Forum RPG sur le manga Bleach
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Horaiji Tatsuma ⊹ San Ban Tai Taisho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Horaiji Tatsuma ⊹ San Ban Tai Taisho   Sam 21 Mar - 16:48

Horaiji Tatsuma

|| Âge : Quelques siècles || Sexe : Masculin || Race : Shinigami || Allégeance : Soul Society ||

image

Ce que l’on remarque en premier chez le shinigami, ce sont ses yeux d’un rouge sang envoûtant et captivant. Ils soulignent parfaitement son regard perçant et pénétrant, dont l’impassibilité n’est troublée que par quelques pointes d’amusement et une petite dose de curiosité lorsque la situation s’y prête. Le shinigami donne parfois l’impression de se perdre dans le lointain, en quête de quelques réponses hors de sa portée. Cependant, lorsqu’il se retrouve face à un interlocuteur ou un ennemi, ses pupilles se fixent dans celles de cette personne. Deux effets peuvent se produire. Une fascination étonnante pour cette couleur atypique, ou un malaise capable d’ébranler même les personnes plus calmes et posées. Un atout dont il se sert régulièrement afin d’en tirer avantage. En combat, ces yeux s’illuminent d’une lueur meurtrière effrayante et s’animent d’une vie nouvelle et intense. Une chevelure blonde comme les blés accentuent la force de son regard. Le shinigami arbore une coiffure simple et plutôt courte. Quelques mèches rebelles bougent au gré de ses mouvements et de leurs envies, et deux d’entre elles encadrent son visage. Tatsuma n’y porte finalement que peu d’attention, et préfère laisser ses cheveux libres de choisir leur place à leur guise. Ce petit côté négligé augmente encore son charme indescriptible et mystérieux, et met en valeur les traits fins et doux de son visage. Ces derniers apportent un petit aspect angélique et avenant au combattant, ne reflétant pas les épreuves vécues ainsi que l’expérience de leur propriétaire. D’une certaine manière, on peut dire que son visage n’est que le reflet de la bonté et de la générosité profonde du shinigami. Sa famille dans le Rukongai lui disait souvent qu’il possédait une beauté simple mais efficace, ainsi qu’un petit côté sauvage très charmant. L’intéressé n’a jamais réellement eu d’opinion sur la question, et ne prête finalement que peu d’attention à ce genre de chose pour le moment. Tatsuma est un homme de grande taille, à la silhouette fine et athlétique complétée par une musculature légère et sèche ; il émane de lui une grande force et une profonde sérénité. Tout ceci est le fruit d’un entraînement régulier à la maîtrise des arts de combat des shinigamis. Malgré ses quelques trois cents années et quelques, Tatsuma possède l’apparence d’un homme d’une trentaine d’année. Le moins que l’on puisse dire de ce portrait, c’est que le shinigami ne laisse personne indifférent.

Au quotidien, Tatsuma arbore la tenue traditionnelle des shinigamis. Elle se compte d’un keikogi et d’un hakama de couleur noir, ceint par un morceau de tissu blanc faisant office de ceinture ; cette dernière accueille son Zanpakutô, dont il ne se sépare jamais. Depuis peu, un haori portant le symbole de la troisième division est venu compléter sa tenue. Dans le privé, le shinigami préfère les vêtements simples et confortables, tout en restant dans le style vestimentaire du Japon féodal de l’ère Edo. L’homme porte toujours un accessoire autour du cou, un autre signe distinctif en dehors de ses pupilles écarlates. Il s’agit d’un morceau de tissu de couleur marron ave un liseré jaune, attaché par un ruban de couleur rouge. Un cadeau important à ses yeux, et qui est presque aussi précieux que son Zanpakutô.

image

Tatsuma est une personne posée et calme, donnant l’impression de toujours agir de façon rationnelle et réfléchie. Voilà les premiers mots qu’on utilise généralement pour le décrire après une première rencontre. Rien ne semble pouvoir ébranler ou surprendre le shinigami, comme si il avait déjà tout prévu. Ce qui n’est pas forcément faux, mais cela reflète surtout un incroyable sang-froid soutenant un homme impétueux et impulsif, plus prompt à suivre son instinct que ses réflexions ou un plan bien ficelé. Autant dire qu’il est très imprévisible, et qu’on peut difficilement prédire ses actions ou ses pensées. Une chose est sûre c’est que c’est un homme d’action, et qu’il aime prendre les devants se révélant même très entreprenant. Vous ne le verrez jamais rester en retrait s’il peut agir. Cet aspect lui a permis de développer une volonté inébranlable, capable de soutenir ses choix, et de renforcer sa détermination en de nombreuses circonstances… ainsi qu’un esprit d’indépendance très prononcé. Celui-ci l’amène souvent à agir seul en suivant son instinct et ses impressions, même si il est conscient de ses limites et qu’il est parfaitement capable de fonctionner en équipe. Adepte du « faire ce qu’il souhaite quand il le souhaite », il s’est malgré tout toujours plié aux règlements de la Soul Society et du Gotei 13 dans un souci de tranquillité. De toute manière, le shinigami possède une très grande assurance ainsi qu’une grande confiance en soi imposant le respect et la reconnaissance de ses capacités par ses supérieurs et ses pairs. Il peut se montrer très convainquant lorsqu’il souhaite obtenir quelque chose ou se faire entendre, sans jamais hausser le ton ou utiliser la moindre menace.

Tatsuma se montre généralement facile d’accès et avenant, amenant les gens à se confier à lui et à se sentir à l’aise en sa présence malgré sa forte présence et cette légère aura inquiétante l’entourant. Le shinigami est toujours prêt à faire la fête, et se montre très souriant et amical à ses connaissances comme des inconnus. Derrière ce comportement extraverti se dissimule un homme très réservé, et secret ; il est difficile de connaître le fond de sa pensée, ou même d’apprendre quoi que ce soit le concernant. Certains disent même qu’il a un don pour l’esquive, tant dans le combat que dans une conversation… ou l’art et la manière de répondre sans réellement le faire. Une profonde générosité et une grande bonté l’habite bien qu’il ne le met que rarement en avant, et préfère se montrer ironique et taquin. Ce n’est jamais dans le but de blesser. C’est un homme fidèle et loyal, sur qui on peut compter en toutes circonstances ; il est toujours prêt à aider ou à apporter ses conseils, plus ou moins avisés selon la situation. On le connait aussi pour son sens de la justice et du devoir très prononcé, lui octroyant l’admiration de ses homologues. Cependant, il faut reconnaître que ces derniers ainsi que son sens de l’honneur lui sont très personnels. Ses valeurs peuvent surprendre parfois, même si on finit par s’y adapter et en adopter certaines. Pour compléter ce tableau, au fil des responsabilités, le shinigami a développé des qualités de leadership et s’est montré capable de motiver et encourager des hommes en combat comme dans les tâches quotidiennes.

En combat, Tatsuma donne l’impression de sortir d’une légère léthargie. Tout son être s’éveille, et son caractère ainsi que son comportement changent radicalement. Une aura meurtrière l’entoure, et on sent émaner de lui un très forte envie de tuer. Il devient alors un adversaire implacable et impitoyable. D’un simple regard, le combattant peut dissuader les esprits les plus faibles de démarrer le combat. Il possède un sens inné du combat, couplé à un instinct très prononcé. De grande faculté d’adaptation lui ont permis de mettre à profit ces qualités, et au fils des années, le shinigami a souvent préféré l’improvisation à la mise en place de plan méticuleux. L’action lui réussit beaucoup mieux que la réflexion. Lors d’affrontement auprès de camarades, Tatsuma dévoile un côté protecteur qu’on n’attend pas chez lui ; il déteste voir des subordonnés ou des connaissances être blessées, ou même tuées. Il prend alors des risques inconsidérés même pour un capitaine, par chance, ces choix ne l’ont jamais mis en danger. Son instinct et ses réflexes l’ont sauvé plus d’une fois, ainsi que la présence d’esprit de Kifune son Zanpakutô. Cette dernière sert souvent de conscience, et de conseillère pour le shinigami, même si celui-ci ne se montre pas toujours attentif à ses critiques et ses recommandations.

Tatsuma naquit dans la ville de Nagasaki, au Japon durant la période Edo. A cette époque, le pays limitait considérablement les échanges avec l’occident ; seuls les hollandais, les chinois et les anglais avaient encore le droit de faire du commerce, dans une zone très restreinte. De nombreuses tentions existaient entre les isolationnistes et les partisans de l’ouverture vers l’étranger. C’est dans ce contexte qu’un jeune hollandais fraîchement débarqué rencontra une jeune japonais ; pour le marin et la petite serveuse ce fut le coup de foudre. Une idylle secrète et interdite, pour éviter de voir la jeune femme être rejetée voire même pire condamnée à mort pour avoir suivi ses sentiments. Ils couraient un grand risque, mais tous les deux étaient à un âge où la passion l’emportait sur la raison. Ils avaient pour projet fou de quitter le pays du soleil levant ensemble, et de partir vivre en Hollande. Même si tous les problèmes ne seraient pas résolus, la vie serait plus simple mais surtout possible pour le couple. Malheureusement, les choses ne se passèrent pas comme ils le souhaitaient. Keiko tomba enceinte, et le départ n’était pas prévu avant quelques mois. Un concours de circonstance fâcheux et dangereux. La grossesse de la jeune femme se vit très rapidement, et son entourage lui demande des explications qu’elle ne pouvait fournir. La vérité finit malgré tout par éclater, et se répandit comme une traînée de poudre à travers la ville. Les évènements s’enchaînèrent et l’incident dégénéra pour se solder sur un drame. Le jeune homme fut agresser et tuer en pleine rue, offrant la chance à la mère de son futur enfant de s’enfuir et de rester en vie.

C’est dans un petit village de campagne, que la mère épuisée d’avoir fui la ville et affamée par le voyage trouva refuge chez un vieux couple. Ces derniers prirent connaissances de la situation, mais se montrèrent compréhensifs et acceptèrent la jeune femme et son enfant à naître dans leur demeure. N’ayant pas d’enfant, ils considèrent Keiko comme leur fille et son fils comme leur petit-fils. Celui-ci fut accueilli avec un mélange de bonheur et de crainte, à cause de ses traits trop proches de ceux de son père. Il fallut alors trouver des stratagèmes pour dissimuler ses cheveux blonds, et ses yeux bleus bien trop voyants. Mais finalement, il fallut se résoudre à le cantonner dans sa demeure, et dans la forêt toute proche. Compte tenu des circonstances, son enfance fut plutôt heureuse bien que solitaire. Son éducation fut des plus sommaires, et il devint rapidement un véritable sauvageon arpentant les bois pour s’amuser et s’occuper ; au cours de ses pérégrinations, il revivait au travers d’un morceau de bois les histoires contées par son grand-père et sa mère. Ses légendes de samouraïs. Pendant ce temps sa mère dépérissait peu à peu, d’une malade étrange et tenace. Lors de l’une de ces épiques reconstruction, en plein terrassement d’une pauvre souche maquillée en samouraï, des bruits attirèrent l’attention du jeune combattant ; poussé par la curiosité, celui-ci découvrit une bande de jeune du village entrain de maltraité un pauvre homme. Ce dernier était en piteux état, en haillon, souffrant sûrement de malnutrition ; incapable de riposter et se défendre, il tenait fermement un objet enveloppé dans un morceau de tissu de grande qualité. Ce bien semblait plus précieux à ses yeux, que sa propre vie.

Cette rencontre changea radicalement la vie du jeune garçon. Lorsque les enfants se lassèrent, Tatsuma se porta au secours du blessé. Cet homme l’observa longuement, mais ne sembla pas surpris ni même offusqué de son apparence. Ses yeux étaient emplis de gratitude et de remerciement, et le jeune garçon était fasciné par cet étranger. Quelques semaines plus tard, le vagabond portant le nom d’Hayato Sahachi avait pris ses habitudes au sein de cette étrange petite famille. Il aidait au champ, et se comportait comme un père ou un grand-frère ; il entreprit d’apprendre à lire et à écrire à ce petit blond l’observant constamment, comme un héros ou un être fantastique. Au fil de leur rapprochement, Hayato s’ouvrit peu à peu à son élève et lui révéla même le contenu du fameux paquet du jour de leur rencontre. Un katana d’une qualité rare. Enthousiaste et curieux, le jeune Tatsuma voulut apprendre à s’en servir… Durant près de trois jours, Hayato n’adressa pas la parole et ne s’occupa pas du garçon ; ce dernier était très triste et le cacher difficilement, il regrettait sincèrement sa demande. Puis un matin à l’aube du quatrième jour, Hayato vint le réveiller très tôt et ils partirent ensemble à la pêche. Une heure plus tard, ils étaient assis sur le bord de la rivière dans un silence pesant ; âgé d’une dizaine d’année, le jeune garçon hésitait à prendre la parole, de peur de perdre ce père de substitution. Le silence pesant fut interrompu par deux choses : une main posée sur le crâne de l’enfant et des paroles de réconfort. Indiquant le silence à son jeune ami, Hayato raconta son histoire de manière franche et directe.

Durant un long moment après la fin du récit, le jeune Tatsuma resta silencieux totalement subjugué par cet homme, qui avait connu la vie dont il rêvait au travers des récits de son grand-père. Un véritable samouraï. Le reste de la journée fut rythmé par les questions du jeune garçon, excité et heureux de cette découverte. Evidemment, tout le monde peut se douter de ce qui arriva par la suite… Le jeune combattant en herbe suivit Hayato durant plusieurs jours, le suppliant de lui apprendre à se battre et à protéger sa famille. Par dépit, ou lassitude, l’ancien samouraï accepta cette tâche. Finalement, ces entraînements servirent de thérapie au vagabond et resserrèrent les liens entre l’enfant et l’adulte. La vie suivit son cours pendant près de cinq ans. Takashi montra des aptitudes plutôt exceptionnelles dans la maîtrise du katana, et s’entraînait très dur sous la tutelle de son précepteur. A présent, le petit groupe formait réellement une famille : Hayato avait épousé Keiko, qui oscillait toujours entre la vie et la mort. Malheureusement tout dans la vie à une fin, bonne ou mauvaise. Pour Tatsuma, elle eut lieu lors de son premier et de son dernier combat en tant qu’être humain. En effet, à force d’apparaître de plus en plus en public, Hayato avait fini par être retrouvé par d’anciens ennemis. Ces derniers attaquèrent la petite famille. Ils se défendirent tant bien que mal, mais le nombre vint rapidement à bout du courage et de la ténacité du samouraï et de l’adolescent ; ils furent les derniers à tomber. Le jeune combattant fut tué à cause d’une petite erreur d’appréciation, il n’avait pas fermé les yeux à temps et du sang s’était infiltré dans ses paupières, le rendant aveugle le temps de l’attaque fatale.

Contrairement à ce qu’il pensa au moment de sa mort, sa vie ne se termina pas ; elle ne faisait que commencer. Il ouvrit les yeux sur son corps, et sur la chaîne brisée dépassant de son corps fantomatique. Sa famille était autour de lui. Observant les alentours pour comprendre ce qui leur arrivait, Tatsuma vit un homme habillé de noir, armé d’un sabre observant la scène ; il s’adressa à lui pour l’invectiver de son inaction, pensant n’avoir aucune réponse vu qu’il était mort à présent. A la grande surprise de tous, cet homme répondit et s’approcha du groupe. Il se présenta comme un shinigami et leur expliqua la situation… La seule joie de ce moment fut que cet étrange personnage laissa le temps à la famille de se dire au revoir ; en effet, leur mémoire allait être effacée et leur lieu de réapparition à la Soul Society serait à coup sûr différent. Aujourd’hui, Tatsuma n’a plus aucun souvenir de cette période de sa vie et personne ne souvient du jeune métisse.

Tatsuma se réveilla à la Soul Society. Ses seuls souvenirs étaient son nom complet et surtout l’image de cet homme habillé de noir approchant la garde de son épée vers son front. Il eut beaucoup de mal à s’intégrer dans une famille du Rukongai. Son regard décourageait les quelques personnes souhaitant lui parler. Ses pupilles avaient à présent une teinte rougeâtre déroutante, et effrayante dans une certaine mesure. Il fallut plusieurs jours pour qu’on s’habitue à sa couleur de cheveux si particulière, ainsi qu’à ses yeux impressionnant. Toujours un peu perdu, le jeune homme finit par se trouver un endroit où vivre ainsi qu’une famille prête à l’accueillir parmi eux. Sa vie fut très simple, et son quotidien assez ennuyant et commun. De cette époque, il ne garde que les souvenirs des quelques discussions avec ses proches et des quelques facéties qu’il avait pu faire pour s’occuper et passer le temps. La seule ombre au tableau fut cette faim qui le tiraillait sans cesse, et personne n’était en mesure de lui fournir une explication satisfaisante. De plus, se remplir l’estomac n’était pas chose aisée dans le Rukongai et surtout le quartier où il habitait. La solitude le gagna, car personne ne semblait subir les mêmes affres que lui. Ce n’est que bien des mois plus tard qu’un homme en kimono noir faisant une ronde découvrit cette âme si particulière. Ce shinigami fut en mesure d’apporter des réponses à Tatsuma, et lui fit alors une proposition. Rejoindre l’académie des shinigamis. Cette offre réveilla en lui quelque chose de profond, l’envie de se battre mais surtout d’agir ainsi qu’un fort sentiment de ne pas être à sa place dans le Rukongai.

C’est ainsi que sans prendre le temps de la réflexion, Tatsuma suivit ce shinigami jusqu’à l’académie. Aujourd’hui, il est incapable de déterminer avec précision combien de temps il passa dans le Rukongai avant de rejoindre le Seireitei. Son entrée fut une simple formalité, même si il lui restait de nombreuses choses à apprendre et à appréhender. Il excellait dans le maniement du sabre, probablement la mémoire musculaire de son ancienne vie. Le Kidô, le Hohô et le Hakuda représentèrent des défis autrement plus difficiles et il put remercier la gentillesse d’autres élèves de l’académie pour l’apprentissage de ces disciplines. Pendant cette période, Tatsuma obtint une très bonne réputation de travailleur, et d’élève prometteur. On l’appréciait pour sa bonne humeur, et son caractère jovial et avenant ; certains instructeurs lui prédisaient déjà un bel avenir au sein du Gotei 13. Ses années d’académie se passèrent sans encombres, il répondit aux attentes de tous et prouva sa valeur à de nombreuses reprises. Le diplôme approchant, Tatsuma se sentit de plus en plus serein concernant son avenir ; une légère impatience contrebalançait sa nonchalance. Où allait-il être affecté ? Serait-il à la hauteur de la tâche et surtout que lui réservait son avenir ? Ces questions le taraudaient. Ces sentiments étaient partagé, mais il ne s’en ouvrit à personne et continua d’être cet être si calme et posé, prêt à toute éventualité. Concernant sa future affectation, il n’avait aucune réelle préférence et se contenta simplement d’attendre celle-ci avant de se présenter pour prendre son poste. On décida de l’affecter à la huitième division.

A l’époque, les shinigamis étaient en guerre contre les Quincy. Son intégration dans la division fut donc légèrement moins solennelle et chaleureuse qu’à l’accoutumée. Au moins, le combattant fut plongé directement dans le cœur de l’action ; son baptême du feu fut assez éprouvant et étrange. Ces batailles étaient étranges. Il fut blessé comme beaucoup, mais prouva surtout qu’il était apte à tenir son rôle et qu’il avait de bonnes aptitudes pour le combat. Rapidement, Tatsuma fut accepté parmi les troupes de la huitième division et se fit même quelques connaissances. Cette expérience fut enrichissante à plusieurs niveaux, et permit au jeune diplôme de comprendre et d’appréhender l’étendue de ses lacunes ; il lui restait de nombreuses choses à assimiler, mais surtout sa puissance n’était pas suffisante pour  protéger quoi que ce soit seul. Pour le moment. Ses ambitions étaient simplement d’obtenir plus de pouvoirs, afin d’être en mesure de défendre le Seireitei ainsi que les gens importants à ses yeux. Obtenir plus de responsabilités ne faisait pas partie de ses objectifs à ce moment-là. Le shinigami démarra alors un entraînement intensif et discipliné, pour améliorer ses compétences actuelles tout en espérant être capable de révéler le pouvoir caché de son Zanpakutô. Il passait des journées entières à répéter de nombreux gestes visant à forger ses habitudes ainsi que son corps, et se reposait en méditant ou en travaillant le contrôle de son réiatsu. Le jeune combattant tenta d’obtenir de l’aide et des conseils auprès de camarades, et même d’officier de sa division pour avancer plus rapidement et plus efficacement. Mais les réponses étaient toujours les mêmes : ils devaient trouver le chemin tout seul, et continuer de travailler avec acharnement.

Tatsuma fut assigné à plusieurs missions au fil des années, gagnant ainsi plus d’expérience et apprenant à se connaître un peu mieux. C’est par un après-midi ensoleillé qu’une sorte d’illumination se produisit, et que le shinigami découvrit le nom de son Zanpakutô. Une voix résonna alors dans son esprit. Ce fut le premier véritable échange entre Kifune et le jeune Horaiji. Elle fut le point de départ à de nombreuses discussions, et confrontations entre les deux caractères parfois opposer des deux êtres. Au travers de ces conversations, le combattant apprit à maîtriser son shikai et à en comprendre le fonctionnement ; il y eut évidemment de nombreuses séances d’entraînement. Petit à petit, cela lui prit quelques mois peut-être même une année et demie avant de maîtriser suffisamment son shikai pour l’utiliser en combat réel ; les capacités de son Zanpakutô rendaient des attaques non maîtrisées trop dangereuses pour ses camarades. Les pouvoirs de Kifune étaient liés au vent, et son utilisation créait des offensives très tranchantes, et très difficiles à contrer. En tout cas, cette nouvelle puissance se montra utile dans les missions qui suivirent sa découverte ; elle permit de sauver la situation à plusieurs reprises, d’autant plus que personnes ne s’attendaient à le voir produire ce type d’attaque… même parmi les ennemis. Ses capacités lui permirent d’être affecté sur des missions plus importantes, mais plus périlleuses aussi. Un test afin d’appréhender la force du combattant qu’il releva sans trop de difficultés, et qui lui permit de se rapprocher de Kifune tout en continuant d’apprendre ses propres forces et faiblesses.

Au fil des missions, et de ses réussites, Tatsuma évolua dans la hiérarchie de la huitième division presque malgré lui. Il obtint un poste de siège, et dut apprendre à gérer des troupes tant sur un champ de bataille que dans les tâches quotidiennes. Ce fut un véritable défi pour cet être solitaire jusque-là, mais il prit la décision de se montrer à la hauteur de la confiance qu’on lui faisait. Progressivement, le shinigami fut plus serein et habile vis-à-vis de ses obligations. On le sentit plus à l’aise, et de ce fait, ses subordonnées l’écoutèrent aussi plus facilement et plus attentivement. Il continuait malgré tout de jouer les trublions lors des quelques soirées qu’il s’autorisait, il resta cette personne simple que les autres avaient appris à apprécier depuis son arrivée au sein de la huitième division, il y a presque cinquante ans auparavant. D’ailleurs, cette position lui permit de rencontre son capitaine alors qu’il s’entraînait un peu à l’écart. Pourquoi était-il présent en ces lieux resta un mystère pour le shinigami. Tatsuma ne remarque pas sa présence tout de suite, trop concentré sur la maîtrise des techniques de son arme et sur une éventuelle amélioration de ces dernières. L’échange ne fut pas une réelle discussion, et le capitaine Kyoraku se contenta de l’encourager indiquant simplement qu’il sentait une grande force en lui, et qu’il le pensait capable d’atteindre la forme la plus évoluée pour un Zanpakutô. Ces paroles restèrent gravées dans la mémoire du shinigami, même si il accepta ce compliment ainsi que le conseil en gardant son scepticisme pour lui.

Tout en accomplissant son devoir et ses missions, Tatsuma continua de tenter d’atteindre la seconde de libération du Zanpakutô. Ce n’était pas une tâche aisée, et il eut envie d’abandonner à plusieurs reprises malgré l’augmentation progressive de la profondeur de son lien avec Kifune. Ces entraînements et ces tentatives furent effectués dans le plus grand secret. Sa position actuelle lui convenait parfaitement, et il n’avait à l’époque aucune envie d’obtenir plus de responsabilités et d’obligations. Et puis au cas où le shinigami n’arriverait pas à développer ses capacités, il préférait éviter les railleries ou taquineries de certains. Bien que ce dernier point n’était que de simples excuses à ajouter à la véritable raison d’une volonté de tranquillité et d’indépendance, qu’il n’aurait plus si il parvenait à ses fins et si tout le monde l’apprenait. Le siège était à présent parfaitement à l’aise dans le monde intérieur de Kifune, et cette dernière se montrait enfin sous sa véritable forme : une jeune fille vêtue de noir et portant un masque de loup, qu’elle n’enlevait que rarement. Son corps semblait toujours prêt à disparaître, et le moindre mouvement ou une légère brise donnait l’impression de la disperser aux quatre vents. Ce phénomène amusait beaucoup le visiteur. Pendant près de vingt ans, Tatsuma tenta de matérialiser l’âme de son Zanpakutô dans le monde physique. A force d’acharnement, le shinigami réussit enfin la manœuvre et se retrouva alors face à cette jeune fille masquée qui l’observait. Il lui fallut près de cinq années supplémentaires pour réussir à vaincre Kifune, et le symbole de cette victoire se présenta sous la forme d’un geste très simple mais important ; elle enleva son masque, et révéla son apparence à son propriétaire.

Tatsuma en était à cette étape de la maîtrise de ses pouvoirs, lorsqu’un évènement important se produisit au Seireitei. En l’espace d’une nuit, le Gotei 13 perdit une dizaine de capitaine et de lieutenant. Les détails de cet évènement n’arrivèrent jamais jusqu’au sein des troupes, et on se contenta de présenter cette désertion comme une simple trahison de la part de ces shinigamis. Cela surprit de nombreuses personnes, et beaucoup eurent beaucoup de mal à accepter et croire cette version. Après ces traîtres avaient été la veille des officiers respectés et respectables parmi les shinigamis. N’ayant aucun moyen d’en apprendre plus, Tatsuma se reporta sur son entraînement et y consacra les années qui suivirent afin d’obtenir la maîtrise des pouvoirs de son bankai, qu’il avait enfin fini par obtenir. Ces entraînements furent espacés dans le temps, puisqu’il fallait un endroit assez isolé pour éviter d’être repéré ou démasqué. Tatsuma continua de garder cette découverte pour lui. Ses capacités étaient encore faibles, et nécessitaient du temps pour être contrôlée ; ses capacités étaient encore trop faible pour prétendre à un poste de capitaine, qu’il ne souhaitait pas de toute manière. Durant ce laps de temps, le blond monta graduellement dans les échelons de sièges lors de disparitions d’officier ou de changement de division de certains afin de renforcer une autre division.

Tatsuma était cinquième siège de la huitième division, et maîtrisait parfaitement son Bankai ainsi que ses différentes attaques depuis une petite vingtaine d’année lorsque le Seireitei subit des troubles importants. En effet, depuis une centaine d’année, le Gotei 13 avait été plutôt serein et se contentait de suivre une routine bien huilée. Un incident vint troubler la sérénité des shinigamis. L’une d’entre eux avait donné des pouvoirs à un jeune humain, et s’était vu condamné à mort pour cet acte pris comme un geste de trahison. A ce moment-là, personne ne se doutait de ce qui se tramait réellement au travers de ces évènements. Tatsuma se vit simplement assigner un quartier de sa division, ainsi que des hommes lors de l’attaque du Seireitei par des humains. Il ne participa pas aux combats, et se retrouva simplement dans le rôle d’un spectateur accomplissant simplement son devoir, et suivant les ordres. A ce moment-là, l’officier se posa plusieurs questions sur la nécessité de dissimuler encore son Bankai ou non. Sa réponse n’avait toujours pas été trouvée lorsque trois capitaines trahirent la Soul Society, et disparurent en laissant un grand désordre derrière eux ainsi que des divisions et des hommes meurtris. Les choses s’enchaînèrent rapidement, et Tatsuma se vit assigner à la troisième division. Les raisons de ce changement furent un peu obscur, et deux théories s’affrontaient du point de vue de l’intéressé. Soit pour assurer la surveillance de la division par une personne de confiance au cas où. Soit une simple envie de renforcer cette division et y apportait un peu d’aide en ces temps troublés. Autant dire que sa venue ne fut pas forcément bien accueillie, et qu’une nouvelle fois, le shinigami dut prendre le temps de s’intégrer et de se lier. Un domaine qu’il maîtrisait plutôt bien depuis quelques années, à force de se retrouver avec différentes affectations et responsabilités.

Dans un premier temps, c’est de la Soul Society que Tatsuma suivit l’attaque du Hueco Mundo, et la lutte contre les capitaines renégats. On peut simplement dire que le shinigami brilla par son absence lors de ces combats, même lors de celui de la fausse Karakura ; tous les shinigamis avaient reçu l’ordre de veiller sur le Seireitei, en l’absence des capitaines et de maintenir l’ordre dans le Rukongai. Le blond eut envie d’intervenir mais préféra se montrer présent pour sa nouvelle division. Comme tous, lorsqu’Aizen fut vaincu, l’officier fut heureux de l’entendre et se sentit soulager que tout se termine ainsi sans réellement trop de complications malgré les nombreux blessées. Et puis le Gotei 13 récupéra ainsi d’anciens capitaines en la personne des Vizards, reprenant ainsi leurs anciennes places et renforçant les troupes de la Soul Society. Ōtoribashi Rōjūrō devint le nouveau capitaine de la troisième division, et reprit les choses en main. Sa présence calma les shinigamis, et tous reprirent leur vie quotidienne en tentant d’oublier cette guerre ayant coûté de nombreuses vies. La mort des traîtres et le retour d’anciens permit à tous de reprendre le cours de leur vie, et de passer à autre chose même si ce ne fut pas aussi aisé que cela. Le Seireitei retrouva une certaine tranquillité pendant plus d’une année et demie, jusqu’à ce que des troubles se produisent sur Terre. Quelques capitaines intervinrent dans les combats, mais la majorité de troupes se contenta de continuer leur routine au sein du Gotei 13, en surveillant de loin les évènements. Ce laps de temps fut suffisant à Tatsuma pour s’adapter à son poste, et se faire accepter les shinigamis de la troisième division.

Une nouvelle fois, après les évènements liés au précédent shinigami remplaçant, le Gotei 13 retrouva une certaine sérénité. Tout le monde pensait les épreuves passées, et les grandes batailles terminées. Mais l’on se trompait lourdement. Une attaque surprise du Wandenreich surprend le Hueco Mundo, et oblige la Soul Society à se préparer à une guerre. Les Quincys. Les premiers ennemis qu’avait combattu Tatsuma lors de son intégration parmi les shinigamis. Cela le ramenait des années en arrière, même si il s’avéra très vite que ces Quincys n’avaient strictement rien à voir avec les souvenirs du combattant. L’officier fut donc affecté avec des troupes à la défense du Seireitei. Les ennemis arrivèrent là où on ne les attendait pas. Sur le moment, le blond ne comprit pas vraiment cette histoire de dimension dans l’ombre du Seireitei… ou une explication dans ce style. De toute manière, les combats firent rages rapidement et ne permirent pas de réfléchir ni d’analyser la situation plus avant. Cette fois, Tatsuma ne se posa aucune question et quand il se retrouva face à un Quincy en pleine possession de sa force, il libéra son Bankai et se battit comme un diable pour repousser cet assaillant. Le combat fut rude tant la puissance de ces envahisseurs était importante. De nombreux assaillants tombèrent sous les coups de Kifune, même si aucun supérieur ne se trouva sur sa route. Ce fut une débâcle complète pour les shinigamis, et ils ne purent endiguer l’avancement du chef de ces envahisseurs. Juha Bach réussit à atteindre le roi des esprits sans trouver de résistance, et prit sa place après l’avoir tué tout simplement. Chaque race fut renvoyée dans son monde d’origine purement et simplement, incapable de résister à cet être devenu tout puissant. Cela ne changea rien pour Tatsuma, qui était déjà au sein du Seireitei à ce moment-là.

Une sorte de résignation s’empara du Gotei 13 et des autres races. Comment lutter contre une personne aussi puissante. Les shinigamis ne prirent pas le temps de s’apitoyer sur leur sort, et sous l’impulsion du capitaine commandant Kyoraku, à ce poste depuis près de deux ans maintenant, ils reconstruisirent la Soul Society. De toute manière, tous ne pouvait qu’attendre le réveil de Juha Bach et ses prochaines actions. Tatsuma aida sa division à se reconstruire durant cette période, et aida aussi les autres divisions lorsqu’il en avait l’occasion. Les rangs de la Soul Society avaient été drastiquement diminués et lorsque la reconstruction fut effectuée, on chercha alors de nouveaux capitaines. C’est ainsi que deux ans après cette terrible attaque, on vint contacter Tatsuma pour lui faire passer les épreuves afin de devenir l’un de ces nouveaux capitaines. Ses actions lors de l’affrontement contre le Wandenreich n’étaient pas passées inaperçues et tous avaient constaté sa force ainsi que ses capacités. Le blond passa alors un examen de compétence, affrontant un capitaine devant trois autres capitaines. Ce face à face eut surtout pour but de montrer les capacités de combattant du candidat, et la victoire n’était pas une condition obligatoire de réussite. Au niveau de la direction d’une division, Tatsuma avait fait ses preuves au cours des deux dernières années ; il avait été l’officier le plus gradé encore en vie de la troisième division, durant cette période. Le test réussit, la nomination ne tarda pas. Cela fait maintenant un an que Tatsuma est à la tête de la troisième division. Tous ont accepté sa présence, dans la mesure où il était déjà parfaitement intégré parmi les shinigamis.

Et Vous ?

|| Greyguizmo || 32 ans || Validé by 'RI-chan|| Ma présence est plus parlante qu'un avis ||
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Horaiji Tatsuma ⊹ San Ban Tai Taisho   Sam 21 Mar - 18:15

Yop, dur à parler de cette présentation mais elle est globalement bien écrite. Des fois y a des passages un peu gratuits mais bon, c'est surtout des images extrêmement fortes que j'ai trouvé et qui m'ont plu. J'insiste sur la qualité d'écriture et sur la difficulté de tenir un niveau constant sur plus de 5000 mots.

Je te valide Capitaine de la 3ème division, niveau 70. Bienvenue à la Soul Society !
Revenir en haut Aller en bas
Fullbringer
avatar
Messages : 129
Date d'inscription : 05/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 15
Expérience:
0/4000  (0/4000)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Horaiji Tatsuma ⊹ San Ban Tai Taisho   Sam 21 Mar - 18:54

Je valide l'avis du Capitaine-Commandant. C'est une bonne fiche avec une rédaction agréable à lire, on arrive plutôt bien à s'imaginer la progression du jeune garçon jusqu'à l'avènement en tant que Capitaine, j'ai également beaucoup apprécié la rapide description de l'âme du Zanpakutô, très ... poétique si je puis dire.

Je valide également le niveau 70. Attention toutefois, j'ai relevé de petites fautes d'orthographe (utilisation du participé passé au lieu de l'infinitif). Ce n'est pas grand chose, mais le "tention" au lieu de "tension" fait un peu tiquer ^^

Félicitation, San Ban Tai Taichô !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-hell.forumactif.com
MessageSujet: Re: Horaiji Tatsuma ⊹ San Ban Tai Taisho   Sam 21 Mar - 18:56

Merci beaucoup.
Ravi que la fiche ait plu et convient pour le poste souhaité. Je ferais plus attention à ces petites fautes qui malgré une relecture continuent de s'insinuer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Horaiji Tatsuma ⊹ San Ban Tai Taisho   

Revenir en haut Aller en bas
 
Horaiji Tatsuma ⊹ San Ban Tai Taisho
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fukyuu - Jounal de guerre d'un Taisho
» Fukyuu - Le Taisho de Fukyuu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Hell on Earth :: 
Zone Flood
 :: Archive des Fiches :: Archives des Présentations
-