Forum RPG sur le manga Bleach
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Une rencontre qui tombe aspic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Une rencontre qui tombe aspic   Sam 11 Avr - 0:12



Une fois de plus, Elthalen boudait.

Une fois de plus Harribell lui avait demandé de rester cloitré dans l’inaction, sous prétexte qu’il ne valait mieux pas engager de nouvelles batailles pour le moment. Comme s’il était incapable de faire quoi que se soit d’autre qu’agiter son épée explosive dans tout les sens. Elle savait pourtant qu’il était tout à fait capable de se contenter de parler. Avec ses poings.

Bon, d’accord, l’amour du combat qu’éprouvait le troisième espada n’était peut être pas le plus adéquat lorsqu’il s’agissait de temporiser, de patienter, ou de s’essayer à la diplomatie, mais il était quand même capable de retenue, par tout les diables !

Se sentant ainsi mis à l’écart depuis quelques temps, le jeune homme avait donc décidé d’utiliser la méthode la plus contre productive possible, à savoir bouder dans son coin jusqu’à ce qu’on commence à se demander pour Las Noches était plus calme dernièrement.

Et qu’on ne décide qu’on était mieux sans lui.

Jouant les divas capricieuses, il s’était réfugié là où personne n’aurait idée de le chercher : juste à côté de ses quartiers d’espada (qu’il n’utilisait de toute façon jamais), perché en haut d’une des nombreuses arches ridicules qui s’arcboutaient sous le plafond. L’existence même de ces arches semblait inexplicable, mais Las Noches ayant été conçu par un architecte fanatique des couloirs et pièces vides, elles ne semblaient pas étranges en ces lieux.


Il ne risquait pas d’être dérangé, ce couloir étant situé à l’écart des zones intéressantes de Las Noches. De plus, les gens égarés ne passaient généralement pas leur temps le nez en l’air, aussi s’estimait il tranquille pour un bon moment.

Enfin, il aurait vraiment été détendu s’il n’était pas sensé bouder, et surtout si cette étrange créature ne le fixait pas.
Car, en face de lui, à moins d’un mètre, un petit hollow le fixait.
Un petit hollow en forme de lézard.
Une petite créature qui, sans hommage, ni gêne, était venue se porter à sa rencontre.
Et l’espada, avachi contre le mur derrière lui, fixait cette créature peu cérémonieuse qui le regardait tout aussi intensément.
L’arrancar était un combattant aguerri, un être sans peur, qui ne vivait que pour rire au nez du danger, et pourtant...ce lézard le mettait mal à l’aise.
Comme si quelque part...quelqu’un l’espionnait via cette petite chose qui faisait l’innocent.
Trop innocent pour être honnête.


Sans même prendre le soin de tendre ses muscles, de se préparer, ou même de réfléchir à ce qu’il allait faire, Elthalen se jeta sur le lézard hollow.
Son instinct de survie prenant le dessus, le petit animal réussit à se glisser entre les doigts patauds de l’arrancar, ses pattes le propulsant dans la manche de l’homme habillé en blanc.

Une féroce bataille s’engagea, alors que l’espada se débattait en tout sens, tentant d’empêcher le reptile d’aller fouiner vers son intimité. Puis, à force de se contorsionner, il finit par sentir une étrange sensation de vide dans son dos.

« Hu?»

L’instant d’après, Elthalen sentit le carrelage de Las Noches lui rentrer dans les côtes, coupant net son souffle. Il s’attendait à avoir plus mal que ça, mais un objet relativement douillet venait d’amortir quelque peu sa chute.  Regardant l’objet qui avait servi de matelas, il distingua bientôt une main, qui ne lui appartenait pas.

« Whoups. » fit l’arrancar, examinant rapidement sur qui il était tombé.

Puis, avec un sourire gêné, il se releva, et tendit la main vers son sauveteur improvisé, tentant d’agir de la manière la plus détendu possible.

« Ah, désolé vieux on dirait que je... » Il s’interrompit.

Il avait faillit dire qu’il tombait mal, ce qui n’aurait guère mis le matelas dans de meilleures dispositions.

« ...que je suis vraiment désolé, j’ai pas fais exprès. » Comme si se jeter la tête la première sur les passants tel une fiente de pigeon sur un pare brise était un passe temps normal.

En examinant l’arrancar en face de lui, Elthalen ne se remémora pas l’avoir déjà vu. Son aptitude à ressentir le reatsu étant nulle, il en déduisit de manière erronée qu’il ne pouvait pas s’agir d’un espada, ou d’un personnage important. En plus ce n’était même pas une fille.

Si bien que le pauvre malheureux redevint soudainement totalement secondaire dans les priorités de notre Espada blond préféré. Sans plus lui accorder d’attention, il demanda distraitement, plus pour meubler que par réel intérêt.

«Alors bon, t’est quoi toi ? Le nouveau fraccion de Llanto ? »

Il ne lui demanda même pas de manière polie : tout ce qui comptait désormais pour Elthalen se résumait en une question.

Où était passé ce fichu lézard ?
Revenir en haut Aller en bas
Decima Espada
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 25
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
5720/10250  (5720/10250)
Spécialité: Hohô
MessageSujet: Re: Une rencontre qui tombe aspic   Dim 12 Avr - 16:00



Une rencontre qui tombe aspic.







 

Bon… Les journées de Saveiro Espejismo étaient vraiment, extrêmement, pourries avec une puissance que les autres Espada ne pouvaient même pas imaginer. Presque tous les jours il regrettait d’avoir accepté la place qu’il occupait à présent. Il sentait les regards mauvais de certains Numero qui rêvait de la lui dérober de façon violente, parfois la haine se voyait dans les yeux de quelques arrancars : ils voulaient l’écorcher et ne le faisaient pas pour diverses raisons. Pour certains, c’était parce que Saveiro pouvait les battre, pour d’autre c’était parce qu’ils avaient compris que tuer le Decima était synonyme de mort par le Primera en personne. Et enfin, une petite partit de la population pensait que Saveiro feintait et qu’en fait, il allait sortir un pouvoir absolument redoutable. L’arrancar aux cheveux violets ne savait guère d’où ils tenaient cette idée saugrenue, mais il n’allait pas les contredire.

C’est donc pour cette raison qu’il avait fini par détester ses journées, et qu’il partait de plus en plus souvent dans le monde des humains avec Alvaro. Il ne savait pas si l’avoir pris officiellement comme fraccion servait ou desservait les intérêts de celui-ci. En fait, même si il ne disait rien, Saveiro savait que des malotrus se moquaient d’Alvaro et il en avait marre. La seule chose qui ne le faisait pas démissionner était que cela leur ferait trop plaisir et qu’un jour… Un jour il leur péterait la gueule.

Amère, il décida de retourner dans ses quartiers sans spécialement de grande idée en tête, juste le fait d’être tranquille et de ne croiser personne. Il n’eut pas l’idée de regarder en haut à ce moment-là, et bien mal lui en prit, on lui tomba dessus, littéralement. Il pensa immédiatement à ce que ça y est, quelqu’un avait pris son courage à deux mains et décider de le tuer ! Le choc lui coupa momentanément le souffle mais rien d’autre ne survint. L’autre c’était mis à parler. C’était qui celui-là déjà ? Saveiro lui jeta un regard hargneux, plus l’autre parlait, plus ça le mettait en rogne. Il se releva tout seul comme un grand, ignorant sa main, tandis que le blond posait une question qui tue.

«Alors bon, t’est quoi toi ? Le nouveau fraccion de Llanto ? »

Evidemment, ça devait arriver un jour ou l’autre, même en détectant son reiatsu les autres pouvaient être induits en erreur. M’enfin, c’était précis, une « fraccion de Llanto », et non pas une fraccion tout court. Avait un air offusqué, surtout que l’autre avait l’air de l’avoir zappé entre temps, il répondit :

- Non, je suis le Decima. Saveiro Espejismo. Et toi ?

Du coin de l’œil il nota le déplacement d’un petit hollow lézard dans un coin, mais cela ne l’intéressa guère, il ne fit pas le lien entre la chute de son interlocuteur et ce mini-monstre.

- Et pourrais-je savoir pourquoi « de Llanto » ?

Après tout il aurait pu choisir un autre Espada dans son erreur. Ou les avait t’ils vu parler ensemble ? Qui sait.



codage par Jyne sur apple-spring

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre qui tombe aspic   Jeu 16 Avr - 0:52


Durant quelques instants, les yeux du troisième espada recherchèrent une trace du petit hollow à écaille, espérant lui soutirer quelques informations par un procédé qu’in n’avait pas encore réfléchit. Ne trouvant pas l’animal, il reporta son attention sur l’autre arrancar.
Maintenant qu’il avait repris pied, Elthalen pouvait apprécier un peu mieux le physique de son interlocuteur. Grand, bâti comme un piquet, des yeux dépareillés, une apparence particulière sans être désagréable, et, surtout une voix grave qui trahissait un excellent potentiel de chanteur de blues ou de jazz :

- Non, je suis le Decima. Saveiro Espejismo. Et toi ?

Oh le con, songe le blondin, réalisant sa gaffe. Jusqu’ici, il n’avait jamais commis de telle méprise. Mis à part quand il s’était convaincu que Charlotte Culhorn était une femme. Une situation particulièrement embarrassante, mais tout à fait minime par rapport à ce qu’elle pouvait engendrer face au decima espada. Si sa mémoire était bonne, le précédent décima était un type à la force affreusement variable, capable tout aussi bien de se faire vaincre par un simple fraccion que de faire s’écrouler l’ensemble de Las Noches s’il avait le malheur de s’appuyer dessus par mégarde. Et si le type en face de lui avait le même genre de capacités, Harribell pourrait sans tarder poster une petite annonce pour le poste de troisième espada.

- Et pourrais-je savoir pourquoi « de Llanto » ?

Elthalen commençait à sentir la sueur couler dans sa nuque, son sang se glacer, son cœur s’arrêter, et ses héritiers se féliciter de toucher si tôt l’héritage. Histoire d’enfoncer le clou de son cercueil, il avait dû accoler son futur bourreau à cette andouille de Llanto. Le sourire se figea, les mains se levèrent, les bras se tendirent, tentant de mettre le plus de distance possible avec Saveiro. Il devait désamorcer cette situation, le plus diplomatiquement possible.

- Oh désolé, pardonnez-moi Espejimo-kun, je vous avais pas reconnu.


Parler ainsi donnais la nausée au tercera, dont le cœur tenta d’exprimer le dégout, contredit par le cerveau qui le suppliait de prolonger la vie de l’arrancar. Le tout déboucha en une affreuse grimace, évoquant plus le conseiller prêt à trahir son roi qu’une quelconque marque de respect. Il resta figé quelque instants, comme si le destin avait voulu que Saveiro remarque l’affreux rictus sur son visage.

- Je me présente : Elthalen, tercera espada. Pour vous... servir.


Il avait plus craché que prononcé le dernier mot, lui qui jamais ne s’était soumis à personne sans être sûr de la valeur de l’autre. Mais mieux valait il être prudent.

-Et, je pensais de Llanto parce que...parce que...

Parce que Llanto avait l’assemblée de fraccions la plus grosse et la plus sordide que Las Noches ait jamais connue.  Et après les cliques de Barragan et Grimmjow, ça voulait dire beaucoup. Mais pour une fois, il valait mieux passer sous silence la partie sordide de la chose.

- Car il a la plus grosse fraccion. Statistiquement, c’est chez lui que t’avais le plus de chance de finir.


Il haussa les épaules, alors que le naturel revenait, laissant transperce tout son manque de tact et de suivi de l'étiquette.

-Puis bon, je vais pas souvent aux réunions de l’espada...à vrai dire c’est aussi pour ça que je me planquais là haut...


Il commença à s’éloigner du decimo, pour mieux revenir, scrutant partout autour de lui.

-...j’étais bien tranquille, jusqu’à ce que cette sale bête me fasse tomber. Z’auriez pas vu cette saleté par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Decima Espada
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 25
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
5720/10250  (5720/10250)
Spécialité: Hohô
MessageSujet: Re: Une rencontre qui tombe aspic   Ven 17 Avr - 14:06



Une rencontre qui tombe aspic.







 

Saveiro Espejismo, Decima de son état, avait le regard de quelqu’un ne comprenant pas exactement ce qui se passe sous ses yeux, malgré toute son attention. Son interlocuteur c’était excusé de sa méprise – et franchement on ne le faisait pas tous les jours à Saveiro – et c’était présenté comme étant le Tercera Espada pour « le servir ». Elthalen devait être un sacré plaisantin, qu’avait-il pour se forcer à parler comme si il avait à faire à un supérieur ? Enfin, même les fraccions d’autres Espada ne lui parlaient pas vraiment sur ce ton, c’était pour dire !

La situation était vraiment bizarre, le blond devait être excentrique. A moins qu’il ne joue la comédie avec un niveau égal ou supérieur à Saveiro… Parce que le Decima ne s’imaginait pas inspirer une sorte de…peur au Tercera. Il envisagea de lui dire que c’était bon, qu’Elthalen pouvait se détendre, et puis qu’ « Espejismo-kun » sonnait plutôt mal à ses oreilles mais pour une fois que quelqu’un se forçait – vu la grimace qu’il avait tiré ce n’était vraiment pas naturel – à lui parler respectueusement, Saveiro n’allait pas le contredire.

Il hocha la tête face aux explications de son interlocuteur sur le pourquoi du comment « de Llanto ». Oui, cela se tenait assez, en fait il s’agissait plus d’une simple curiosité qu’une réprimande à vrai dire, aussi conclu-t-il sobrement :

- Je vois.


Etrangement, Elthalen continuait de ce justifier – et s’enfoncer par la même occasion – en expliquant qu’il allait peu aux réunions de l’Espada, d’où le fait que Saveiro ne l’ai pas resitué de suite. Vu sa position, le Decima se faisait consciencieux au moins sur ce point et ne se permettait guère de manquer les rassemblements de l’élite. Enfin il ne jugeait pas le Tercera pour autant, c’était parfois ennuyeux il en convenait. Le plus étonnant était surtout ce qui avait amené le blond à lui tombé dessus. Le petit hollow qu’il avait aperçu ? Le voilà bien étrange. Il s’éloignait dans la mauvaise direction, car Saveiro avait vu le mini-monstre se terrer ailleurs. L’arrancar aux cheveux violet s’approcha du minuscule hollow afin d’essayer de le dompter, fraternité reptilienne oblige.

-...j’étais bien tranquille, jusqu’à ce que cette sale bête me fasse tomber. Z’auriez pas vu cette saleté par hasard ?

Ah. L’autre était revenu et n’avait pas encore vu l’objet de sa chasse, normal puisqu’il ne pouvait guère voir à travers le dos de Saveiro. Celui-ci tendit la main et le petit monstre grimpa dessus puis Saveiro se retourna vers Elthalen, plutôt amusé, avec un sourire sur la figure :

- Ce minuscule hollow ? Mais il est tout à fait inoffensif.


C’était ridicule, le Tercera ne pouvait tout de même pas être à la poursuite de…cet être totalement faible. Ou alors il était gamin. Ou dérangé. La petite créature commença de lui grimper sur la manche.

- En fait c’est même amusant, je pourrais essayer de le dompter qui sait ?



codage par Jyne sur apple-spring

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre qui tombe aspic   Ven 1 Mai - 20:23

Tout allait bien. Le decima ne semblait pas énervé, le choc due à la chute s’atténuait, et ce fichu animal semblait être parti le plus loin possible de la vendetta explosive qu’Elthalen lui réservait. L’objet de sa colère parti, le tercera se montrerait bien plus raisonnable, n’étant pas rancunier mais un peu sanguin. Il ne lui restait désormais plus qu’à inventer une excuse bidon pour pouvoir se retirer jusque dans une cachette que lui seul connaissait et pour y dormir toute la nuit. Qui était généralement très longue au Hueco Mundo. Il se retourna, et l’impensable se réalisa.

- Ce minuscule hollow ? Mais il est tout à fait inoffensif.

Ce jour là, le ou la Responsable du Destin, de la Fatalité, et des Catastrophes Naturelles avait dû se lever du pied gauche, qu’il avait posé sur un lego qui trainait par terre, avant de renverser son café sur sa tartine qui était tombée du mauvais côté, en apprenant que les impôts divins allaient augmenter ; et que, du coup, il allait se défouler sur quelqu’un. Sur Saveiro par exemple. C’est pas comme ci quelqu’un allait le regretter.

A la vision du petit lézard, confortablement installé sur la main de l’arrancar inconscient du danger, tous les nerfs du tercera sursautèrent, ses muscles se tendirent, le sang pulsa à travers eux, irriguant en oxygène chaque parcelle de son être. Ses pupilles s’écarquillèrent, son regard fixé fermement sur celui du decima, qui était occupé à regarder le lézard qui grimpait le long de sa manche.

- En fait c’est même amusant, je pourrais essayer de le dompter qui sait ?

L’infâme. Le vil. Le faquin. Tout était clair dans l’esprit d’Elthalen désormais. Cet homme manipulait les lézards hollows ! Un plan génial pour pouvoir espionner ses pairs et trouver leurs points faibles. Et sans doute pour pouvoir faire plein d’autres techniques sournoises. Ce qui signifiait qu’en dehors de ça, il ne devait pas être un très bon combattant. Un sourire carnassier monta aux lèvres du blond.

-Comme si ce n’était pas le cas.

Avant que l’autre n’ait le temps de réagir, il tendit le bras, son poing refermé face au visage du malheureux. Une légère lueur orangée commença à lui au creux de sa main, tandis qu’il demandait d’une voix ombrageuse, les dents serrées :

-Maintenant, tu vas me dire pourquoi tu m’espionnais, depuis combien de temps, et qui t’as donné les ordres. Sinon tu seras bon pour repeindre les murs.

Bon, ceci dit, maintenant qu’il avait commencé à charger son cero il n’allait plus pouvoir le retenir. En espérant que le type en face de lui avait de bon réflexes ou un bon hierro.
Revenir en haut Aller en bas
Decima Espada
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 25
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
5720/10250  (5720/10250)
Spécialité: Hohô
MessageSujet: Re: Une rencontre qui tombe aspic   Sam 9 Mai - 16:51



Une rencontre qui tombe aspic.







 

Le Decima souriant avait essayé d’engager une conversation amusante avec son interlocuteur sur le dressage des hollows miniatures. Néanmoins, il ne s’attendait pas à une réaction de colère absolument excessive de la part du Tercera. Le sourire moqueur de Saveiro s’effaça devant le sourire de psychopathe d’Elthalen. Donc l’arrancar blond était on ne peut plus sérieux quand il déclarait :

- Comme si ce n’était pas le cas.

Mais enfin, que s’imaginait-il dans sa tête de cinglé ? Que Saveiro domptait des hollows miniatures en secret ? Dans quel but, ces bestioles ne parlaient pas et n’étaient pas puissantes, elles ne seraient d’aucune utilité en combat ou espionnage ! Un coup dans la figure le fit chanceler, mais le mini monstre restait bien accroché. Peut-être que son instinct de survie avait compris que son confrère arrancar reptilien était la clef pour échapper au courroux du Tercera ? Dans tous les cas, le violet n’avait pas l’intention de sacrifier sa vie pour un hollow de figuration, sauf qu’un cero orangé chargeait déjà. Ah ouais donc…la diplomatie c’était enfuit en courant de la scène, laissant seul un Decima bien embêté.

- Maintenant, tu vas me dire pourquoi tu m’espionnais, depuis combien de temps, et qui t’as donné les ordres. Sinon tu seras bon pour repeindre les murs.

Il n’y avait pas que la diplomatie qui allait s’enfuit en courant, le Decima n’allait pas tarder à suivre. Il n’avait pas le temps de répondre, d’argumenter, d’expliquer qu’Elthalen se méprenait. Ses yeux s’écarquillèrent de surprise, si il se prenait le cero il y avait peu de chance pour qu’il y survive, le Tercera allait le tuer non d’un canidé. Comme ça, en plein couloir. Il n’en revenait pas. Bouges toi !

Il se décala d’un sonido à gauche, dans un autre couloir, piqué par cette montée soudaine d’adrénaline. Non pas dans l’optique d’engager à nouveau la discussion avec lui, mais de le fuir, tout bonnement. Il ne faisait pas le poids contre cet adversaire redoutable pour le moment. Il avait espoir que dans quelques siècles, décennie en étant optimiste, cela s’arrange mais ce n’était pas pour aujourd’hui. Saveiro n’avait ni botte secrète surpuissante ni aucune connaissance susceptible de témoigner en sa faveur dans les parages. Écouterait-il seulement ? Parce que le Tercera semblait adepte des syllogismes !

Le Decima avait un air confus. Il n’osait pas se retourner de peur de perdre du temps, car peut être que le fou c'était lancé à sa poursuite puisqu'il en avait même oublié la présence du minuscule protagoniste sur lui. Le Tercera n’était pas assez remonté pour lancer des cero dans les couloirs ? Et puis cela ne se faisait guère entre personnes civilisées… N’est-ce pas ? Saveiro ne misait pas tout ses espoirs dessus...



codage par Jyne sur apple-spring

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre qui tombe aspic   Mar 26 Mai - 19:50


L’énergie orangée crépita un instant dans la paume de l’espada numéro trois, semblable à  un enfer impatient. Le temps se suspendit alors que le decima écarquillait les yeux de surprise, l’énergie filant doucement entre les doigts d’Elthalen.

L’instant d’après le cero fusa vers son infortunée victime, soulevant poussière et débris en tout sens alors qu’il transperçait le mur plus loin, faisant s’écrouler une partie du plafond qui n’avait strictement rien demandé. Peu à peu, le nuage de destruction retomba, révélant le néant et la destruction là où se tenait auparavant un jeune arrancar qui n’était pas plus coupable que le plafond.

Elthalen soupira, puis bloqua sa respiration. Maintenant qu’il avait réduit en miettes ce type, il était hors de question qu’il le respire. Ou qu’il vienne se coincer dans ses yeux. Pauvres gars quand même. Ca se trouve, il était parfaitement innocent. Il était juste tomber au mauvais endroit au mauvais moment. Ou s’était fait tomber dessus.

Puis, alors que le blondinet s’apprêtait à quitter les lieux avant l’arrivée de la femme de ménage (ou de son plus proche équivalent chez les arrancars), il se mit à ressentir de nouveau le reatsu de l’homme qui était sensé être mort. Celui s’enfuyait, visiblement terrifié pour une raison qui échappait quelque peu à l’esprit embrumé et décaféiné de l’espada trois. Puis, un de ses neurones émit la réflexion suivante :
-S’il fuit, c’est qu’il se sait coupable !

Et sur cette pensée sordide, l’arrancar s’élança à la poursuite du pauvre traumatisé, zanpakutoh en main, un air féroce sur le visage, plongé dans ses réflexions. Si jamais ce sale petit avorton allait répéter tout ça à Llanto ou Harribell-sama, il serait sans doute convoqué et réprimandé pour ses actes.  Il avait fallu que le brun survive à son attaque et puisse rapporter ses excès de violence.

Diantre ! Il ne pouvait donc pas se contenter de mourir !

Il semblait désormais dur de l’abattre sans rameuter tout Las Noches, aussi, Elthalen changea de stratégie...

« REVIENS ! Je veux être ton ami ! »

La voix résonna dans les couloirs, tel un couperet aiguisé destiné à Saveiro.
Revenir en haut Aller en bas
Decima Espada
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 25
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
5720/10250  (5720/10250)
Spécialité: Hohô
MessageSujet: Re: Une rencontre qui tombe aspic   Mer 27 Mai - 14:45



Une rencontre qui tombe aspic.







 

Il l’avait fait ! Derrière Saveiro, un pan de mur, voir même du plafond s’écroulait dans un vacarme assourdissant, mêlé à une épaisse poussière. Mais le Decima ne se retourna pas, non, il devait prendre de l’avance espérant que le Tercera le croyait mort et réduit à l’état de particule en suspension. Parce l’arrancar aux longs cheveux savait qu’il n’avait aucune chance de le vaincre. Il envisagea de passer, comme par hasard rendre visite à Llanto Serosa, le Primera, histoire d’avoir un allié à ses côtés qui pourrait raisonner un peu l’autre énergumène. Avec culpabilité il pensa que l’ami en question pourrait accessoirement l’aider à dissuader l’autre taré de l’occire. Parce qu’il était trop faible pour réussir par lui-même. Sauf qu’il se heurtait à trois problèmes majeurs :

Le premier point était que pour se rendre aux quartiers de Llanto il devrait faire demi-tour, chose impossible vu l’état actuel des choses, l’autre s’étant apparemment rendu à sa poursuite avec une phrase des plus étonnante : « REVIENS ! Je veux être ton ami ! ». Puisque celui-ci avait tenté de le réduire à l’état de peinture murale, bizarrement, ces mots sonnaient faux.

Second point : sérieusement, il aurait l’air de quoi ? Un peu d’un enfant en pointant un autre « lui il est méchant avec moi, ouin ». Même si en l’occurrence sa vie était en jeu - ce qui était surement une raison tout à fait pardonnable pour déranger le Primera. Car après tout, il était parfaitement déraisonnable de chercher à tuer un allié, et faire s’écrouler Las Noches aussi bien littéralement que du point de vue de l'organisation. Supprimer un Espada sans en avoir reçu l'aval de la Reina, tout de même, cela ne se faisait point. Pourtant, l’amour propre du Decima lui interdisait cette option, ou bien l’utilisé qu’en dernier recours. Le problème c’était que le « dernier recours » approchait à grand pas.

Troisième point : si ça se trouvait, Llanto n’était même pas à Las Noches en ce moment, et Saveiro n’avait pas le temps de s’arrêter vérifier ce fait.

Les couloirs filaient à toutes vitesses et soudain Saveiro eut une idée. Il ne pouvait pas fuir indéfiniment. Il balança le hollow miniature, source de tant de conflit, ailleurs loin dans un coin et se retourna, se forgeant un masque de confiance et de menace. Il s’était souvenu de leur première discussion, et Elthalen semblait avoir eu peur que le Decima ne possède un quelconque pouvoir caché. Et bien espérons que ce fait soit encore d’actualité ou que le lézard soit plus intéressant. C’était le moment d’user de tout le pouvoir du charisme et de la persuasion, voir même de jeter un dès de chance pour le coup de bluff le plus téméraire que Saveiro n’ai jamais tenté.

Il attendit que blond arrive à portée, ce qui ne saurait tarder évidemment, tout en le fixant. Diantre, le Tercera n’avait pas l’air très content mais trop tard pour reculer. Avec un mouvement de tête parfaitement calculé et une assurance totalement feinte, Saveiro étira un sourire mesquin sur ses lèvres fines et décrocha lentement son trident comme si il se préparait à faire une chose parfaitement dangereuse pour celui d’en face. Il soupira avec lassitude :

- Je ne voulais pas en arriver là mais puisque tu m’y obliges...

Il laissa plané un sous-entendu, et filtrer un peu de reiatsu comme si il se retenait, de « je vais entrer en resurrecion tu ne vas pas comprendre ta vie » alors qu’en réalité il était terrifié. Il laissait le temps à Elthalen de se raviser, de ranger son arme, de fuir peut-être même ? Passé ce temps-là c’était fichu, il n’avait aucune botte secrète. Ou si Elthalen l’écrasait de sa présence spirituelle, son coup de bluff serait réduit à néant, quoique il attirerait surement tout le monde. Les secondes lui paraissaient longues, surtout… Ne pas flancher.



codage par Jyne sur apple-spring

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une rencontre qui tombe aspic   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre qui tombe aspic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» tombe du commandant PARQUIN à Doullens (SOMME)
» Déterre la tombe d'Astrid pdt la nuit (pv Luca et Victoir)
» une plume qui tombe du ciel
» tombe du général DUMAS à Villers-Cotterets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Hell on Earth :: 
Zone RPG
 :: Hueco Mundo :: Las Noches :: Les Quartiers
-