'était peut être pas la meilleure des solutions. D'un côté, il y avait sa méfiance élémentaire face à ces nouveaux ennemis qui surgissaient juste après une cuisante défaite et un profond traumatisme : impossible de faire l'impasse dessus, Hiroo était terrifié à l'idée que la Soul Society soit plus encore déchue. Et de l'autre côté, il y avait l'inébranlable volonté et certitude de Kazushi. De quoi franchement perturber.

« Tout ça me parait trop dangereux. Il ne veut pas vivre avec les Shinigamis qu'il hait ? Et tu veux le laisser vadrouiller dans certains quartiers du Seireitei ? Tu penses qu'on a assez d'hommes à distribuer -surtout en ce moment- pour que deux ou trois puissent constamment surveiller ton petit protégé ? Et comme tu l'as si bien dit : il a été forcé par les Enfers à faire ces choses. Qui me dit qu'ils ne pourraient pas le forcer une nouvelle fois ? Non. Je suis catégoriquement contre ton projet stupide, ô grand manitou de l'hôpital. Tu manques cruellement de discernement et de prudence. C'est sensé être moi, la voix de la stupidité, et toi, celle de la raison... »

Il leva l'index. Mamorigami eut un léger frémissement. Difficile de dire s'il jalousait Kazushi pour sa proximité avec Hiroo ou s'il avait un relent désagréable à la mention de Mayuri, un peu plus tôt dans la discussion.

« Et ne commence pas avec ton foutu suivi médical, je me porte comme un charme ! »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mar 20 Sep - 22:46



And now what ?


Bon la discussion semblait commencer à prendre une tournure un peu plus sérieuse, au moins pour Hiroo, puisque ce dernier avait arrêté de rire bêtement. Les petits piques étaient toujours bien présentes, mais à ce niveau-là ce n’était pas grand-chose. Le sentiment principal, c’était la méfiance. Normal, après tout, les relations avec les Hollows ont toujours été tendues, très peu de Shinigami accepteraient de faire équipe avec eux. Là, on parle d’une menace bien plus forte, soudaines et déraisonné. Les Pécheurs étaient des criminels dans leur première vie, des personnes dangereuses par nature. Difficile donc de faire confiance à ce genre d’individus.

« Je ne parle pas de boucler des quartiers ou de mobiliser des hommes, Hiroo. Juste de lui laisser un peu d’espace, de confort. Au besoin, on peut le mettre dans les quartiers de la 4ème Division, j’aurais un œil dessus régulièrement, je… délèguerai certains patients pour m’octroyer un peu plus de temps. » Difficile de dissimuler la réticence du Capitaine à faire une chose aussi banale que ça, mais Kazushi en serait probablement capable, de transférer une partie de son travail. Et au pire, il couperait sur son temps de sommeil. « Quant aux fait d’être contrôlé par les Enfers, j’en doute fortement. Il m’a clairement fait comprendre qu’il pouvait quitter nos prisons à tout moment. Absolument rien ne le retient ici, si ce n’est le désir de ne pas retourner aux Enfers. Ça ne s’appelle pas comme ça pour rien. On parle d’un endroit sans eau, sans nourriture, aux tortures constantes. »Comme pour appuyer chacun de ses propos, Kazushi appuya plusieurs fois avec fermeté de l’index sur le bois de son bureau. « De ce que j’ai pu comprendre de nos entretiens, les Portes des Enfers se sont ouvertes comme une carotte pour entraîner les Pécheurs à obéir. Les Pécheurs ne peuvent sortir en temps normal, les Instances ont ouvert les Portes en promettant aux Pécheurs qu’ils pourraient sortir s’ils leur ramenaient des âmes en échange. Et cette chaîne qu’ils portent autour d’eux, s’ils la brisent ça envoie une sorte de signale qui appelle les Gardiens pour qu’ils viennent les chercher ou quelque chose du genre. Les Instances ne doivent pas avoir un contrôle total sur les Pécheurs tant que cette chaîne est présente. Et Kahei ne veut pas la briser.»

Kazushi avait fait exprès d’appuyer le nom du Pécheur pour titiller un peu Hiroo, mais aussi pour lui rappeler que, même s’ils étaient ennemis, il n’en restait pas moins un être entier qui mérite d’être appelé par son nom. Toutefois, il ne put s’empêcher de sourire légèrement à la réaction du Lieutenant. Oui, il était difficile de croire qu’un homme aussi droit et honnête que le Capitaine-Médecin puisse proposer une idée de ce genre alors que l’impulsif Hiroo prenait le temps de la réflexion pour apporter des arguments concrets.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant 8ème Division
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 67
Expérience:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mer 21 Sep - 11:30



Nonsense

That thing is a Big Bad Wolf...


L'image de Kazushi se décidant à tronquer son travail de médecin et à déléguer certains patients était largement satisfaisante. Rien que pour assister à ça, il aurait pu passer des heures à lui filer le train. Vraiment. Pour le reste, il était bien plus dubitatif. D'un côté, le Pécheur avait le choix entre une vie de tortures, d'épuisement mental et physique, de privations et de souffrance, et de l'autre, il pouvait somnoler paisiblement dans une des cellules les plus sécurisées du Gotei 13... effectivement, s'il avait la possibilité de retourner aux Enfers, Hiroo comprenait parfaitement les raisons qui pourraient le pousser à le faire... cependant... ça ne suffisait pas à prouver qu'il n'était pas un danger. Au contraire...

« De ce que j’ai pu comprendre de nos entretiens, les Portes des Enfers se sont ouvertes comme une carotte pour entraîner les Pécheurs à obéir. Les Pécheurs ne peuvent sortir en temps normal, les Instances ont ouvert les Portes en promettant aux Pécheurs qu’ils pourraient sortir s’ils leur ramenaient des âmes en échange. Et cette chaîne qu’ils portent autour d’eux, s’ils la brisent ça envoie une sorte de signale qui appelle les Gardiens pour qu’ils viennent les chercher ou quelque chose du genre. Les Instances ne doivent pas avoir un contrôle total sur les Pécheurs tant que cette chaîne est présente. Et Kahei ne veut pas la briser. »

Evidemment ! Hiroo leva les yeux au ciel.

« N'importe qui, à part peut être un idiot, préfèrerait rester dans une prison de la Soul Society plutôt que les Enfers ! Ca ne prouve absolument rien... Tu me dis qu'il peut s'enfuir aux Enfers quand il le désire, mais tu m'as aussi rappelé que les Enfers sont un lieu de torture, de violence, de privations... pas étonnant qu'il préfère le petit confort de sa cellule. Il doit même avoir l'impressio d'être en vacances ! »

Il soupira. Les arguments de Kazushi étaient irraisonnés, il voulait qu'Hiroo lui fasse confiance, mais il lui faisait confiance ! C'était à ce Pécheur qu'il refusait de donner sa confiance, surtout aussi facilement. Chouiner dans une cellule du Gotei 13 ne lui ouvrait pas les portes de sa prison, c'était comme ça !

« Les interrogatoires ne sont pas plus ma spécialité que la tienne, mais tu lui fais trop facilement confiance. Ton projet me semble complètement absurde. Tu écoutes ton coeur, tes sentiments, et tu oublies de réfléchir. Que s'est-il passé ? Il a pleuré à chaudes larmes sur ton épaule et tu ressens de la pitié pour lui ? Ta pitié ne protègera pas la Soul Society. Et en temps de guerre - car nous sommes en guerre, que tu le veuilles ou non, contre ces Pécheurs qui dévastent tout sur Terre - nous ne pouvons pas nous permettre de prendre plus de temps à surveiller un prisonnier - même relativement docile. Encore moins ton temps, Uesugi Kazushi : tu es plus que nécessaire. Et crois-moi, ça me tue de te dire ça. »

Il se frotta le front et ramassa son Zanpakuto pour le poser sur ses genoux. Il tapota doucement le fourreau, et l'observa. Qu'est-ce qu'il en pensait, lui ? Il était probablement d'accord. Son désir était de protéger Hiroo et Hiroo ne serait que plus en danger si un Pécheur se baladait dans le Seireitei.

« Admettons. Bon... Admettons... tu peux réaliser ton projet stupide, là. Qu'est-ce qui se passe ? Qu'est-ce qu'il aurait le droit de faire, où irait-il, que ferait-il ? A quoi servirait-il ? Quelle serait sa place ? Il faudrait veiller à-ce qu'il ne soit pas un danger pour nous, mais aussi qu'aucun d'entre nous soit un danger pour lui... Est-il mentalement stable ? Apte ? Quel âge a-t-il ? Quels sont ses pouvoirs, ses capacités ? Fais-moi donc un petit rapport... »

Et il sourit de toutes ses dents, plus que ravi de donner des ordres à ce Capitaine qui passait son temps à l'enquiquiner. Ha! Que c'était doux... Mais après tout, en l'absence de Capitaine à la 8ème Division, Hiroo était la figure d'autorité et de responsabilité pour tous ses subalternes. Administrativement, il était plus ou moins l'égal de ce cher Kazushi. Et d'ailleurs, il s'en serait bien passé... Etre à la tête d'une Division n'était absolument pas de tout repos !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mer 21 Sep - 14:13


 

 
And now what ?

 

Des vacances ? Oui, pour lui ce devait être un peu comme des vacances… Pas de torture, de la nourriture, de l’eau… Peu de liberté certes, mais bon comparé aux Enfers, à peine moins restrictive, ce devait être proche du Paradis. Mais n’était-ce pas là un bon argument ?

« Si ce sont des vacances pour lui, alors n’a-t-il pas intérêt à bien se conduire pour que ça continue ? Rester tranquille, coopérer ! Si pour avoir quelques renseignements sur les Enfers, il faut donner de la nourriture et de l’espace à ce Pécheur, pourquoi pas ? Qu’est-ce que ça nous coûte ? Enfermer dans cette cellule, il ne nous sert à rien. Il se renfermera à la première personne qui viendra l’interroger ! »

Néanmoins, Hiroo avait fait mouche. La spécialité de Kazushi, c’était la médecine, pas les interrogatoires. Il n’avait pas les techniques, les méthodes. Il n’avait pas la psychologie pour non plus. Mais il avait autre chose, la volonté de chercher, de former des liens avec ses patients ! Et puis comment Hiroo savait-t-il que Kahei lui avait pleuré sur l’épaule ? C’était vrai, oui, mais Kazu ne pouvait l’avouer. Ce n’était pas simplement des larmes, c’était ça, l’ouverture. Kahei avait montré son âme à ce moment-là. Dire qu’il avait été convaincu par ça allait clairement démolir toute sa crédibilité.

« Ce n’est pas juste une question de sentiment, Hiroo ! Je l’ai étudié. Je suis son médecin, j’ai vu ses blessures, j’ai étudié son dossier, j’ai fouillé son passé ! Si tu ne me crois pas, va donc à la Seconde Division. Il y a une femme là-bas, elle était fiancée à lui avant sa disparition. Peu importe ce qu’il a subi aux Enfers, je mets ma main à couper que ça n’a pas pu détruire complètement ce qu’il était avant, ce qui a fait que cette femme tombe amoureuse au point de vouloir l’épouser. »

Mais Kazushi savait, Hiroo ne faisait que lui confirmer, que son argumentaire ne fonctionnerait pas devant le Conseil des Capitaines. Il était trop dans le sentimental, il devait réfléchir… Qu’est-ce qu’il avait pour prouver ses dires ? Seulement les visites. Des mois de visites certes, mais toujours seul. Ça ne passerait jamais. Il pouvait se porter garant, mais là encore, peu de chances que cela fonctionne... Encore que…. Non, mieux valait ne pas placer toutes ses chances là-dessus. Il avait besoin du soutien d’Hiroo.

« Les autorisations et interdictions sont encore à définir. Mais je pense qu’on peut tabler sur des choses relativement basiques. Interdiction de porter son arme, mais autorisation à des contact sous supervision. Il semble vraiment tenir à son Zanpakutô, bien plus que n’importe quel Shinigami que je connaisse. Interdiction d’accès aux archives et aux points sensibles, c’est une évidence… Peut-être des entraves spirituelles au besoin… »Kazushi se posa un instant, organisant son esprit pour lister les arguments qui pourraient convaincre le lieutenant. « Pour son utilité… Il est évident qu’il servira à étudier les caractéristiques spirituelles des Pécheurs par rapport à ce que l’on connait déjà. Étudier son reiatsu, ses pouvoir, ceux des Pécheurs. On pourra avoir des renseignements stratégiques sur bien des points, facilement. Et ça, tu ne peux pas le nier. En tant de guerre, ce sont des points critiques. »

S’appuyant contre le dossier de son siège, Kazushi balaya l’air devant lui de ses mains, comme pour éventer les questions de Hiroo.

« Pour le reste, je n’en sais encore rien. Hiroo, je lui rends visite depuis des mois, tous les jours ou presque, et il vient tout juste de s’ouvrir à moi, mais… Bon sang, Hiroo, tu me connais ! Tu me fais confiance non ? Je ne te demande pas de lui faire confiance à lui, mais tu dois me croire quand je te dis qu’il peut nous être utile… »

Encore une fois, Kazushi fit une pause, regardant son interlocuteur droit dans les yeux. Une idée lui vint alors. C’était à tenter.

« Viens avec moi, la prochaine fois ! Allons lui rendre visite tous les deux, tu pourras voir par toi-même ce que je te dis… Et si jamais ça ne te convient toujours pas, tu n’auras qu’à le surveiller toi-même ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant 8ème Division
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 67
Expérience:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mer 21 Sep - 14:50



Nonsense

That thing is a Big Bad Wolf...


Ce que Kazushi ne semblait pas comprendre, c'est qu'enfermé dans sa cellule il était déjà nourri et relativement confortablement installé. Quand à l'espace... c'était un luxe dont il devrait se passer tant qu'il n'était pas établi qu'il n'était pas un danger. Pauvre petit Pécheur... Non, décidément, Hiroo n'arrivait pas à le prendre en pitié alors qu'il était confortablement installé à la Première Division, sous surveillance constante certes, enfermé certes... mais tout de même ! Hiroo savait sans doute bien mieux que Kazushi ce qu'était une prison, et il savait que leur prisonnier irait très bien s'il y restait. Que la Soul Society se remette de sa mise en liberté était déjà une autre paire de manches...

« Ce n’est pas juste une question de sentiment, Hiroo ! Je l’ai étudié. Je suis son médecin, j’ai vu ses blessures, j’ai étudié son dossier, j’ai fouillé son passé ! Si tu ne me crois pas, va donc à la Seconde Division. Il y a une femme là-bas, elle était fiancée à lui avant sa disparition. Peu importe ce qu’il a subi aux Enfers, je mets ma main à couper que ça n’a pas pu détruire complètement ce qu’il était avant, ce qui a fait que cette femme tombe amoureuse au point de vouloir l’épouser.
- Ah, l'amour... » murmura-t-il.

Kazushi l'avait étudié, et sur son diagnostic il pouvait lui faire confiance. C'était tout de suite beaucoup plus difficile s'il se mettait à parler de bonne foi, de sécurité et d'interrogatoire. Bien sûr, personne ne pouvait nier qu'une telle mine d'information parfaitement coopérative serait un atout considérable... ce qu'Hiroo niait, c'était sa certitude qu'il coopérerait, qu'il dirait la vérité et qu'il ne se tromperait pas - la question de l'influence était toujours particulièrement présente à son esprit.

« Pour le reste, je n’en sais encore rien. Hiroo, je lui rends visite depuis des mois, tous les jours ou presque, et il vient tout juste de s’ouvrir à moi, mais… Bon sang, Hiroo, tu me connais ! Tu me fais confiance non ? Je ne te demande pas de lui faire confiance à lui, mais tu dois me croire quand je te dis qu’il peut nous être utile… »

Ils se dévisagèrent en silence pendant un petit moment. Hiroo ne comptait pas insister : il faisait confiance à Kazushi, pas à ce Pécheur. Il ne niait pas non plus son utilité - potentielle, relative - mais son efficacité et surtout, sa sincérité, sa non-dangerosité.

« Viens avec moi, la prochaine fois ! Allons lui rendre visite tous les deux, tu pourras voir par toi-même ce que je te dis… Et si jamais ça ne te convient toujours pas, tu n’auras qu’à le surveiller toi-même !
- Le surveiller moi-même ? Non mais dis, tu crois que j'ai le temps de faire ça moi ? Je suis Vice Capitaine d'une Division sans Capitaine, je me tape le boulot d'un Lieutenant et d'un Capitaine, sans compter les cours que je dispense parfois à l'Académie ou pour d'autres divisions et maintenant, tu veux me coller de la surveillance de prisonnier ? Même s'il était sage comme une image ou mort, je crois que je n'aurais pas le temps de faire ça ! »

Il se pinça l'arrête du nez, et inspira pour se calmer. Kazushi allait le rendre dingue. Vivement que tout ce foutu bordel s'arrête et qu'il puisse se reposer un peu. Il en venait carrément à regretter Kyoraku Shunsui qui avait pris du gallon... et même son prédécesseur lui manquait. Il avait bien trop de choses à gérer pour se compliquer l'esprit avec les problèmes existentiels d'un prisonnier.

« Je veux bien t'aider, tu sais. Mais si tu n'arrives pas à me convaincre il n'y a aucune chance que tu puisse convaincre le reste du Gotei 13. Donc... Il était un Shinigami et sa petite amie était à la Seconde Division ? Dans quelle division était-il ? Comment a-t-il disparu ? Comment a-t-il attéri aux Enfers ? Si tu espères que le Gotei 13 autorise ne serait-ce que de lui faire faire une petite promenade autour de sa prison, il faut qu'il n'ait plus aucun secret, ni pour toi, ni pour nous. Recoupe les informations. Sa copine, là, elle t'a donné des trucs intéressants ? Il était comment comme Shinigami ? Quel grade ? Quelle puissance ? Quel type de caractère, de pouvoir ? Il faut qu'on puisse précisément savoir s'il posera problème ou pas. Si on ne le sait pas, ou s'il peut poser problème, ton projet est voué à l'échec. Et sache que tu es loin de partir gagnant, parce que quand je te demande ce que tu as prévu, tu affirmes n'y avoir pas réfléchi... un conseil : réfléchit-y dès maintenant, et beaucoup ! »

Il frotta son doigt le long du fourreau de son Zanpakuto, qui s'excitait comme s'il voulait dire quelque chose... Mais Hiroo n'avait pas envie que tout le monde sache que son Zanpakuto pouvait se matérialiser, voire qu'il avait le Bankai. C'était des choses qui étaient encore relativement méconnues, et dieu merci !

« Et n'oublie pas qu'on ne peut pas uniquement se baser sur ce qu'il était quand il était des notres. Je suppose que beaucoup de temps est passé... tu disais même qu'il haïssait les Shinigamis - ce qui ne joue pas vraiment en sa faveur - mais pourquoi ? Et les Enfers, d'ailleurs, ne regorgent pas de Shinigamis, alors qui te dit que son reatsu sera semblable au leur ? Qui te dis même qu'il fonctionne comme un vrai Pécheur ? Et enfin, si tu veux l'utiliser pour qu'on en sache plus, contente toi de le confier à Mayuri... enfin... je suis pas sûr que ça t'aide beaucoup à le mettre dans de bonnes dispositions, pas vrai ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mer 21 Sep - 23:29


 

 
And now what ?

 
Étrangement, Hiroo ne semblait pas spécialement enjoué à l’idée de servir de garde du corps surveillant. C’était pourtant lui qui faisait si peu confiance à Kahei, il aurait pu apprécier de le garder à l’œil du coup. Mais il marqué un point. L’absence de nombreux capitaines avait rendu les Lieutenants des Divisions concernées surbooké maintenant. Sans qu’ils aient obtenu le statut de Capitaine pour autant, ces Shinigami devaient se comporter comme tel la plupart du temps et l’administration ne s’en portait pas mieux. Kazushi avait toujours trouvé toute cette paperasserie beaucoup trop chronophage.

« Très bien, très bien. C’était juste une idée comme ça. Dans tous les cas, il faudra quelqu’un pour le surveiller s’il venait à être libéré. »

Les deux Shinigami se turent un instant. Kazushi ne savait pas vraiment quoi ajouter de plus. Difficile d’apporter des preuves de ce genre de chose. Le Gotei 13 ne pourra jamais lui faire confiance s’il n’apportait pas de lui-même une raison. Il fallait que Kahei accepte de coopérer sur des faits vérifiables, mais il ne le ferait probablement pas de lui-même, pas avec l’hostilité ambiante envers lui. Calmer les tensions, c’était son boulot à lui, le Capitaine de la 4ème Division probablement le seul qui avait réellement étudié le dossier de son patient. Dossier que Kazushi s’empressa de récupérer dans l’un des tiroirs alors que Hiroo commençait à poser des questions.

« Son dossier dis qu’il était Shinigami à la 5ème Division. Son Zanpakutô s’appelle Kitsujin. Oh et… petit point intéressant, qui n’est malheureusement pas noté dans son dossier mais que mon incroyable pouvoir de déduction a réussi à percer, c’est un Vizard… »

Kazushi se tut un instant pour laisser à Hiroo le temps de comprendre ce que cela impliqué. Tout le monde savait maintenant que les premières expériences concernant les Vizard avaient été mené par Aizen. C’était une raison plus que suffisante pour haïr les Shinigami, surtout étant la manière dont ils traitaient les Vizard…

« 8ème Siège, prometteur… En ce qui concerne les pouvoirs, je ne fais plus vraiment confiance aux dossiers, après l’affaire avec Aizen qui a menti sur ses véritables capacités mais apparemment ça à quelque chose à voir avec le son. Pour le reste, il faudrait le voir en action, mais puisque je ne compte pas spécialement lui rendre son Zanpakutô… Ce n’est pas le plus important. »

Kazushi referma le dossier. Ce n’était pas la peine de chercher plus loin dans le passé, ça n’allait pas plus convaincre Hiroo que le reste. Il voulait des preuves matérielles que personne ne pouvait réellement lui donner. Mais malheureusement, c’est ce que voudront les autres Capitaines également.

« Sa haine envers les Shinigami est parfaitement compréhensible de par sa nature de Vizard, et sa nature actuelle de Pécheur. Nous avons toujours été détesté par les Shinigami. As-tu oublié Hirako et les autres ? Ils ont été bannis. De plus…. Il était à la 5ème Division, sous les ordres d’Aizen… Il a été trahi par son propre Capitaine. Quant à tes questions sur l’Enfer… Hé bien, on ne peut tout simplement pas savoir sans essayer ! Quant à le laisser aux mains de Mayuri… Je préfèrerai éviter de laisser notre seule source de renseignement actuelle finir en bouillie informe sur une table de dissection… Même si Mayuri serait capable de laisser la tête en vie ou d’extraire les informations directement de son cerveau, ce n’est quand même pas une option envisageable. »

Finalement, Kazushi se prit la tête entre les mains, les laissant glisser dans ses cheveux tout en observant le plafond.

« Tu me demandes de t’apporter des preuves qui n’existe pas. Aucun interrogatoire au monde ne pourrait permettre que l’on fasse confiance à un ennemi de guerre. Pour cela, il faut laisser à Kahei l’opportunité de nous prouver sa valeur et ça passe par faire un premier geste envers lui. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant 8ème Division
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 67
Expérience:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Jeu 22 Sep - 12:15



Nonsense

That thing is a Big Bad Wolf...


Kazushi ne manquait pas de souffle... ouais.

« Très bien, très bien. C’était juste une idée comme ça. Dans tous les cas, il faudra quelqu’un pour le surveiller s’il venait à être libéré. »

Comment dire ? C'était justement ce qu'il pointait du doigt : la Soul Society n'avait ni les ressources ni le temps de s'occuper de surveiller un prisonnier dans les conditions que désirait Kazushi. Bon sang, il mobilisait déjà deux gardes en continu pour le surveiller alors qu'il était enfermé dans une cellule. Combien en faudrait-il s'il avait le droit de se balader, hein ?

« Son dossier dis qu’il était Shinigami à la 5ème Division. Son Zanpakutô s’appelle Kitsujin. Oh et… petit point intéressant, qui n’est malheureusement pas noté dans son dossier mais que mon incroyable pouvoir de déduction a réussi à percer, c’est un Vizard… »

Il haussa un sourcil. Mouais. Pas impressionné.

« 8ème Siège, prometteur… En ce qui concerne les pouvoirs, je ne fais plus vraiment confiance aux dossiers, après l’affaire avec Aizen qui a menti sur ses véritables capacités mais apparemment ça à quelque chose à voir avec le son. Pour le reste, il faudrait le voir en action, mais puisque je ne compte pas spécialement lui rendre son Zanpakutô… Ce n’est pas le plus important. »

Il n'ajouta rien, laissant Kazushi faire sa démonstration. Il avait bien une idée, mais il doutait que quiconque apprécie ou accepte. Il attendrait toutefois de la lui présenter, parce qu'il semblait avoir d'autres choses à lui dire... Kazushi continuait d'argumenter, comme quoi il était parfaitement normal que son petit protégé ne sois pas comme cul et chemise avec eux. Mais c'était loin d'être convainquant. Au contraire. Le fait qu'il ait de très bonnes raisons de ne pas les aimer n'était pas une chose qui pouvait faciliter la confiance qu'on allait lui porter. Etonnament, on a toujours tendance à se méfier de ceux qui ne nous aiment pas. Le fait que cela puisse provenir d'une erreur de la Soul Society ou d'une trahison n'était pas, en soi, un véritable argument non plus. Hiroo doutait sérieusement que le fait de reconnaitre cette erreur - si c'était bien confirmé - allait dérider le Pécheur. Bref.

« Tu me demandes de t’apporter des preuves qui n’existe pas. Aucun interrogatoire au monde ne pourrait permettre que l’on fasse confiance à un ennemi de guerre. Pour cela, il faut laisser à Kahei l’opportunité de nous prouver sa valeur et ça passe par faire un premier geste envers lui. »

Il tapota son index contre le bureau de Kazushi. Oui. Il était parfaitement conscient qu'il demandait l'impossible à son collègue et ami, mais c'était justement parce qu'on allait lui en demander s'il présentait cette idée devant tous.

« N'avons-nous pas déjà fait un premier geste ? Il est soigné et protégé, coupé des Enfers, nourri, logé, il a même eu l'occasion de se faire un nouvel ami... »

Il lui lança un regard entendu. La pique n'était même pas dissimulée. Néanmoins, il leva la main pour l'empêcher de poursuivre, et changea légèrement d'approche :

« Je sais parfaitement qu'il t'es impossible de prouver que ce Kahei n'est pas un danger pour la Soul Society, et que c'est justement pour cette raison que ton projet est voué à l'echec. Mais je suis prêt à te laisser l'occasion d'essayer - et ce n'est sans doute pas le cas de tout le monde. Je pense que Kuchiki ferait une crise cardiaque en t'entendant proposer un projet pareil... »

Il sourit. A vrai dire, la liste des Capitaines était longue et bon nombre d'entre eux auraient sans doute des yeux ronds comme des billes. D'autant plus que personne ne le connaissait, pas même de nom. Il n'était qu'un fantôme. Hiroo haussa un sourcil, curieux, la question lui venant tout à coup à l'esprit :

« Comment a-t-il été capturé ? N'a-t-il pas affronté des notres ? Combien sont-ils capable d'attester de sa puissance ou de ses capacités ? Et si ce n'est pas assez... écoutes. Mets-le dans une arène sous la supervision de plusieurs Capitaines, pour une après-midi. Qu'ils l'observent, qu'ils l'affrontent. Je ne doute pas que tous seraient aisément capable de le vaincre, surtout après un séjour en prison, sans accès à son énergie spirituelle. Et puis, ce serait divertissant... »

Il se lécha les lèvres à l'idée de pouvoir affronter cet ennemi en toute liberté. Il s'imagina déjà quels Kidos il pourrait utiliser, et à quel point il pourrait rendre Kazushi fou... Ah tiens.

« C'était un Shinigami, donc... peut-il utiliser du Kido ? A quel point est-il encore des notres ? Ton projet... pourrait être réalisable. Mais pas avant de nombreuses évaluations. Il faut l'étudier, étudier les possibilités... Mais aujourd'hui, ce que tu proposes n'est qu'absurdités. »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Ven 23 Sep - 1:14


 

 
And now what ?

 
Kazushi eut un mouvement de surprise qu’il ne pris pas la peine de dissimuler. Ou peut-être qu’il n’en eut tout simplement pas le temps, tant l’intervention de Hiroo fut inattendue. Un premier pas, vraiment ? Oui Kahei était soigné et nourri, mais il était prisonnier, coupé de la seule présence qu’il souhaite : son Zanpakutô, et visiblement pas si coupé des Enfers que cela… Pouvait-on réellement parler de premier pas vers lui ?

« Tu parles de cela comme si c’était une sorte d’expérience. Ce n’est pas un projet, voyons, ce n’est pas une idée comme ça. Vois ça comme une stratégie de guerre ! On arrive à faire que ce Pécheur nous fasse confiance, il nous donne les informations dont on a besoin et voilà… »

Kazushi bouillait de rage intérieurement. Hiroo ignorait ce que cela faisait que d’être rejeté de la sorte. Pas lui. Il était devenu un Vizard bien avant l’apparition de Kurosaki Ichigo. Il avait dû cacher sa vraie nature, il avait dû entendre les horreurs qui se racontaient sur les Vizard après leur retour. Lui qui pensait enfin pouvoir assumer pleinement ses capacités avait dû garder le silence jusqu’à ce que les tensions se calment. Mais Hiroo reprit ses questions. Le capitaine soupira un instant.

« Encore une fois, ce sont ses dires, impossible de vérifier donc tu devras me faire confiance… D’après lui, il aurait été entrainé aux Enfers par un Hollow qu’il purifiait. Le Hollow se serait accroché à lui au moment d’être attrapé par les Gardiens… Quant au fait d’affronter les nôtres et de pouvoir attester sa puissance …. Demande donc à notre très cher Capitaine-Commandant. Il l’a transpercé plus d’une fois et c’est lui qui l’a ramené. »

Kazushi évita délibérément de répondre à la proposition de combats en arène. Dans une situation comme celle-là, c’en était presque bestial. Fort heureusement, Hiroo lui offrit une possibilité qui aurait tout autant d’efficacité, sans que cela ne ressemble à certains jeux brutaux et sanglant d’une certaine époque d’un pays latin.

« Difficile de savoir s’il est capable d’utiliser des Kidôs dans une cellule de sekkiseki. Et quant à savoir s’il est encore des nôtres, la réponse est clairement non. Il est son propre chef et une fois libéré de toutes contraintes, y compris celle des Enfers, il y a tout à parier qu’il disparaîtra quelque part sur Terre pour y vivre sa vie. Si ta question est de savoir s’il rejoindra le Seireitei, alors non, tout simplement. »

Cela n’allait probablement pas faire plaisir à Hiroo, mais c’était la vérité.

« Maintenant quant à savoir s’il sera de notre côté, j’ai simplement envie de te dire que tous les Pécheurs détestent les Enfers. Et si la plupart mérite leur place, ce n’est pas le cas de Kahei. Il a tout intérêt à s’allier à nous. Quant à ses évaluations, je suis pour, mais pas d’arène. »

Mais malheureusement, ce n’était pas à lui de choisir. Si les autres Capitaines estimaient que des combats en duel étaient nécessaires pour évaluer l’étendue des capacités de Kahei, il n’aurait pas son mot à dire. Les décisions du Capitaine-Commandant était irrévocable. Mais dans ce cas, il se chargerait lui-même du combat.

« Quant à ma proposition, elle n’a absolument rien d’absurde. Je suggère simplement d’utiliser les ressources que nous avons pour gagner cette guerre. Et cela passe par obtenir la confiance de Kahei pour qu’il nous livre des renseignements. Le reste… Ce ne sont que des détails sur lesquels il fallait plancher. Et c’est bien pour ça que je t’ai demandé de venir d’ailleurs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant 8ème Division
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 67
Expérience:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Sam 24 Sep - 20:54



Nonsense

That thing is a Big Bad Wolf...


Kazushi semblait presque vexé. Allons. Ne s'était-il pas encore habitué à la langue folle et improbable de son ami ? Hiroo ne s'embêtait ni de la bienséance ni de la retenue. Sa langue parlait toute seule, indomptée. C'était bien connu...

« Encore une fois, ce sont ses dires, impossible de vérifier donc tu devras me faire confiance… D’après lui, il aurait été entrainé aux Enfers par un Hollow qu’il purifiait. Le Hollow se serait accroché à lui au moment d’être attrapé par les Gardiens… Quant au fait d’affronter les nôtres et de pouvoir attester sa puissance …. Demande donc à notre très cher Capitaine-Commandant. Il l’a transpercé plus d’une fois et c’est lui qui l’a ramené. »

Ah! Voilà qui était déjà prometteur. Si les capacités du Pécheur pouvaient être attestées par le Capitaine Commandant lui-même, qui oserait remettre en question sa parole ? Enfin, à part Hiroo, qui théoriquement, était sensé la boucler pendant les réunions... Pour la suite, il était évident que ce Kahei était incapable d'utiliser des Kidos dans son état. Mais si ça pouvait rassurer Kazushi, nul besoin de le confier à Mayuri pour établir ce fait... Un spécialiste en Kido pouvait parfaitement étudier le reatsu du bonhomme et en déduire ses capacités en Kido. Hiroo se retint de justesse de lui faire la remarque, parce qu'il était actuellement probablement un des meilleurs experts en Kido du coin, du moins, un des plus disponible. Et il n'était PAS disponible.

« Maintenant quant à savoir s’il sera de notre côté, j’ai simplement envie de te dire que tous les Pécheurs détestent les Enfers. Et si la plupart mérite leur place, ce n’est pas le cas de Kahei. Il a tout intérêt à s’allier à nous. Quant à ses évaluations, je suis pour, mais pas d’arène.
- L'ennemi de mon ennemi est mon ami ? Les Arrancars ont déjà prouvé que ce n'était pas tout à fait le cas... N'est-ce pas ? Les Négociations ont été un échec cuisant. »

Il l'avait un peu mauvaise, oui. Une alliance, même temporaire, avec leurs ennemis naturels, aurait pu être plus que bénéfique. Repousser les assaults des Pécheurs et donner une correction aux Quincys aurait été un soulagement bien appréciable. La Balance des Ames aurait été relativement stabilisée, et ils auraient très bien pu recommencer à se mettre sur la tronche quelques temps après. Voyons. Qui avait bien pu mener ces négociations à l'échec ? Il soupira finalement à la dernière tirade de son ami. C'était épuisant, à la fin.

« Soit. C'est peut être pas absurde mais ça reste voué à l'échec. Tu dois pouvoir établir un protocole qui guarantirait la sécurité de la Soul Society - ou du moins, qui empêcherait le prisonnier de faire n'importe quoi. Etablir clairement ses capacités me semble primordial. Et en discuter avec lui. S'il est vraiment prêt à coopérer... je ne sais pas. Puisque tu sembles avoir son oreille, suggère lui d'être coopératif, qu'il pourrait avoir plus de confort... Après tout, même s'il ne peut pas sortir de sa prison, rien ne t'empêche de la rendre plus confortable pour lui. Non ? »

Il se souvenait vaguement de comment était la prison par ici. Son dos frissonna, Mamorigami frémit. Ouais. Ils se comprenaient.

« S'il est un Shinigami, il doit pouvoir communiquer avec son Zanpakuto sans le tenir, non ? Rien ne nous empêche de le poser non-loin de sa cellule. Enfin, si Mayuri en a fini avec. Et sa cellule, tu peux y faire installer un matelas, de quoi écrire... Bref. Tu m'as compris. »

Il haussa les épaules.

« Mais pour le reste, je pense que le faire sortir de là, même sous bonne garde, tant qu'on ne sait pas de quoi il est capable... surtout sachant qu'il n'est pas vraiment plein d'amour à notre sujet... non, je maintiens que c'est une très, très mauvaise idée. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mer 28 Sep - 15:38


 

 
And now what ?

 
Ha la réunion avec les Arrancars… Kazushi n’avait pas pu y participer, mais il avait quand même dû s’occuper des blessés. Dire que c’était un échec cuisant était plutôt proche de la réalité. En fait, c’était tout à fait ça. Mais c’était une situation bien différente.

« Non… Enfin oui… La réunion avec les Arrancars, c’est particulier… Je n’y étais pas, mais il existait déjà des tensions importantes, bien plus que celles actuelles. Les Hollow sont nos ennemis depuis des milliers d’années, les Pécheurs sont récents. Sur le coup c’était une bonne idée, tu me diras, les Pécheurs attaquant sans distinction… »

Kazushi balaya l’air devant lui de sa main.

« Là, Kahei me fait confiance et on ne lui demande jamais que des renseignements, pas de recruter d’autres Pécheurs pour se battre à nos côtés. Quant au protocole, c’est ce que nous sommes en train de faire en ce moment. Je t’ai dis que je t’avais fait venir pour une bonne raison. »

Malgré toute sa bonne volonté, malgré qu’il semble pencher de plus en plus en faveur de cette idée, Hiroo ne restait pas moins suspicieux, réticent. Lui qui avait connu la prison ne pouvait rester insensible à la demande et pourtant, il ne pouvait non plus se laisser aller à libérer un prisonnier, même sous bonne garde.

« Une prison reste une prison, peu importe le confort qu’on lui donne, cela reste 3 murs et une grille. Mais soit, je garde cela comme une possibilité. Je compte bien faire mon possible pour le sortir de là quand même, toutefois, j’accepte d’envisager cette option. Quant à son Zanpakutô… Avant toutes choses, il va falloir s’assurer que Mayuri ne l’a pas trop esquinté… J’ai bien dans l’idée de lui permettre de retrouver son compagnon, même à distance, mais si Mayuri a fait quoi que ce soit qui ait pu l’endommager, on peut faire une croix définitive sur une quelconque aide… Kahei risquerait même de briser sa chaîne pour retourner en Enfer…»

Inconsciemment, Kazushi porta la main à la poignée de Namidahime. Tous les Shinigami tenaient à leur Zanpakutô comme à la prunelle de leurs yeux. C’était plus qu’une arme, c’était un compagnon de bataille, une part de soi-même. Le Capitaine ne connaissait aucun Shinigami qui n’éprouverait pas une rage intense à l’envers de quiconque viendrait à le séparer de son Zanpakutô pour faire des expériences étranges et inconnus dessus.

« Mais pour le reste, je pense que le faire sortir de là, même sous bonne garde, tant qu'on ne sait pas de quoi il est capable... surtout sachant qu'il n'est pas vraiment plein d'amour à notre sujet... non, je maintiens que c'est une très, très mauvaise idée. »

« Oui, j’ai bien compris ton point de vue à ce sujet, Hiroo. Néanmoins, il reste aussi la possibilité de placer un sceau pour confiner ses capacités. Cela reste assez limite, une preuve de notre absence de confiance en lui, mais au moins nous n’aurions plus grand-chose à craindre de sa part… A moins qu’il ne s’enfuit, mais d’après ses dires, notre cellule actuelle ne l’en empêche pas plus que cela… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant 8ème Division
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 67
Expérience:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mer 28 Sep - 16:19



Nonsense

That thing is a Big Bad Wolf...


Oh, magnifique. Ca c'était de la contre-argumentation ! Hiroo en restait presque bouche-bée. Est-ce que Kazushi se rendait compte qu'il n'avançait que des preuves que son plan était presque irréalisable, improbable, dangereux ? Non, parce que là, Hiroo le regarderait se transformer en banane géante que ce serait tout aussi logique. Récapitulons : Kahei Byakuren était à la 5ème division - sous les ordres d'Aizen, histoire de bien commencer - et est présumé mort. Il se trouve qu'il n'est pas tout à fait mort parce qu'il a en réalité été transformé en Vizard avant de finir aux Enfers - ouais, c'est donc déjà pas bien louche comme histoire hein, tout va bien. Il croupit dans un cellule sous bonne garde et déteste les Shinigamis - bon, on peut comprendre, oui, mais ça joue pas vraiment en sa faveur, pas vrai ? Ensuite, pour finir le tableau, il apparaît que la prison est en fait un joli camp de vacances et qu'il pourrait apparemment en partir quand bon lui semble - sérieusement ? Et Kazushi est parfaitement d'accord pour l'évaluer... mais sans le faire combattre. Oui. Voila. Ah et on oubliait l'essentiel :

« Une prison reste une prison, peu importe le confort qu’on lui donne, cela reste 3 murs et une grille. Mais soit, je garde cela comme une possibilité. Je compte bien faire mon possible pour le sortir de là quand même, toutefois, j’accepte d’envisager cette option. Quant à son Zanpakutô… Avant toutes choses, il va falloir s’assurer que Mayuri ne l’a pas trop esquinté… J’ai bien dans l’idée de lui permettre de retrouver son compagnon, même à distance, mais si Mayuri a fait quoi que ce soit qui ait pu l’endommager, on peut faire une croix définitive sur une quelconque aide… Kahei risquerait même de briser sa chaîne pour retourner en Enfer… »

La main d'Hiroo se leva pour frapper bruyamment son visage. Oui, quelle magnifique idée ! C'était bien sûr maintenant qu'il fallait préciser que le Pécheur ne nous fera jamais confiance si on fait du mal à son Zanpakuto. Vous savez. Celui que MAYURI a entre les mains. Et Kazushi soutenait toujours que son plan était une bonne idée et qu'il lui fallait juste un bon protocole pour le mettre en place. Oui. Il maintenait. M'enfin ! Ouvre les yeux triple andouille ! C'est pas un protocole qu'il te faut, c'est un miracle !

Hiroo ne savait même pas quoi répondre à ça. C'était beaucoup trop hors de sa portée. C'était un niveau de stupidité... magistral. Le niveau supérieur de conscience auquel il ne pourrait jamais appartenir. Il pris son inspiration, hésitant.

« Tu es en train de me dire que ton Pécheur n'aime pas les Shinigamis et que son Zanpakuto, la potentielle clé d'ouverture pour une relation non-hostile entre nous... est entre les mains de Mayuri ? »

Entre les mains. DE. MAYURI. Il ne savait même pas quoi ajouter. Même Mamorigami était mort de rire, il le sentait à travers leur lien profond. Allez, ouvre les yeux ô Capitaine de la Quatrième Division du Gotei 13 ! C'est fini, c'était déjà pas une idée bien brillante... mais là c'est le pompom !

« Je vois que tu as pris le soin de mettre toutes les chances de ton côté dis-donc... C'est quoi la prochaine étape ? On laisse Kenpachi l'évaluer ? Oh, non, je sais ! On le nomme Capitaine et on le met en première ligne. Ca, ça c'est une idée qui détonnerait un peu. Non mais c'est vrai, à quoi bon faire des plans logiques quand on peut simplement prier très fort et espérer un miracle ? »

Il joua distraitement avec la ceinture de son obi, essayant de se reconcentrer. Se moquer de Kazushi n'était même plus amusant tellement c'était facile, aujourd'hui. Il posa l'index sur le bureau.

« Si tu espères faire quelque chose de ton prisonnier avant qu'il perde l'esprit, récupère ce Zanpakuto et mets le en sécurité. Sinon, c'est même pas la peine d'y penser. Et pas besoin d'avoir à me mettre à sa place pour ça : si Mayuri frôle mon Zanpakuto, j'irais me battre dans une autre armée. »

Il s'étira lentement, reprenant un peu son sérieux - enfin, si c'était possible.

« Et si tu en parlais un peu avec lui ? Peut être qu'il est très bien dans sa prison et qu'il s'en fiche d'en sortir ? S'il était prêt à coopérer de sa propre volonté, sans qu'on ait à agiter une carotte au bout d'un fil... ça, ça ce serait un bon moyen de convaincre nos chers collègues... Même s'il ne parle qu'à toi, c'est déjà un bon début... non ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mer 28 Sep - 17:14


 

 
And now what ?

 

Ça c’était sûr que ça n’allait pas passer. Personne ne portait Mayuri dans son cœur, pas même ses subordonnées les plus proches. Ils ont beau être des scientifiques de renom eux aussi, ils ont quand même une limite. Mayuri était égoïste, hautain, dédaigneux… Beaucoup trop d’adjectifs péjoratifs venaient en tête à quiconque voulait le décrire. Sans parler de son look pour le moins particulier … Il était également assez connu pour le peu de soin qu’il accordait à ses cobayes durant ses expériences. De savoir que ce Kitsujin était entre ces mains étaient assez effrayant. D’autant plus que l’on sait qu’il a lui-même modifié son propre Zanpakutô, montrant à tout le monde le peu de respect qu’il avait pour eux.

« Crois-moi que si je l’avais su à l’avance je ne l’aurais pas laissé y toucher. Mais maintenant j’ai besoin de l’aval des autres Capitaines et de Kyoraku pour le récupérer, ce n’est pas quelque chose que je peux faire de ma propre initiative, sans quoi je me verrais fermer la porte du laboratoire. »

Puis les choses commencèrent à dégénérer. Tout le monde connaissait cette mauvaise habitude qu’avait Hiroo de ne pas tenir sa langue dans sa poche, même en s’adressant à un supérieur. Certes, Kazushi et lui entretenait une relation particulière. Hiroo était tout aussi connu pour sa maladresse et sa malchance, lui faisant visiter l’infirmerie un peu trop souvent. Mais là c’était trop. Kazushi frappa le bureau de son poing, sa voix tonna, grave.

« Ça suffit ! »

Ce n’était pas souvent que le Capitaine de la 4ème division venait à s’énerver. D’ailleurs, la précédente Capitaine était connue pour son calme et sa discipline tout autant que par l’aura qu’elle dégageait lorsqu’elle était contrariée. Kazushi était un peu pareil. S’il était amical et avenant dans la grande majorité des cas, lui aussi pouvait se montrer intimidant voire oppressant une fois en colère. Ses yeux ne souriait plus et sa voix ne laissait place à aucun compromis.

« J’ai toléré ta familiarité jusqu’à maintenant, Hiroo, mais n’oublie pas que je reste ton supérieur hiérarchique, tu me dois le respect ! Arrête immédiatement avec ton sarcasme, tu sais pertinemment que jamais je ne prendrais de décisions pouvant amener un risque quelconque envers la Soul Society. »

Kazushi se rabattit sur le dossier de son fauteuil, ne quittant pas le Shinigami des yeux, clignant à peine, ne décolérant pas.

« Nous sommes en guerre bon sang ! Face à un adversaire dont nous ignorons tous, acculés par les Quincy qui nous ont ridiculisés, qui ont affaiblis nos forces au point de nous rendre vulnérable face à des menaces d’un niveau équivalent. Menace qui vient d’arriver ! Et là, dans une cellule exiguë se trouve une mine d’informations considérable dont nous pouvons faire usage à condition de ne pas nous comporter comme des bourreaux ! Comme les monstres qui l’ont torturé pendant des dizaines d’années ! »

Kazushi respirait fort, il en avait assez. Oui, il n’avait quasiment aucune preuve. Oui, il en demandait beaucoup, mais bon sang il n’avait jamais failli à sa tâche, il n’avait jamais causé aucun problème, travaillant d’arrache-pied pour obtenir sa position, mettant plus de cœur à l’ouvrage que l’énorme majorité des Shinigami. Il avait gagné la confiance du Seireitei entier malgré sa condition de Vizard. Et là qu’il avait la possibilité de mettre fin à cette guerre, ou tout du moins d’égaliser les forces, il devrait se taire ? Il devrait simplement se plier aux procédures et laisser moisir un allié potentiel dans une prison ou le torturer jusqu’à extraire la moindre petite information ? Non, ce n’était pas sa manière de faire et il ne l’approuverait jamais.

« Il m’a supplié de l’aider, Hiroo. Je ne le laisserai pas tomber, que tu sois avec ou contre moi. S’il ne parle qu’à moi, tu ne me croiras pas plus que tu ne me crois maintenant et le seul moyen pour qu’il nous parle à tous, c’est de faire un pas dans sa direction. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant 8ème Division
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 67
Expérience:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mer 28 Sep - 17:44



Nonsense

That thing is a Big Bad Wolf...


« Ça suffit ! »

La voix de Kazushi sonna désagréablement. Hiroo aurait-il dépassé les limites ? Comme si ça lui faisait peur. Non, vraiment. Kazushi n'avait aucune idée... aucune idée de ce qu'il venait de déclencher. Son poing avait heurté le bureau recouvert de paperasse. Hiroo releva les yeux, le regard brûlant de colère. Il ne dit rien. Il le laissa accuser, blamer.

« J’ai toléré ta familiarité jusqu’à maintenant, Hiroo, mais n’oublie pas que je reste ton supérieur hiérarchique, tu me dois le respect ! Arrête immédiatement avec ton sarcasme, tu sais pertinemment que jamais je ne prendrais de décisions pouvant amener un risque quelconque envers la Soul Society. »

Oh, la belle bleue. Oh, la belle rouge. Et Kazushi allait lui faire gober ça ? Même sans le faire exprès, TOUTES ses décisions pouvaient amener un risque envers la Soul Society. Hiroo aussi. Mais lui s'en fichait. Ca faisait partie des risques. La Soul Society n'avait jamais été dans un état aussi lamentable, la moindre erreur pouvait faire dégringoler tout ce qui tenait encore debout.

Il continuait son laïus. Hiroo bouillonnait de colère. Comment osait-il lui parler ainsi alors qu'il venait justement requérir son aide ?! Sa vexation n'avait d'égale que sa frustration. Ce ton-là avait déclenché beaucoup de choses face à Hiroo. Beaucoup, et pas souvent les bonnes. Hiroo était passé maitre en prise de décisions stupides et irréfléchies. Il n'écoutait plus. Il n'écoutait plus ce babil incessant, irritant. Il n'écoutait plus la voix dure et sèche du Capitaine qui, parce qu'il était son supérieur, semblait tout savoir mieux que tout le monde. Hiroo ne se gênait pas pour répondre à Kyoraku, il n'allait pas se gêner pour un de ses sous-fifres !

« Tais-toi. » marmonna-t-il.

Lui aussi, il pouvait faire sa voix grave et pas contente. Il se releva brutalement et envoya voler sa chaise à l'autre bout du bureau. Il frappa des deux mains sur le bureau, à côté de Mamorigami.

« QUI est venu me demander mon aide pour une entreprise aussi stupide qu'irréalisable ? QUI se pense être mon ami et ose me rabrouer comme si j'étais son chien ?! »

Une simple pression mécontente de son reatsu envoya valser quelques papiers dans toute la pièce. Kazushi était son supérieur, hein ? CA LUI FAISAIT UNE BELLE JAMBE.

« Tu sais très bien qui je suis et d'où je viens, Uesugi Kazushi ! Si tu n'es pas capable de supporter ce que j'ai à te dire alors ne viens plus jamais me demander conseil ! Maintenant débrouille-toi seul puisque tu sais tout mieux que tout le monde ! »

Il ramassa son Zanpakuto sans calmer son reatsu énervé. Il lui tourna le dos et laissa toute sa colère s'exprimer sur une pauvre armoire qui n'avait rien demandé et qui se trouvait juste là, au mauvais endroit au mauvais moment. Il ouvrit la porte sans douceur. Hiroo n'était pas du genre à réfléchir avant d'agir. Il y allait à l'instinct, et tant pis pour les conséquences. Celui-ci serait peut être un autre, un énième blâme sur son dossier, ou peut être celui de trop. Mais il s'en fichait. Il ne changerait pas qui il était pour eux. Pour personne ! Kazushi était son ami, de quel droit lui parlait-il sur ce ton ? De quel droit quiconque lui ordonnait quoique ce soit ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Jeu 29 Sep - 19:57


 

 
And now what ?

 

Hiroo devrait probablement être l’un des seuls qui ne tremblaient pas devant un Capitaine en colère. Son regard était d’autant plus défiant, d’autant plus brûlant que Kazushi continuait d’asséner la vérité qui se déroulait en ce moment. Ce qui rendait le Capitaine d’autant plus furieux. Mais comment était-ce possible de s’enticher d’un caractère aussi mauvais que ça ? Il avait beau connaître le petit Hiroo depuis des années, il n’avait jamais bien compris comment il avait pu grandir pour être aussi désagréable à vivre par moment. Au point qu’il en vienne à dire à un Capitaine de se taire ?! N’importe quel Shinigami au monde se serait arracher la langue plutôt que d’interrompre un Capitaine, pire encore lui dire de se taire ! Mais non, il avait fallu que Kazushi tombe sur le seul qui ose.

« Comment ?! »

Sous le choc et l’énervement, le Capitaine s’était redressé alors que Hiroo venait frapper la table comme lui-même l’avait fait juste avant. Les deux Shinigami étaient très prêt, se regardant droit dans les yeux alors que le lieutenant répandait sa bile. La tension montait de même que le reiatsu. Nul doute qu’au même moment, les Shinigamis de la 4ème Division évitait avec soin de se rapprocher du bureau. Au diable la discrétion, maintenant c’était à qui gueulait le plus fort.

Mais Hiroo semblait vouloir terminer la conversation là-dessus. Alors là, non, hors de question ! Alors même qu’il ouvrait la porte sans plus de délicatesse pour le bois, Kazushi la referma aussitôt dans un claquement bruyant, traversant l’espace qui les séparait d’un Shunpô aussi rapide qu’exagéré. Mais il n’allait pas laisser Hiroo partir et il ne le poursuivrait pas dans les couloirs, fallait pas exagérer ! Attrapant le Lieutenant par le col, notre doux et considéré Capitaine le plaqua sans ménagement contre le chambranle.


« C’est justement parce que tu es mon ami que tu es là aujourd’hui, dans cette pièce, à discuter de ça avant tout le monde ! C’est parce que tu es mon ami que tu peux encore te balader avec ça, malgré tes incartades ! »Sans plus de douceur, Kazushi attrapa l’insigne symbole du poste prestigieux qu’occupait Hiroo, lui secouant le bras par la même occasion. « N’importe qui d’autres te l’aurait déjà arraché plus d’une fois, rien que durant cette conversation ! »

Kazushi lâcha finalement Hiroo sans s’écarter réellement. Il ne lui laisserait pas la place ni le temps de s’en aller. Il n’en avait pas fini.

« C’est parce que je suis ton ami, que je te connais et que je sais d’où tu viens, que je respecte ton opinion plus que celle de biens d’autres, mais ça ne m’oblige pas à devoir supporter ton comportement de gamins et tes insultes à répétitions ! »

Le Capitaine décolérait à peine, mais il n’avait nul doute que Hiroo devait encore bouillir à l’intérieur. Le respect de la hiérarchie et les ordres lui donnaient presque de l’urticaire, au point qu’il préférait confronter physiquement son interlocuteur, quitte à se prendre un blâme plutôt que de se laisser parler ‘mal’. Alors se faire ainsi maltraiter n’arrangerait rien.

« Les Quincy nous ont laissé beaucoup trop affaiblis pour que l’on puisse affronter les Pécheurs avec nos forces actuelles, toi aussi tu le sais. On ne peut pas compter sur les Arrancars. Notre seul espoir est d’arriver à contacter le plus possible de ces Humains à pouvoirs pour les rallier notre cause et d’obtenir des informations fiables de la part de Kahei. Donc je te le demande, en tant qu’ami et confrère. Hiroo, aide-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lieutenant 8ème Division
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 67
Expérience:
0/17000  (0/17000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Lun 3 Oct - 13:22



Nonsense

That thing is a Big Bad Wolf...


Kazushi et Hiroo n'en venaient a priori jamais aux mains. Mais leur colère était sans doute exacerbée par le climat de tension qui rongeait toute la Soul Society : ils étaient à bout de nerfs. Leurs deux pressions spirituelles se faisaient écho, d'autant plus maintenant que Kazushi tenait Hiroo par le col, contre le mur.

« C’est justement parce que tu es mon ami que tu es là aujourd’hui, dans cette pièce, à discuter de ça avant tout le monde ! C’est parce que tu es mon ami que tu peux encore te balader avec ça, malgré tes incartades ! N’importe qui d’autres te l’aurait déjà arraché plus d’une fois, rien que durant cette conversation ! »

Le regard noir et déviant, le jeune lieutenant récalcitrant regardait simplement le mur, étalant toute son insolence. Il se faisait secouer, un peu malmener, par son ami. Il était en colère. Très en colère. Kazushi lui faisait encore la leçon. Comme quoi il était sûrement privilégié, ah, la bonne blague. La vérité c'est qu'il était fatigué. Tu me connais Kazushi... Oh oui, ils se connaissaient. Kazushi était d'ailleurs sûrement bien plus familier avec ses entrailles que n'importe qui d'autre. Plus que lui-même, potentiellement.

Il finit par le lâcher, mais Hiroo continuait de transpirer la colère par tous les pores de sa peau. Il s'était complètement renfermé, vexé, énervé, il avait tourné la tête et regardait le mur d'un air résigné, provocateur.

« Les Quincy nous ont laissé beaucoup trop affaiblis pour que l’on puisse affronter les Pécheurs avec nos forces actuelles, toi aussi tu le sais. On ne peut pas compter sur les Arrancars. Notre seul espoir est d’arriver à contacter le plus possible de ces Humains à pouvoirs pour les rallier notre cause et d’obtenir des informations fiables de la part de Kahei. Donc je te le demande, en tant qu’ami et confrère. Hiroo, aide-moi. »

Ha ! Oui, il le savait. La Soul Society n'était plus que l'ombre de ce qu'elle fut jadis. Leurs forces étaient risibles. A vrai dire, le Hueco Mundo devait probablement se relever aussi difficilement qu'eux. Il baissa les yeux et laissa échapper un soupir. Au moins, Kazushi semblait essayer de comprendre... il semblait faire des efforts... Mais Hiroo était agacé. Kazushi se disait son ami, mais attendait de lui qu'il se comporte en subalterne et non pas en égal. Ha ! Belle amitié que voilà...

« Je ne peux pas t'aider. »

Il était enfin sorti de sa torpeur d'adolescent en rébellion. Il réajusta comme il le pouvait son uniforme, et posa Mamorigami sur son épaule. Il avait déjà le ton bien moins moqueur, même plutôt agacé. Il attrappa la porte pour la rouvrir, quitte à forcer contre Kazushi.

« Il ne nous fais pas confiance, et nous ne lui faisons pas confiance. Tu as décidé de l'aider, alors aide-le. Convainc le de nous faire confiance. Qu'il prenne son mal en patience. Qu'il donne des informations, même si ce n'est qu'à toi ! Et on verra le reste plus tard. Et c'est mon dernier mot. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   Mar 8 Nov - 15:13


 

 
And now what ?

 

Ce n’était pourtant pas son genre. D’ailleurs ce n’était le genre d’aucun des deux, réellement. Kazushi était la patience et gentillesse incarné en temps normal, pour lui de s’en prendre physiquement à Hiroo, c’en était incroyable. D’autant plus que cela n’aura jamais que l’effet inverse sur la tête de mule de Lieutenant. Cet accès de colère n’allait pas arranger les choses, Hiroo s’était renfermé d’autant plus sur lui-même, refusant jusqu’à croiser le regard du Capitaine. Quel gamin !

Le silence ne s’installa pas moins un instant alors que Kazushi suppliait son ami. Un simple instant de flottement à peine perturbée par le souffle lourd des deux Shinigami. Un silence qui fut brisé par une simple phrase qui mettait fin à leur entretien.


« Je ne peux pas t’aider. »

Fermant les yeux, baissant légèrement la tête, Kazushi soupira. Finalement, le Capitaine se recula, laissant à son ami l’espace dont il avait besoin alors qu’il remettait de l’ordre dans sa tenue. D’un pas ferme et décidé, malgré la peine qui serrait son cœur, le Capitaine retourna à son bureau, tâchant de garder sa contenance. Posant une main sur le bois vernis du bureau, il finit par se retourner vers le lieutenant.

« Très bien. Je ne te retiens pas. »

Ce n’est qu’une fois que Hiroo fut parti que Kazushi se laissa tomber dans son fauteuil, abattu, tête entre les mains. Ses options se réduisaient à vue d’œil. La solution était pourtant là, juste sous leur nez ! Ils allaient pouvoir résoudre leur problème d’invasion soudaine grâce à un prisonnier qu’il refusait d’utiliser correctement. C’était un comble ! Mais que pouvait-il faire ?

À part faire évader Kahei….


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nonsense. [ Kazu ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nonsense. [ Kazu ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAITI: POLITICAL AND CONSTITUTIONAL NONSENSE!
» Dessins !
» Toshiro Hitsugaya (Terminé)
» Galerie Kazu Style': Viens dans ma galerie :sournois:
» [Validée][Validée]Présentation de Kazu / Revo. [finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Hell on Earth :: 
Zone RPG
 :: Soul Society :: Seireitei :: Gotei 13 :: Quartiers des Divisions
-