Forum RPG sur le manga Bleach
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Fenihara Shaporo || Aboie, hurle, mais fais-le dans la discrétion. [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Fenihara Shaporo || Aboie, hurle, mais fais-le dans la discrétion. [100%]   Sam 28 Mar - 21:45

Fenihara Shaporo

 
|| Âge : 400 ans (21 physiquement)  || Sexe : Masculin || Race : Shinigami || Allégeance : Gotei 13 ||

 

 
Eh ? Je peux savoir qui t'es ? Ah d'accord, t'es venu m'interviewer c'est ça. T'as du cran je peux le dire. C'est pas tous les jours qu'on voit un mec demander ça à un...Mais en fait pourquoi tu fais ça ? Arf, au final je m'en fous un peu. Bref, que veux-tu monsieur ? Tout...Tout ? C'est quoi ça ? T'es pas sérieux j'espère. Non, je ne t'offrirai pas mon corps. Ah, pas ça. Tu veux connaître mon histoire, mon caractère ainsi que le reste. Tout, dans ce sens là...Je vois. Je t'accorde donc mon temps, vu que je n'ai rien à faire pour le moment. Soit, voilà ma description physique, c'est la moindre des choses, au cas où t'aurais quelques problèmes ou autres. Tu préfères mon passé ? Relax, ça viendra.

Donc, je vais commencer par la généralité, et tout ce que l'on peut apercevoir de loin. L'apparence de l'individu en gros, s'il est maigre, costaud, gros, ce genre de truc. En ce qui me concerne, je possède une taille plutôt normale. Eh oui, le mètre soixante dix-huit, c'est pas trop mal. Pour ce qui est de son copain le poids, c'est aussi dans la moyenne ! C'est-à-dire, soixante treize kilogrammes ! Bon, c'est vrai que je ne suis pas chargé de muscle, mais je ne peux pas dire que je me pleins de ça. J'aime ma forme actuelle, une allure athlétique, quoi de mieux ? Rien, évidemment. Huh ? Mais non ça fait pas de moi un type super bien foutu ! Juste un tout petit peu mais bon...

Bon ! Pour la suite, on va faire du haut vers le bas. J'ai des cheveux mi-longs voire longs de couleur marron, chose assez habituelle en fait. Seulement, on dirait presque que ma chevelure se teint avec le bois. Bref, en plus, mes yeux perçants sont aussi dans le cas du commun. Ceux-ci ont une coloration de la même teinte mystérieuse. Par contre, on pourrait presque les qualifier de yeux fantômes tellement ils sont troublants ! Pour ce qui est du reste de mon visage, j'ai aussi un nez raffiné tout comme ma bouche dont le sourire peut percer les cœurs les plus tendres. Oui oui, j'adore sourire ! Je le fais tout le temps, un radiant sourire, c'est ça ? Mais je m'égare un peu là...Donc, pour ce qui est de la vue générale, ma tête est assez émincée, mais elle s'accorde parfaitement avec mon corps sportif.

En ce qui concerne mon choix vestimentaire, quoi de mieux qu'un ensemble tout bien fait ? Ouais, en dehors des trucs de Shinigami, je peux porter des vêtements plutôt unique en fait. Un haut de couleur noire, ainsi qu'une veste-cape verte étrange plutôt sombre. Bien sûr, j'ai le bas qui va avec, un pantalon et des chaussures aussi obscure que ma cape et tout ça. Cependant, en vrai, je suis apte à porter de tout.

Donc, en dessous de ces vêtements, il y a des choses que j'ai pas encore décrit ! Tu vois, les cicatrices, les tatouages, tout ça, j'en ai pas encore fait mention. J'ai abordé le sujet pour le faire donc. Côté blessure, j'ai pas grand chose, juste un petit sur mon bras droit, rien de bien méchant. Pour ce qui est du dessin, c'est autre chose. J'en ai un plutôt magnifique au niveau de l'omoplate gauche. On dirait des ailes qui se rejoignent. Sinon, j'ai pour habitude de garder quelques marques au visage. Rien de bien méchant, juste quelques traits à la peinture et tout...

Ah oui, on devrait aussi parler de l'atmosphère qui plane autour de moi ! Donc, l'ambiance qui règne aux alentours ne me donne pas vraiment un air sérieux. Je veux dire, le sourire, mes actions et tout ça ! Ça crée une étrange atmosphère autours de moi, c'est assez bizarre...Quoi, oui c'est tout pour ça. Je dois avouer que j'ai plus grand chose à dire...Bon bah, la suite.

 

 
La suite logique d'une description physique...Ce n'est pas celle mentale ? Si ? Bon bah je suis parti alors. On ne sait jamais, si quelqu'un désire me visualiser, sans m'ayant réellement connu...Nan. C'est pas vraiment possible mais comme c'est moi, je vais quand même le faire !

Donc premièrement, comme tu peux le voir, je vis plutôt à la légère. J'veux dire, je fais pas vraiment attention à ce que je pourrais dire. Je ne fais que lâcher ce qu'il me vient en tête. Oui oui, j'ai vraiment tendance à dire ce que je pense. Du coup, ça fait de moi quelqu'un d'assez franc au final. Il m'est aussi dur de cacher la vérité, donc j'suppose que c'est vrai ce que j'viens d'annoncer. Mhm...Oui, c'est ça ! Je suis plutôt franc !

Ah, aussi, vivre à la légère, on peut le dire puisque je ne suis pas impulsif du tout. Ou plutôt, je ne réagis pas vraiment aux provocations. Généralement, je laisse couler, ou même, je questionne bêtement celui qui m'a provoqué afin de lui retourner sa provocation. Ça fait beaucoup de provocations en fait...Mais bon, si c'est aussi facile de pouvoir le faire pour moi, c'est peut être grâce à une autre de mes natures. Tu l'as sans doute remarqué déjà d'ailleurs !

Et oui, je garde un caractère plutôt enfantin. Oui oui, il m'est possible d'être plus sérieux, mais on verra ça plus tard ! D'abord, j'argumente sur mon tempérament immature. Tu vois, quand on me regarde agir, on a vraiment l'impression de voir un petit. Ou plutôt, j'adore tellement jouer qu'on pourrait me considérer comme un enfant.

Donc, je vais parler de ma façon de communiquer et d'interagir avec les autres. T'as déjà un aperçu global en voyant comment je me comporte avec toi ! Au final, je reste un peu puéril non ? Je suis sûr que c'est ce que tu te dis, tente pas de cacher quelque chose qui se voit sur ton visage ! Mais bon, pour en dire plus, je n'ai pas l'habitude de parler beaucoup. La plupart du temps, je me contente du minimum. Parfois, je ne réponds même pas, ou du moins, je réponds par un simple geste.

Bref, ça conclut la partie communication. Maintenant, je vais plus parler de moi, et uniquement de moi. Alors, l'idée que je laisse paraître le plus est certainement l'insensibilité. Exactement, j'ai l'air d'un gamin, j'ai le caractère d'un enfant, mais en vérité, au fond de moi, je ne suis pas du tout affecté par ce qu'il se passe. C'est plutôt de l'expliquer en fait...Je vais plutôt dire que chaque chose m'amuse en réalité. Je ne cherche pas la complication et ne vois que le côté amusant des choses. Après tout, ce n'est pas vraiment marrant de percevoir le côté qui ne va pas dans une action, dans des paroles ou autres. Mais bon, il est vrai que parfois, c'est trop extrême pour que cela m'amuse réellement...Tu verras de quoi je parle plus tard !

En tout cas, je cherche à tout prix à m'amuser. Instinctivement, je vais donc vers ce qui me semble le plus amusant. Par conséquent, je suis très joueur. Je l'ai déjà dit un tas de fois mais je me répète intentionnellement. C'est ce qui se voit le plus en moi. Cela peut me mettre parfois en mauvaise posture, mais c'est presque tant mieux ! Après tout, plus je suis en mauvais point, ou dans une mauvaise passe, plus c'est marrant de chercher comment en sortir ! Il est vrai que ça peut aussi être ennuyeux quelques fois, mais avec ma persévérance et mon intellect, je m'en sortirai. Oui, cela ne se voit pas, mais je suis plutôt intelligent. Ma grande logique est cachée par ma nature quelque peu enfantine.

En fait, ne jamais abandonner, ne jamais baisser les bras, toujours continuer, c'est un peu synonyme non ? En tout cas, j'applique parfaitement ces cas de figure. Pourquoi donc, je ne sais plus vraiment. Je sais juste que je déteste perdre...C'est peut-être pour ça au final. Si on combine le tout, ça fait de moi un grand mauvais perdant.

Que pourrais-je dire de plus... ? Je ne remet pas vraiment en cause la parole des autres ? Je sais pas trop si ça se dit comme ça, mais au final, j'obéis bien aux ordres ! Et ce, même si c'est moins amusant que ce que j'ai prévu. Malgré tout, je sais à qui obéir, ne crois pas que tu peux te permettre de quelque chose, je suis pas un toutou !

Voilà, pour compléter ce que j'avais oublié, petite case spéciale! Tu vois ce que j'ai dis jusqu'à présent ? Essaye de chercher ce que j'aurai pu omettre de dire. Non tu trouves pas ? Indice, mes hobbies. C'est ça, ce que j'aime et tout ça. Mon activité principale, c'est bien chanter. Non, sans blague, c'est vraiment ça ! Bon, il est vrai que je joue aussi de quelques instruments comme la guitare ou même le piano, mais c'est surtout pour accompagner ma voix en fait.

Sinon...Ça ne va pas te surprendre, mais j'adore les sucreries. Non, je veux dire...J'adoooooooore les sucreries. Je ferais tout pour une petite douceur. Mon corps, mon esprit, mon âme réclament des sucreries. Je ne peux vivre sans sucre. Je me promène donc souvent avec une sucette dans la bouche. Et pour combler mon manque, je fais toujours un gâteau toutes les semaines. Enfin bon, du moment que j'ai un truc sucré, ça me convient...

Oh. Pour finir ma description. J'aime le bleu. J'aime les bananes. Quoi ? On s'en fout ? Mais nan, c'est pas vrai ! D'accord, quelque chose de plus intéressant alors mhm...Ah ! Nan...Je pense que c'est fini en fait. C'est bientôt tout fini on est d'accord ? Okay. La suite donc.

 

Alors, c'est le moment d'être un peu sérieux c'est ça ? Après tout, il vaudrait mieux que l'ambiance soit aussi présente au vu de l'histoire que je vais te raconter. Nan nan ! T'inquiète pas, c'est bien la mienne ! Ce n'est pas inventé de toute pièce voyons, je n'oserais pas ! Comment ça tu me crois pas ? J'ai vraiment vécu une vie incroyable tu sais...M'enfin, à toi de dire si c'est vraiment aussi impressionnant.

Ère Sengoku, 1594, surprise que voilà en cette année-ci. Cela faisait plusieurs jours déjà, plusieurs jours que l'on annonçait la venue d'un enfant. Alors que la dame se réjouissait de ce fait, son mari semblait plutôt inquiet. Leur salaire cumulé suffisait à peine pour qu'il puisse vivre correctement, et il fallait nourrir et s'occuper d'un nouveau-né désormais. Le père, de cet état d'esprit, fuit ses responsabilités, ne laissant plus aucune trace de lui. L'heureuse femme, qui attendait que son bien-aimé arrive avant d'accoucher, ne put voir son amour et fut obligée de commencer et terminer la naissance, avant que d'éventuels problèmes ne surviennent. Ce fut alors le véritable début d'une vie, le périple de Fenihara Shaporo allait commencer, mon périple.

Quelques heures suite à mon épanouissement, ma mère apprit la nature cachée de celui dont elle était amoureuse. Au début, elle ne croyait pas aux dires des médecins, personnes qui avaient informé cette dernière. Elle s'attachait toujours à l'idée qu'un empêchement avait dû arriver, ne lui permettant pas de venir assister à l'accouchement. Seulement, au bout de quelques semaines d'absence, elle fut obligée d'admettre qu'elle avait fait un mauvais choix en choisissant ce garçon. Il avait complètement disparu. Il était ni mort, ni gravement blessé. Il avait juste disparu sans laisser de trace.

Ma mère s'était retrouvée seule. Élever un enfant était trop dur pour elle, même si c'était le devoir de la femme. Tout ce qu'elle put faire, c'était m'envoyer dans un clan qui avait la bonté de m'éduquer. Cela dit, l'éducation était rude, trop rude. Je ne m'étais pas retrouvé dans n'importe quel clan, j'étais dans celui d'Iga, la fière patrie de ninja. Oui, je subissais un apprentissage afin d'en devenir un. Chaque fin de journée, j'étais complètement épuisé. J'avais l'impression qu'à chaque entraînement, je pouvais y laisser ma vie. Cette formation me semblait insurmontable. De plus, je n'étais qu'un enfant. Seulement, j'en souriais. Je souriais bêtement de tout ce mal. En voyant ce que les véritables ninjas pouvaient faire, j'en vins à les admirer. Je voulais être comme eux, aussi fort qu'eux, aussi rapide qu'eux, aussi discret...

1612, l'ère de l'époque était sur le point de changer. Les batailles incessantes prenaient fin peu à peu. Les ninjas disparaissaient aussi peu à peu, alors que j'avais enfin réussi à passer le test final. Oui, j'étais enfin devenu un véritable ninja, avec les compétences requises. Malgré tout, plus personne ne semblait avoir besoin de nous. Mitsunari Ishida avait péri, le Shogunat fut remplacé par celui des Tokugawa...La guerre qui avait lieu pour déterminer celui qui unifierait le japon entier était sur le point de prendre fin. Les ninjas n'avaient bientôt plus besoin d'exister.

J'étais heureux d'avoir atteint mon but, mais au final, cela ne rimait à rien. Je n'avais que gaspiller mon temps à m'entraîner encore et encore. D'un seul coup, ma vie n'avait plus de réel sens. Jeter des kunaïs, lancer des shurikens, assassiner des personnes, ces compétences m'étaient désormais inutiles. Ne trouvant plus le plaisir à m'entraîner à ces choses futiles, ou à protéger le Shogun d'aucune vraie menace, je vins à déserter le clan.

Errant jusqu'à atteindre la province de Kii, je fis la connaissance d'un guerrier qui me redonna le sourire et la joie d'être un ninja. Sanada Yukimura. Je m'étais lié d'amitié avec lui, tellement que je pouvais le considérer comme un grand frère. Deux ans plus tard, ce samouraï répondit à l'appel de Toyotomi qui préparait une bataille afin de détrôner Tokugawa Ieyasu de sa place de Shogun. Tout naturellement, je me rangeais du côté de Yukimura, même si cela pouvait me laisser une sensation étrange de devoir me battre contre mes anciens camarades.

L'affront fit rage au château d'Osaka. L'armée entière des Tokugawa assiégeait les lieux. Sous les ordres direct de Yukimura, je rejoignis le champ de bataille et participais sur la ligne de front. Seulement, j'avais une petite idée en tête. Au lieu de les laisser charger, on allait répliquer et attaquer en premier. Mes capacités m'étaient enfin utiles. Je souriais de l'avenu de ce combat. J'étais excité à l'idée de pouvoir de nouveau me battre et faire ce que je savais faire. Sur moi, je n'avais pas mon arme de prédilection, mais ce n'était pas si grave. J'avais aussi appris à manier le sabre japonais, donc tout allait bien.

Il était maintenant temps de laisser sortir le démon qui sommeillait en nous. Tout ce qu'on avait à faire, c'était suivre mon plan...Une fois arrivé là-bas, Yukimura allait entamer une attaque avec quelques hommes. Il fallait le laisser quelques secondes afin qu'il puisse créer une sorte de diversion. Et là, on misait le tout sur l'attaque. Les premières défenses succomberaient facilement, ensuite, venait la vraie bataille supportée par l'arrière-garde. Les guerriers les plus aptes resteraient dans le champ principal pendant que les autres seraient en train de dérouter ceux qui poseraient des problèmes sans trop rejoindre le combat. L'effet de surprise nous donnerait l'avantage et tout misait sur cela.

On se mit alors en route pour une aventure dangereuse mais nécessaire. Sur le chemin, personne n'osait parler, l'ambiance était beaucoup trop tendue. L'atmosphère était aussi lourde. On se concentrait tous sur l'assaut, dans nos yeux se trouvaient l'espoir. En effet, la lueur de la révolution. On avait enfin atteint le lieu de notre préoccupation. C'était enfin l'heure, Yukimura mena l'assaut attendu. A nous de jouer, on allait leur montrer notre puissance, une qui restera à jamais en vie.

« Amis, compagnons ou simples voyageurs venus pour se défouler et montrer leur existence, aujourd'hui même est le jour qui va être le plus grand défi que vous n'avez jamais eu. Nos ennemis ne sont pas de simples fourmis, ce sont des êtres possédant ayant battu le Shogunat d'Ashikaga. Mais n'ayez craintes, nous subsisterons ! A travers les âges, nous seront toujours présent et nous nous rebellerons ! Montrons leur que les samouraïs de Toyotomi...Ne sont pas uniquement des ombres ! »

La foule s'abattit alors telle une vague de marée haute. L'avant garde avait déjà disparu et on pénétra dans la forteresse tout en exécutant le plan que j'avais concocté. Cependant, j'avais mal calculé leur nombre, ils étaient beaucoup plus que ce que je croyais. Cela allait être encore plus difficile, mais si on avait la volonté, on pouvait le faire. Je brandissais dès lors mon sabre puis mena une première attaque à la tête d'un ennemi, je me débarrassai déjà d'un opposant. Cependant, à cause de coups de feu en rafale en ma direction, je fus séparé du reste de la troupe en évitant les balles par la gauche. Je me retrouvai ensuite face à trois individus armés d'un fusil. Ne voulant pas les laisser agir, je me chargeai sur eux pour que leur instinct naturel leur persuade de ne pas tirer ou bien justement, de le faire, ce qui n'aura aucun effet à cause de la très mauvaise visée. Découpant tout d'abord le canon de leur arme, je m'occupai de leur trancher juste après.

Le véritable combat commençait, plus de temps pour souffler. Je me retournai alors pour pourfendre les scélérats qui souhaitaient me prendre à revers, d'un simple coup d'estoc dans le torse suivi d'une tranche verticale pour en finir un. Un de mes alliés s'occupa ensuite des autres. Cependant, une personne derrière moi était déjà prête à tirer, il fallait que je me protège. Prenant appui sur l'épaule d'un décédé, avec ma main libre, pour passer dans son dos par un saut acrobatique, les tirs ne frappèrent que son coéquipier déjà mort. Je balançai alors l'individu vide d'esprit sur celui qui venait de m'attaquer. Suivant la ligne dans laquelle le corps était lancé, je ne mis pas longtemps avant d'utiliser une coupe verticale. Cependant, il n'était pas le seul, juste à côté, se trouvait un ennemi avec une petite arme à feu dans les mains. D'un seul coup confiant, celui-ci se voyait déjà être vainqueur. Malheureusement pour lui, d'un réflexe inexplicable, je pus me décaler pour le tuer sans subir de grande conséquence.

Du coin de l’œil, je pus observer Yukimura qui n'en faisait qu'à sa tête. Celui-ci ne l'avait peut-être pas vu, mais derrière lui, un homme était en train de se préparer à lui asséner le coup de grâce. Sans comprendre comment il avait fait, le samouraï furieux réussit à tuer celui qui tramait quelque chose dans son dos. Continuant alors sur la même lignée, la bataille fut remportée malgré les lourdes pertes que l'on avait subi. Cependant, j'avais crié victoire trop tôt. Ce n'était que la première garde des Tokugawa. L'exploit de l'avoir vaincue était déjà de trop. Contre trente mille homme, nos six milles avaient pu avoir raison d'eux. Cependant, seuls quelques hommes avaient encore la force de se battre, dont Yukimura et moi-même.

Les Tokugawa lancèrent donc une attaque, mais cette fois-ci avec plus d'hommes qu'ils ne pourraient avoir. Résistant comme je le pouvais, je fus contraint de fuir au plus profond du château que l'on défendait. Cependant, mon frère d'arme ne semblait plus pouvoir continuer. « Allez-y, prenez ma tête en guise de trophée. » J'étais sous le choc, son sourire n'était pas une illusion. Il n'en pouvait vraiment plus. Revenant vers lui le plus rapidement possible, j'éliminais tout ceux qui tentaient de m'approcher. Seulement, je fus arrêté net. Je ne pouvais plus bouger, j'avais perdu toute ma force en un instant. J'étais gravement touché au point où ma vue s'était floutée. Au même moment, je vis vaguement la tête de Yukimura décoller de ses épaules. Peu après, je tombai au sol, l'inconscience m'ayant pris.

Quelques temps plus tard, je fus surpris de pouvoir me lever. Néanmoins, je savais bien que j'étais mort. Je n'étais plus qu'un esprit ne pouvant quitter les lieux. M'adossant contre l'un des murs du château, je laissais le temps passer, sans rien faire, fermant uniquement les yeux. Puis, à un moment, je sentais comme une sorte d'énergie passer à travers moi. Rouvrant dès lors les yeux, j'avais découvert un village, un quartier, un endroit que je n'avais jamais vu.

Je n'étais plus lié au château d'Osaka qui avait d'ailleurs disparu de mon champ de vision. C'était un tout autre lieu. Je pouvais de nouveau bouger comme bon me semblait, et faire tout ce que j'entendais. Seulement, ce coin était plutôt dangereux. Parfois, d'étranges monstres apparaissaient. Et pour combattre ces choses, d'étranges individus apparaissaient. Puis tous disparaissaient aussi rapidement. Moi, je ne pouvais rien faire, ce qui me frustrait grandement. Cependant, je ne savais pas quoi faire pour remédier à cette faiblesse.

Je me contentai alors de vivre. Vivre simplement, jusqu'à ce que j'entende des rumeurs à propos d'une école qui formait des personnes aptes à se battre contre des monstres pareils. J'étais de nouveau excité, le combat, c'était tout ce que je connaissais. Passant l’examen d'entrée avec brio, je fus surpris de la difficulté de l'apprentissage. Malgré tout, ce n'était pas aussi difficile qu'autrefois. Je pus aisément finir le programme proposé et atteindre l'un des objectifs que je m'étais fixé. J'étais devenu un Shinigami, et j'avais même pu intégrer la seconde division. Seulement, cela ne me suffisait pas. Je voulais devenir encore plus fort, toujours plus. C'était comme si je cherchais à compenser le manque que j'avais autrefois, lors de la guerre d'Osaka.

Puis, à un moment donné, je pus participer à une simple mission. Certes, ce n'était pas réellement le sur le thème exact de la seconde division, mais c'était quand même un devoir de Shinigami. Il fallait faire une ronde dans le Rukongai et éliminer la plupart des Hollows qui réussiraient à y pénétrer. En soi, ce n'était pas réellement une grosse mission, mais c'était la première à laquelle je pus participer. Cela pouvait me fortifier et me donner de l'expérience.

C'était la première fois que je me mesurais à ces monstres en étant Shinigami. Dans l'ensemble, ils n'étaient pas bien méchants, bien que je savais qu'il existait de plus puissants Hollows. En outre, au final, manier le sabre, Zanpakuto, n'était pas si différent que lorsque je le faisais autrefois avec un katana. Seules mes capacités physiques avaient changé, enfin pour l'instant. Je savais qu'on pouvait utiliser des sorts, mais je n'étais pas réellement capable d'en maîtriser, ou du moins j'étais très mauvais pour cela.

La mission s'était bien déroulée, et je pus être affecté à plusieurs autres ensuite. Malgré tout, au fond de moi, je voulais encore devenir plus fort. Une certaine résolution me poussait de l'avant. Même si je vivais sans me prendre la tête, inconsciemment, je cherchais la puissance. On m'avait dit qu'il était possible de communiquer avec son arme. Je voulais le faire à mon tour, mais je n'y arrivais pas. Pire encore, je passais pour un imbécile.

Un peu plus tard, bien que j'étais encore nouveau, je débutais un entraînement plutôt sévère qui consistait à renforcer grandement mes capacités physiques. Pour être plus précis, cela me permettait d'améliorer fortement ma maîtrise du Hohô, et faire progresser celle du Hakuda et du Zanjutsu. A chaque fin de journée, j'étais exténué. Cependant, je ne m'arrêtais pas, même si ma session était finie. Je voulais constater mes progrès, mais aussi continuer à développer ma force. Pour cela, je demandais l'aide de la onzième division, où je combattais des Shinigamis dans la loyale.

Au bout d'une semaine complète, je ne pouvais plus tenir au point de m'assoupir lors de mon entraînement. Bien entendu, je me réveillai plus tard, et poussai un léger rire. Je me disais que j'avais poussé le bouchon un peu trop loin, qu'il fallait que j’adoucisse cet entraînement, ou que je la change complètement, voire que je l'arrête. Seulement, je voulais voir une dernière fois où cet effort m'avait mené, demandant un dernier combat à la onzième division.

Je pouvais largement voir mes progrès depuis mes débuts, ce qui était bon signe. Seulement, j'étais trop affaibli pour pouvoir gagner. J'allais même perdre. J'allais. A ce moment, je fus comme sauvé par mon Zanpakuto. « Hé, tu sembles prêt. Et si t'essayais de m'appeler pour voir ? Kuraookami. Laisse moi déchiqueter ton adversaire. » J'avais atteint le but que je m'étais fixé. Je ne pouvais que sourire de cette situation, puis regarder de haut mon adversaire.

« Chigire, Kuraookami. »

Mon sabre se transforma alors en énorme Shuriken relié par une chaîne, ce qui était plus simple à manier pour moi. J'attrapai alors mon adversaire grâce à cette chaîne, ce qui m'offrit une victoire certaine. Je n'allais pas en faire plus, je ne voulais pas le blesser gravement. J'arrêtai le combat et remerciai la division de son aide. Ensuite, je me consacrai sur la récupération, ainsi que la compréhension de mon Shikai.

Au fil du temps, j'étais devenu plus fort et...Quoi ? Comment ça ça fait pas si longtemps ? Bon d'accord, ça fait pas longtemps...Trois semaines c'est long non ? D'accord d'accord ! Bon, cela dit, je me suis quand même fixé un autre objectif. Je veux devenir un guerrier, un Shinigami qui rendrait Yukimura fier. Pour cela, je dois devenir encore plus fort, haha !

Et Vous ?

|| Pseudo : Shaporo  || Âge : 17 petits pois  || validé by RI-chan || Avis : Sympa dans l'ensemble, j'aime bien l'aspect général du fow ||
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fenihara Shaporo || Aboie, hurle, mais fais-le dans la discrétion. [100%]   Dim 29 Mar - 1:37

Bienvenue sur le forum, et bon courage pou ta fichette.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fenihara Shaporo || Aboie, hurle, mais fais-le dans la discrétion. [100%]   Dim 29 Mar - 20:21

Merci o/

Du coup, je pense avoir fini. Corrigez moi si je me trompe ^^
Revenir en haut Aller en bas
Fullbringer
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 05/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 15
Expérience:
0/4000  (0/4000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Fenihara Shaporo || Aboie, hurle, mais fais-le dans la discrétion. [100%]   Dim 29 Mar - 22:15

Donc ! Puisque je suis le Grand et Tout-Puissant du forum (hum, hum), je m'en vais m'occuper de ta Fiche ^^

Tout d'abord, une petite précision concernant ce passage :
Citation :
En ce qui concerne mon choix vestimentaire, quoi de mieux qu'un ensemble tout bien fait ? Ouais, en dehors des trucs de Shinigami, je peux porter des vêtements plutôt unique en fait. Un haut de couleur noire, ainsi qu'une veste-cape verte étrange plutôt sombre. Bien sûr, j'ai le bas qui va avec, un pantalon et des chaussures aussi obscure que ma cape et tout ça. Cependant, en vrai, je suis apte à porter de tout.
On est bien d'accord que tu parles, ici, de la tenue civil de Shaporo, n'est-ce pas ? La tenue qu'il porte lorsqu'il est dans son Gigai sur Tere.

En dehors de cela, la fiche est très bien. Il arrive que des Hollows puissent se ramener dans les confins du Rukongai pour bouffer des âmes et donc les Shinigami doivent intervenir, mais cela reste relativement rare. Petite précision, les ninja utilisaient des ninjatô, des sabres courts et droits, tandis que les katana sont un peu plus long et légèrement courbé. Mais ce n'est qu'un détail.

Dans l'ensemble, je dirais qu'un niveau 46 serait acceptable, soit 4ème-5ème siège de la 2nde Division.

Un autre avis staffeux est demandé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-hell.forumactif.com
MessageSujet: Re: Fenihara Shaporo || Aboie, hurle, mais fais-le dans la discrétion. [100%]   Dim 29 Mar - 22:36

Merci merci ~

Alors, oui, c'est bien ma tenue de Gigai ^^
Et sinon, c'est bien un katana que j'avais, et non pas un niniatô, Yukimura ne pouvait pas m'en fournir, et j'avais déserté le clan sans prendre ces armes. En soi, j'suis l'un des seuls ninjas aux côtés de Yukimura et lui (ou Toyotomi) ne possède pas les armes Ninjas, donc ils m'ont juste passer un Katana, pour les samouraïs entre autre.
Revenir en haut Aller en bas
Primera Espada
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
4500/20250  (4500/20250)
Spécialité: Hakuda
MessageSujet: Re: Fenihara Shaporo || Aboie, hurle, mais fais-le dans la discrétion. [100%]   Dim 29 Mar - 22:40

Je suis de l'avis d'IRU.
( Même si je persiste à dire qu'autant de Hollows au Rukongai, quand même, c'est pas d'bol pour les pauvres habitants. )

Lvl. 46 ; 4ème siège de la 2nde Division. ♥

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Fenihara Shaporo || Aboie, hurle, mais fais-le dans la discrétion. [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fenihara Shaporo || Aboie, hurle, mais fais-le dans la discrétion. [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]
» Oh vous, toujours vous, mais allez chier dans une fiole, on verra après. ◖ Jessica
» Le Zobal,une classe futur a venir,mais déja dans le role play.
» Sweet Mickey ou le retour a une haiti Caricaturale
» Je suis un peu Perdu..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Hell on Earth :: 
Zone Flood
 :: Archive des Fiches :: Archives des Présentations
-