Forum RPG sur le manga Bleach
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   Dim 1 Mar - 20:44


Balade chez les Humains

Nerveux, Kahei observait la porte devant lui. Il allait sortir. Enfin. Il y croyait toujours à peine, à chaque fois qu’il pouvait mettre le pied hors des Enfers. La nouvelle n’était plus si récente maintenant. Ils avaient tous entendu les ordres, alors que leurs chaines se formaient et se coloraient. L’argent avait été sa couleur, en résonnance avec les reflets de ses yeux et de son sabre. La chaine s’était formée sous ses vêtements, dès sa première sortie, et se croisait sur son torse comme sur son dos, passant par-dessus ses épaules. Bien à l’abri contre sa peau, il osait encore à peine les regarder. Il n’était pas très confiant, non, loin de là. Il était presque sûr que cela lui cachait quelque chose, quelque chose de potentiellement dangereux. Il restait prudent. Très. Prudent.

Il franchit brusquement la porte, empressé et impatient, l’excitation grimpant avec rapidité. En franchissant la limite, il diminua son reatsu au maximum, et sauta dans l’air frais. Son manteau pourpre s’enroula légèrement autour de lui alors qu’il bondissait à l’extérieur. On entendait à peine le cliquetis que faisaient les anneaux de fer autour de ses poignets et de ses chevilles. Ses gants protégeaient ses doigts, et son Zanpakuto disparaissait sous son uniforme. Un sourire se dessina sur son visage, alors que le vent jouait dans ses cheveux. Il ferma les yeux un instant, tout simplement heureux.

A sa suite sortit son camarade. Lui aussi, il avait été élu par l’argent. Ils étaient plus ou moins égaux. Kahei ne savait pas vraiment quoi penser de lui. Il était toujours étrange, un peu comme lui en fait. Il n’avait jamais trouvé quelqu’un qui soit parfaitement normal, dans les Enfers. Tous avaient, plus ou moins, des raisons d’y être. Ce n’étaient pas des enfants de cœur. Sal et Kahei étaient deux étranges parmi les autres : un Vizard piégé ici et un natif… il en frissonait. Il ne comprenait pas vraiment comment il avait pu vivre aux Enfers, y naître… et ses parents, il les trouvait encore plus effrayants. Et l’autre, Sal, ne comprenait pas sa nostalgie pour le Monde Réel. Mais Kahei pouvait le concevoir : comment aurait-il pu être attaché à un monde qu’il n’avait pas connu, où il n’avait pas grandi, où il n’avait aucun souvenir…
Etrangemment, il avait un peu de peine pour cet enfant des enfers.

Il était légèrement plus vieux que lui, peut-être. Pourtant il ne connaissait rien du Monde Réel, et Kahei se disait qu’il se ferait une joie de lui faire découvrir des choses. Des choses chouettes. Pour une fois qu’il pouvait apprendre quelque chose à quelqu’un… pour une fois qu’il n’était pas le niais, le bêta qui apprenait à connaitre le monde… Il se sentait, en quelques sortes, grandi.

Une chose qui, par contre, lui était inconnue, c’était de savoir pourquoi Sal l’avait suivi. Pourquoi avait-il décidé, s’il l’avait décidé lui-même, de venir avec lui dans cette… escapade. Peut-être qu’on lui avait ordonné de le surveiller… peut-être qu’il était juste curieux ? Aucune idée. Cela le rendait toujours plus méfiant de ne pas avoir toutes les cartes entre ses mains – c’est dire à quel point ceux qui leur donnaient les ordres, dans les Enfers, l’horripilaient. Il bondit de toit en toit avec légèreté. Son reatsu était tellement dissimulé qu’il doutait d’apparaître sur de potentiels radars. Il n’avait pas envie d’être repéré. Au fond, il espérait que Sal ne soit pas d’humeur à combattre, lui non plus. Enfin, posté sur un toit à quelques encablures de leur porte, il s’arrêta sur un bord, et observa tout autour de lui. C’était particulièrement calme.

« Il n’y a personne… »

Il tourna la tête vers celui qui était derrière lui depuis le début.

« Tu veux faire quelque chose ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   Mer 4 Mar - 17:13

La tension était palpable dans ce que l'on pouvait appeler simplement le hall d'entrée. La plupart des personnes qui se trouvaient là n'avait aucun réel espoir de voir les portes s'ouvrir, mais inconsciemment, ou simplement parce qu'ils attendent ce jour depuis des centaines d'années, ils s'étaient rassemblés devant les portes de l'Enfer, oubliant un instant leur dissension pour tenter de sortir. Mais parmi eux, il y en avait un qui regardait sans trop savoir quoi faire. Ho bien sûr c'était toujours excitant de découvrir un nouvel endroit, de partir en voyage, mais tous ces hommes, ces femmes et ces.. créatures n'attendaient pas pour partir en voyage. Tous, ou presque rêvaient de repartir dans ce qu'ils appelaient le monde réel.

Presque, car l'un d'eux, un dénommé Sal Atra, n'avait aucune idée de ce que pouvait être ce monde réel. Jamais il n'avait spécialement exprimé le souhait de ce rendre là-bas, après tout, il était très bien dans les Enfers ! Mais sous l'influence de cette rumeur qui avait soudainement perturbée toutes les Enfers, emporté par l'exaltation de la foule, il s'était rendu, avec les autres, jusqu'aux Portes, affichant, pas si fièrement que cela, une chaîne d'argent à son bras droit. Lors de la première apparition de cette chaîne, il avait reçu, comme tous les autres, les informations nécessaires pour comprendre de quoi il s'agissait, mais cela n'empêchait pas certain de le regarder avec insistances, jalousie, méfiance, respect ou incompréhension. Comme tous les autres qui avaient reçu une chaîne d'argent, Sal se trouvait en première ligne, parmi les autres Princes des Enfers. A ses côtés, non loin, se trouvait l'un d'eux, un certain Kahei.

Sans trop savoir pourquoi, Kahei éprouvait une sorte de … sympathie envers cette personne ? Il ne lui avait pas souvent parlé, l'avait peu souvent rencontré, mais de souvenir, ils ne s'étaient jamais combattu l'un l'autre. Peut-être était-ce simplement le fait qu'ils soient tous deux Princes et donc de niveau équivalent ? Toujours est-il qu'au moment même où les Portes s'ouvrirent, les Pécheurs s'élancèrent, impatient. Contrairement à ce que l'on aurait pu espérer d'une armée, ce ne fut pas en rang parfait et en cadence, mais bien dans une débandade complète et bruyante que tout ce monde se précipita vers la sortie, manquant de bousculer et de piétiner le pauvre Sal qui avait sous-estimé l'impatience de ses compagnons.

Rattrapant son retard d'un Vectio rapide, le Prince Pécheur franchit le seuil, subissant brutalement la différence d'atmosphère, aussi bien dans sa composition chimique que dans sa composition spirituelle. Ce changement fut si brutale qu'il en eut un instant le souffle coupé avant de prendre une grande inspiration. C'était tellement facile ici. Pas de poison, pas de lourdeur écrasante comme si un orage était constamment sur le point d'éclater. La seule gêne venait du manque de particules spirituelles dans l'air, mais cela ne l'empêcherait pas de faire ce qu'il souhaitait. Dans ce nouvel univers, il se sentait plus libre que jamais, comprenant alors la raison de cette atmosphère électrique  qui accompagnait l'ouverture des Portes.

Parmi les troupes qui disparaissaient dans tous les coins de la ville et du monde, Sal reconnut alors le reiatsu de Kahei s'éloignant avec aisance. Ne sachant trop que faire, le rouquin, attacha ses cheveux en une natte complexe, mais masculine, pour ne pas avoir de mèches dans les yeux. Réajustant sa cape, il s'en dissimula le bras droit et s'élança avec une grâce féline au-dessus des toits  de la ville. C'était une grande première pour lui, aussi s'étonna-t-il de tout ce qu'il voyait. En Enfer, les bâtiments n'étaient pas aussi coloré, il n'y avait pas réellement de ciel non plus, pas plus que de soleil jaune et éclatant. Son attention était tellement portée sur ce tout ce qu'il y avait de nouveau qu'il faillit percuter l'ancien Vizard. Car oui, de ce que Sal avait pu comprendre des rumeurs se trimballant là-bas, Kahei était anciennement un Shinigami, des êtres horribles ayant combattu et enfermé la plupart des résidents, pour ne pas dire tous!


 « C'est bien calme comparé aux Enfers... C'est tout le temps comme ça ? On risque d'avoir du mal à capturer des âmes... Ho tiens !»

D'un mouvement de la main, Sal fit apparaître une chaîne écarlate depuis son entrave et envoya celle-ci traverser la rue, s'accrochant brusquement à une chaîne qui semblait plus que normal, si ce n'est qu'elle était relié à la poitrine d'un jeune enfant qui semblait particulièrement terrifié. A peine les deux chaînes furent-elles liées l'une à l'autre qu'un reiatsu violacée flamboyant le long de la première, rejoignit la seconde et la corrompit. L'enfant s'arrêta brusquement, les yeux exorbités alors que son corps se désagrégeait brusquement ; son âme appartenait maintenant aux Enfers. D'un mouvement du bras, Sal rappela à lui la Chaîne de Servitude qui se fondit dans l'entrave.

« Alors c'est comme ça que ça se passe ... », puis à l'attention de celui qui venait de lui adresser la parole, « J'en sais rien... On peut faire autre chose que chasser les âmes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   Jeu 5 Mar - 14:48


Balade chez les Humains

Respirer l'air frais du monde réel était déjà une raison de vouloir s'échapper des Enfers. Kahei y prenait un grand plaisir. Ne rien faire, se tenir juste là, ressentir la douceur et la beauté de ce monde... c'était si bon !

« C'est bien calme comparé aux Enfers... C'est tout le temps comme ça ? On risque d'avoir du mal à capturer des âmes... Ho tiens ! »

Kahei sentit son coeur se serrer bizarrement alors que Sal condamnait une nouvelle âme à leur vie. C'était une sentence violente, surtout pour cette âme d'enfant. Ils étaient des monstres. L'âme se consumma rapidement, et l'ex-Vizard, l'ex-Shinigami, ne bougea pas. Il observait seulement, trop heureux de retrouver un semblant de vie pour se soucier de toutes ces âmes qu'ils condamnaient. Etait-ce là le prix de leur liberté ? Etait-ce la souffrance des autres ? Egoïstement, c'était un prix qu'il était prêt à payer. Il n'avait ni passé, ni avenir, et il n'était pas non plus attaché à quelque chose du présent. Il voulait des réponses et avait peur de les entendre. Alors il n'était qu'un seul désir : un désir de liberté. Mais quand même. Il se renfrogna un peu et enfouit le nez contre son manteau, qui semblait maintenant peser lourd sur ses épaules.

« Alors c'est comme ça que ça se passe... J'en sais rien... On peut faire autre chose que chasser les âmes ?
- Dissimule ton reatsu. Avec tout le boucan que font les autres, on va finir par avoir de la visite. De la visite pas du genre agréable. Plus on reste discrets, plus on restera longtemps. Tu n'es jamais venu sur Terre, hein ? C'est un quartier résidentiel, en journée, il n'y a pas grand monde. Tu veux visiter ? »

Le tutoiement était venu instinctivement. Kahei n'avait jamais vraiment compris la distance, la politesse, l'éducation... Il n'avait eut personne pour lui réapprendre à vivre en société, et les Enfers n'étaient pas vraiment formateurs à ce sujet. Il posa ses doigts sur son arme, et sauta au sol pour déambuler dans une rue comme il l'avait fait, il y a tant d'années. Il était si nostalgique. Après l'impatience et l'excitation, il pouvait enfin marcher à nouveau dans ce monde qu'il considérait encore un peu comme le sien. Il était calme et satisfait.

« Comment trouves-tu ce monde, Sal ? »

Il était sincèrement curieux. L'avis de cet être qui n'avait jamais vécu ici semblait, d'un coup, lui importer. Il se souvenait de son errance, au début, dans ce monde qu'il ne comprenait pas. Il se souvenait presque d'avoir été étonné que personne ne le voit. Ce n'était que bien plus tard qu'il avait compris ce qu'il était.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   Dim 8 Mar - 21:08

Si voir la destruction complète de l'âme d'un jeune enfant, sans qu'il ne sache réellement de quoi il retourne, avait chambouler l'ancien Shinigami, Sal ne l'avait absolument pas remarqué, trop concentré à observer le reiatsu pernicieux des Enfers remontant le long de la chaîne pour se répandre avec avidité dans le corps spirituelle du garçon, le brûlant de l'intérieur. N'importe qui de normal aurait probablement ressenti une sorte d'empathie, de culpabilité à détruire ainsi la vie d'un parfait innocent. Il serait même logique que les anciens Hollow y prennent un certain plaisir alors que les anciens Shinigami en ressentiraient un dégoût profond. Mais pour Sal qui avait vécu aux Enfers, il n'y avait rien de particulier ici, juste quelqu'un qui renaîtra au Enfers.

Dans un sens, on pouvait dire de Sal qu'il était insensible, mais ce ne serait pas la réalité. Il n'était pas insensible, juste qu'il n'avait jamais eu la chance d'apprendre la compassion. De même, dans cet environnement hostile que sont les Enfers, il y avait bien des choses qu'il n'avait pu ou plutôt qu'il n'avait eu à apprendre. Ainsi, lorsque son compagnon de voyage actuel lui fit comprendre qu'il était nécessaire de dissimuler son Reiatsu pour ne pas alerter de la « visite non-agréable », le Pécheur passa une main perplexe dans ses cheveux de feu et regarda Kahei. Bien que raisonnable et parfaitement logique, la demande qui venait d'être formulée lui laissait quelques problèmes.


 « Euh..d'accord, mais... Comment on fait ? »

Là encore, c'était une question parfaitement légitime. Aux Enfers, il n'y avait aucun réel intérêt à dissimuler son Reiatsu. Les Chaînes étaient toujours présentes, les Kushanara pouvait traverser les murs, lorsqu'ils ne les détruisaient pas, et apparaître un peu où bon leur semblait. Dissimuler ou non son reiatsu n'était pas déterminant pour rester en vie. Dans la plupart des cas, il valait mieux rester alerter et combattre. Sal n'avait donc jamais appris à dissimuler son reiatsu n'avait pas spécialement d'idée de pourquoi le faire ni même ce qui pouvait venir leur rendre visite si jamais il ne le faisait pas.

« Il y a aussi des Kushanara dans ce monde ? »

Oubliant totalement les conseils de son …. ami ? Non, ils ne se connaissaient pas suffisamment pour qu'on puisse parler d'amitié, alors comment ? Compagnon suffirait pour le moment. Ainsi, faisant fi des conseils de son compagnons, Sal regarde autour de lui, dans chaque direction aussi loin que son regard pouvait porter, chercher la trace d'un potentiel adversaire ou d'un quelconque monstre semblable aux créatures gargantuesques qui sillonnaient les ruelles. D'un hochement de tête, cependant, le Pécheur aux cheveux de feu acquiesça la proposition de son acolyte d'aller visiter un peu ce nouveau monde. Mais dans cet endroit, il ne semblait n'y avoir rien de bien intéressant à voir. Pas de bruits, si ce n'est un vrombissement étrange venant de plus loin dans la ville

 « Je le trouve bien vide ton monde, Kahei. Vide et lumineux, coloré, s'en est presque agressif pour les yeux d'ailleurs... Qu'est-ce qu'il y a par là ? Un bruit étrange... »

D'un main, il indiqua le centre-ville, tandis que son esprit tentait de comprendre ce qu'était le bruit du moteur des voitures des humains. Derrière lui, un autre bruit se fit entendre, un battement. Faisant volte-face, Sal observa un couple de pigeons s'envoler à tire-d'ailes, sous son regard émerveillé et surpris.

 « Et ça ? Qu'est-ce que c'est ? »
Revenir en haut Aller en bas
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   Sam 14 Mar - 16:06


Balade chez les Humains

« Comment on fait ? ... et bien... »

Comment l'expliquer ? Personne ne lui avait appris, à lui. Il avait fini par savoir le faire, par instinct de survie, ou peut-être était-ce une mémoire du corps, quelque chose comme ça. Il ne savait plus comment il l'avait sû, il savait juste le faire, c'était comme ça.

« Tu peux augmenter la pression, non ? Comme quand tu es en colère. Alors tu devrais pouvoir faire l'inverse.
- Il y a aussi des Kushanara dans ce monde ? »

Kahei pencha la tête. Comment dire...

« Non, mais toutes sortes de... choses. »

Shinigamis, Vizards, Hollows, ... tant de choses qui pouvaient écourter leur petit séjour de découvertes. Kahei écouta ensuite les commentaires de l'autre Pécheur, un léger sourire se dessinant lentement sur ses lèvres. Cela faisait longtemps qu'il n'était pas venu, et pourtant, tout lui semblait si accueillant, si fidèle à ses souvenirs, si familier. Bien sûr, il ne reconnaissait ni la rue, sauf peut-être vaguement, ni les maisons, mais tout, ici, lui semblait être plus réel qu'aux Enfers.

« Ce bruit ? C'est le son des villes, des moteurs, des véhicules et des humains. »

Il n'était pas certain d'être écouté, mais il répondait avec ce qu'il savait, et le regard émerveillé de son collègue le rendait... tout bizarre. Il y avait comme une chaleur da sa poitrine. De la fierté. Du bonheur. Un Pécheur n'ayant jamais connu autre chose que les Enfers pouvait donc quand même s'intéresser, s'étonner à la vue de tout ce qui faisait ce monde. Et il était plus fier encore de pouvoir tout lui montrer, tout lui apprendre.

« Des oiseaux. Ce sont des animaux, comme les humains, mais en plus... naturel. Viens ! »

Il bondit vers le centre ville, de toit en toit, puis il s'arrêta devant une rue pleine de passants, de voitures, et de vie.

« Regarde. Il y a tant de choses dans ce monde ! Il est vivant, peuplé, plein de couleurs et de lumière, avec toujours de nouvelles choses à apprendre, et de nouveaux trucs créés par les humains. Tu vois ? Ce sont les humains vivant qui construisent tout ça. Je les observais, avant. »

Il montrait les voitures, les bâtiments, les routes, la nourriture... Il était si heureux d'être là ! Il descendit au milieu des gens, marchant dans la foule sans toucher personne, retenant son reatsu au maximum.

« ... mais ils sont faibles. Si tu ne retiens pas ton Reatsu, tu pourrais les écraser. Si tu en vois un s'effondrer, c'est que tu mets trop de pression. »

Il posa ses doigts sur la poignée de son sabre, dans une posture sereine, observant Sal à ses côtés.

« Est-ce qu'il faut tous les tuer ? demanda-t-il avec gravité. Peut-être qu'il suffitde récolter les âmes de ceux qui sont déjà morts, c'est ça ? »

Kahei n'était pas heureux de tuer, encore moins de massacrer gratuitement ceux qui étaient sans défense. En revanche, s'il devait sacrifier quelques âmes malchanceuses pour garantir sa liberté, il était prêt à essayer. Après tout, ces âmes étaient destinées à nourrir la Soul Society, ou le Hueco Mundo. En quoi abreuver les Enfers serait si différent ? Mais lui, il avait encore besoin de se trouver des justifications. Des raisons. Des excuses.
Nul doute que d'autres serviteurs des Enfers trouveraient ici leur terrain de jeu, et seraient ravis, sans se faire du souci comme lui.

« Peut-être que c'est une façon de leur offrir une vie éternelle... »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   Dim 15 Mar - 15:27

Faire l'inverse de quand on se met en colère n'était-ce pas là le plus difficile à faire justement ? Comment contrôler quelque chose que l'on fait lorsque l'on ne se contrôle plus ? Mais Sal fit tout de même un effort, réfléchissant un peu à la manière dont il relâchait son reiatsu et dont il contrôlait ce dernier afin d'augmenter la puissance de ses propres attaques alors que son compagnon lui expliquait la vie dans ce nouveau monde. Il parlait de moteurs, de véhicules, autant de mots qui n'avait aucun sens pour un natif des Enfers. Pendant ce temps, Sal faisait de son mieux pour se concentrer et contrôler la pression spirituelle qu'il émettait par habitude. À son front, une veine battait la mesure de sa concentration.

Les oiseaux étaient déjà partis loin lorsque Sal crut enfin être arrivé à quelque chose, avant même qu'il n'ait eu le temps de se demander si les âmes des animaux comptaient ou non... Ou même s'il y avait tout simplement une âme dans ces animaux. Toutefois, le Pécheur aux cheveux de feu eut bien du mal à saisir le sens de ce que son compère venait de raconter, pour ne pas dire qu'il n'aait tout simplement rien compris.=. Comment des animaux pouvaient être plus naturel que des Humains ? Les Humains n'étaient-ils pas issus de la nature eux aussi ? Suivant son camarade Pécheur de toits en toits tout en essayant de garder sa pression spirituelle au plus bas possible, ce qui restait toutefois plus élevé, avouons-le, cela ne l'empêcha pas de continuer à se poser des questions.


« Il existe d'autres sortes d'animaux ? Ou est-ce qu'ils ont tous des plumes et des ailes ?  C'est quoi un moteur exactement ?»

Toutes les questions qui lui venaient à l'esprit furent posées jusqu'au moment où ils atterrirent tous deux près de ce fameux centre-ville. L'air pollué par les pots d'échappement, le bruit des voitures et de la foule le submergèrent alors. Contrairement à ce que l'on pouvait imaginer, les Enfers pouvaient être relativement tranquille. Ho bien sûr, on y entendait régulièrement de bruits de combats, des hurlements de souffrances et tout ce qui va avec, mais une fois qu'on y est habitué, surtout lorsque l'on y est né. Mais le vacarme d'une ville était bien différent, à la fois aigu et grave, qui agressent les oreilles et les yeux sans parler de la puanteur ambiante. L'air des Enfers était vicié de mal et de souffrance, mais ici c'était encore différent. Sa en venait presque à regretter de s'être approché.

A côté de lui, son compagnon semblait nettement moins dérangé, presque enjoué de voir tant de vie et de bruits, comme si tout cela était source d'émerveillement. Mais pour le Pécheur de Feu, c'était plutôt source d'ennui et de désagrément. Il ne voyait rien de beau. Par réflexe, lui aussi descendit dans la rue au côté de Kahei, cherchant à percevoir quelque chose qui ne le révulserait pas. Parmi les gens, jeunes et vieux, qui passaient, nombre d'entre eux portaient ce qui semblait être de la nourriture que Sal n'avait encore jamais vu. Alors qu'il s'apprêtait à questionner de nouveau son guide auto-attitré, notre Pécheur se retint toutefois lorsqu'il vit avec quelle gravité l'ancien Shinigami observait son nouveau travail. Était-il nécessaire d'éliminer toutes ces personnes alors qu'il y avait déjà des âmes mortes à récolter ?

Mais alors qu'il réfléchissait à une réponse appropriée, une moto au bruit perçant déchirant ses tympans déjà meurtris, lui donnant ainsi une réponse toute indiquée. D'un geste très calculé du bras, Sal envoya une salve de flamme sur le motard, faisant exploser l'engin de malheur et mettant fin prématurément à la vie du conducteur. Alors que des cris de surprise et de terreur s'élevaient des passants, ces derniers cherchant à comprendre ce qu'il venait de se passer, Sal laissa son reiatsu s'écouler normalement, tout en regardant son compagnon.


« Je ne vois rien de beau, de fabuleux ou d'incroyables ici. Tout ce qu'il y a, c'est du bruit, des odeurs et une foule faible, ignorante. Tout ce que je sais, c'est qu'on nous a dis de récupérer des âmes et qu'il y en a plein ici. Le reste importe peu. »

Alors, sans pour autant y prendre le moindre plaisir, le Pécheur s'entoura de flammes et, prenant garde à ne pas brûler son allié, relâcha son pouvoir en une furieuse colonne dévoreuse de chair et de vie. De cette même colonne sortit alors plusieurs chaînes rougeâtre, s'enfonçant dans les poitrines encore fumante, s'enroulant autour des âmes à peine morte pour les envoyer en Enfer. Alors la tornade de flammes diminua petit à petit jusqu'à disparaître, ne laissant de son passage que des corps, des cendres et une odeur de chair brûlée.

« C'est parce que l'on fait ça qu'on peut sortir. Si tu veux rester là-bas, pas de problème. Moi j'ai envie de découvrir un peu ce qu'il y a d'autres dans ce monde. Cela sera peut-être mieux qu'ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   Mar 17 Mar - 12:10


Balade chez les Humains


« Il existe d'autres sortes d'animaux ? Ou est-ce qu'ils ont tous des plumes et des ailes ?  C'est quoi un moteur exactement ?
- Il y a toutes sortes d'animaux. A plumes, à poils, avec des dents ou des griffes, des serres ou des ailes... Certains sont plus aggressifs que d'autres, certains ne mangent que de la viande, d'autres des plantes. »

En revanche, il était bien incapable de lui expliquer ce qu'était exactement un moteur... Alors il tenta de contourner le problème :

« Le moteur c'est euh... une partie de la machine. Ca fait fonctionner la machine. »

La flamme et la décharge de reatsu qu'elle causa fit voleter le manteau de Kahei autour de lui, alors que son corps se crispait. Il sentit ses doigts se serrer sur son arme, mais ne bougea pas d'un iota. Il n'allait pas affronter Sal, déjà parce qu'ils étaient d'une puissance équivalente et qu'il y avait peu de chances qu'il s'en sorte facilement, et surtout parce qu'il aurait été stupide de se battre pour ça.

« Je ne vois rien de beau, de fabuleux ou d'incroyables ici. Tout ce qu'il y a, c'est du bruit, des odeurs et une foule faible, ignorante. Tout ce que je sais, c'est qu'on nous a dis de récupérer des âmes et qu'il y en a plein ici. Le reste importe peu. »

Il dénigrait avec violence tout ce que Kahei appréciait ici. Alors que les flammes se déchainaient autour de lui, sans le toucher, il resta immobile. Il ressentait de la colère, de la frustration aussi, à cause de son impuissance à s'occuper de ces humains qui n'avaient rien demandé... Mais même s'il sentait son reatsu vaciller légèrement, il fit tout pour se contrôler. Il ne fallait absolument pas qu'il attaque son allié. Surtout pas pour une raison si futile. C'était trop dangereux. Qui sait ce qui aurait pu leur arriver s'ils se déchainaient ici, l'un contre l'autre ? Cela n'en vallait pas la peine.

« C'est parce que l'on fait ça qu'on peut sortir. Si tu veux rester là-bas, pas de problème. Moi j'ai envie de découvrir un peu ce qu'il y a d'autres dans ce monde. Cela sera peut-être mieux qu'ici.
- Peut-etre... »

Il bondit hors de la ruelle en flammes, et marcha sur le rebord d'un mur, jusqu'à s'éloigner de l'endroit. Il gratta son bras. Les stries blanches qui le marquaient comme de grandes griffures commençaient à le démanger. Etait-ce du stress ? Il sentait comme une drôle d'angoisse, quelque chose qu'il n'avait pas ressenti depuis longtemps. Ces chaines autour de son torse, il en aurait jamais demandé une, lui ! Il n'en voulait pas, de cette mission stupide. Mais maintenant qu'on lui avait donné cette possibilité, pour s'enfuir, pour vivre... il était incapable d'abandonner cette idée !

« Allons ailleurs. Si la foule te gène, on peut trouver un endroit moins peuplé. Inutile de décimer la Terre entière, non plus. »

Le ton avait changé. Oubliés, les moments d'émerveillement, de fascination ! Il était juste là, face à la réalité des Enfers. Aucun Pécheur n'avait plus de coeur... Qu'avait-il pu espérer d'un rejeton infernal ? Il avait été stupide de penser qu'il aurait pu découvrir calmement son monde sans le mettre à feu et à sang.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   Jeu 19 Mar - 13:57

Ce fut presque imperceptible, ça l'était probablement pour une personne non-entraînée, un novice qui n'avait jamais alors eu l'expérience d'un champ de bataille, mais cela n'avait définitivement pas échappé au regard scrutateur, froid et calculateur de Sal. Alors que les gens de la ville se mourraient dans ses flammes, alors même qu'il tentait de ne pas brûler vif son partenaire temporaire, le Pécheur ressenti la légère crispation de ce dernier sur lui-même, le vacillement de son reiatsu comme un souffle sur une bougie allumée, l'intention meurtrière brève et fugace dirigée contre l'enflammée.

Comment pouvait-il rester si calme devant le massacre qui se déroulait ici ? Lui qui semblait si fier de sa ville, de ses habitants, comme si le monde autour d'eux était un véritable Paradis, de rester ainsi muet et stoïque n'était pas le comportement attendu, non pas que Sal espérait un combat, bien que cela ne lui aurait pas déplu, au contraire. Mais que penser d'une personne qui restait ainsi coi devant la mort de dizaines d'innocents, alors que son travail était de les protéger, il n'y a peut-être pas si longtemps ?

Mais Sal n'en fit pas la remarque. Le comportement de Kahei était étrange, mais ce n'est pas non plus comme s'ils se connaissaient l'un l'autre depuis suffisamment longtemps pour qu'il en soit surpris. Ils ne s'étaient pas rencontrés bien souvent, les Enfers, sont grandes, malgré les centaines d'années que tous deux avaient passé là. Mais avant même qu'il n'ait pu dire quoi que ce soit, avant même qu'une phrase ait pu franchir ses lèvres, Kahei s'était déjà enfui de la rue en cendres. S'il ne supportait pas aussi peu alors la mission était vraiment mal parti. Peut-être aurait-il mieux fiat de rester aux Enfers... Alors seulement, une réelle question, d'une curiosité soudaine, lui vint à l'esprit. Kahei était un ancien Shinigami, chargé de veiller sur le monde réel, alors comment s'était-il retrouvé aux Enfers, là où seuls ceux qui ont péchés vont ?

Dans sa jeunesse, Sal avait entendu bien des histoires sordides sur le passé des résidents, des histoires de meurtres, de viols, de batailles sanglantes... Lorsqu'il avait posé des questions à sa mère, alors elle lui avait expliqué le fonctionnement des abysses infernales. Mais dans ce cas, comment un Shinigami, un être censément supérieur aux Humains, avait-il pu finir dans ce trou ? Il n'y avait pas réellement d'histoire à ce propos à moins que même eux puissent commettre des péchés tel que les Hautes Instances elles-mêmes ne pouvaient laisser passer... Mais alors dans ce cas, pourquoi est-ce qu'une personne ayant commis de telles atrocités pouvait-elle s'émouvoir d'un crime aussi … banal que ce que venait de réaliser Sal ?

Bien décider à savoir la vérité, notre Pécheur aux cheveux de feu rejoignit son compagnon d'un vectio rapide, laissant les quelques âmes qu'il n'avait pas récupérer se relever de cendres tandis que les humains encore vivants tentaient de comprendre ce qui venait de se passer. D'autres Pécheurs viendront piller les restes avec plaisir. Il ne lui fallut qu'une poignée de seconde pour rejoindre son compatriote. Celui-ci lui proposa de découvrir un endroit moins peuplé, comme s'il était impensable que d'autres puissent génocider l'entière population de la Terre. Mais encore, Sal ne fit aucun commentaire, le côté Shinigami de Kahei semblait bien trop présent, trop distant de l'attitude des Enfers, il était impossible de vouloir le raisonner, autant parler à un mur.


 « Tu es un Pécheur toi aussi, tu as commis des crimes. Pourquoi sembles-tu vouloir être si différent des autres ? Tu n'es pas meilleur qu'eux... D'ailleurs, qu'as-tu fait pour te retrouver parmi nous ? »

Oui, même s'il était Pécheur lui aussi, Sal était probablement l'un des seuls n'ayant jamais commis aucun crime capable de l'envoyer aux Enfers. Il y était né, il était pur, lui! Il était bien différent des autres Pécheurs, même différent de Kahei.
Revenir en haut Aller en bas
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   Jeu 19 Mar - 23:52


Balade chez les Humains

Sal le rejoint facilement. Bien sûr, Kahei ne s'était pas enfuit : il s'était seulement détourné de ces âmes pour lesquelles il ne pouvait rien faire. Il sentait, heureusement, la présence chaleureuse de Kitsujin à ses côtés, comme son seul ami fidèle et toujours sincère. Il était sa petite lumière, son trésor. Il baissa la tête en l'écoutant.

« Tu es un Pécheur toi aussi, tu as commis des crimes. Pourquoi sembles-tu vouloir être si différent des autres ? Tu n'es pas meilleur qu'eux... D'ailleurs, qu'as-tu fait pour te retrouver parmi nous ? »

Il sentait sa colère retomber, mais la frustration... ! Il se sentait tellement incapable, impuissant ! Il ne savait rien, ni de ce monde où il avait vécu, ni d'aucun autre où il était sans doute allé. Il n'y avait que ce monde où on ne le voyait pas, où vivaient les humains, et les Enfers ! Quel crime avait-il commis ? Tout lui retombait dessus sans qu'il ne comprenne ! Il ne niait pas avoir peut-être commis des fautes, il regrettait juste d'être incapable d'en expliquer la raison, ni même de savoir exactement ce qu'il avait fait !

« Je ne sais pas ! »

Il avait finalement explosé. Là. Ici. Sans aucune raison, a priori. Tout d'un coup, il en avait assez. Il n'était pas un criminel, pas un meutrier ! Il en avait marre de ne pas se souvenir, et aussi, il avait peur ! Il était terrifié même, par ces souvenirs disparus, par tout ce qui avait pu se passer et tout ce qu'il pourrait retrouver, peut être, plus tard ! Il voulait tant se souvenir, et pourtant, il était si effrayé...

« Je ne me souviens pas. Je me suis réveillé un jour, ici, dans ce monde ! Aucun humain ne pouvait me voir, et je ne savais même pas qui j'étais, ni ce que j'étais. Et après des années, j'ai été attrappé, comme ça, par un de ces monstres ! J'ai été entrainé à travers une porte immense, et trainé aux Enfers ! Ensuite, on m'a tué. Et je suis revenu à la vie dans cet endroit horrible. Et à chaque mort, je revenais à la vie. »

Son reatsu grimpa, puis retomba, avec une intensité et une rapidité impressionnante, même pour lui. Il dévisagea Sal en silence, pendant quelques secondes. Il s'en voulut immédiatement : Sal n'y était pour rien, après tout... Ce n'était pas sa faute si il était un ancien Shinigami, ce n'était pas sa faute s'il avait perdu sa mémoire, et ce n'était pas sa faute s'il était une bizarrerie parmi les Pécheurs. Mais il était perdu, Kahei ! Perdu, le gamin. Tiraillé entre ce qu'il jugeait bon et ce qu'il voulait faire, déchiré entre un monde qu'il voulait rejoindre et celui où était désormais sa place, il était perdu !
Il voulut s'excuser, mais il n'en eut pas le courage. Au lieu de ça, il fit ce qu'il faisait toujours face au danger, face aux difficultés, et face à ce qu'il ne voulait pas affronter : il s'enfuit, le plus rapidement possible, le plus loin possible, sans se retourner, sans un mot, dans un claquement sonore dû au Vectio.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   Mar 24 Mar - 17:20

Apparemment, même Kahei était capable d'émotion, s'en était presque une surprise. Son absence de réaction malgré le massacre de la ruelle passait clairement pour une absence d'empathie. C'était, dans un sens, relativement normal pour un Pécheur de ne pas s'émouvoir du décès inopiné et prématuré de quelques personnes, mais on aurait pu s'attendre à ce qu'un ancien Shinigami montre un peu plus d'émotivité devant le massacre de ses anciens protégés. Pourtant, lui demander simplement les raisons de sa présence aux Enfers semblait bien plus l'émouvoir.

Toutefois, les explications qu'il donna avec fureur furent à la fois suffisantes et frustrantes. Il disait ne pas se souvenir, n'avoir aucune mémoire de ce qu'il était avant, de ce qu'il avait fait pour être retrouvé ici, seulement de son passage au travers de la Porte, ce passage tellement redouté par les Hollow et tellement exécré par les Pécheurs. Mais alors qu'il crachait ces mots comme un venin dont il voulait se séparer, son Reiatsu augmenta, ne se contrôlant plus sous le coups de l'émotion enfin libéré.

Mais alors même que Sal le regardait, sourcils froncés comme s'il avait du mal à croire, ou plutôt à concevoir ainsi une perte de mémoire, mais peut-être que Kahei avait lui-même oblitéré son crime tant il était abject, toujours était-il que le Reiatsu du Pécheur retombe aussi soudainement qu'il était monté et, sans mot dire, sans même un au-revoir, disparu d'un Vectio rapide et clair, il ne voulait pas parler plus encore, il ne voulait plus de compagnie ou, tout du moins, de celle de Sal. Alors le Pécheur de Feu haussa simplement les épaules. Il ne pouvait forcer Kahei a lui en apprendre plus, il n'en avait pas spécialement envie non plus, préférant partir de son propre côté vers des endroits moins bruyant et plus éloigné de la Porte. Faisant face à la direction opposée de celle où Kahei s'était enfui, puisque c'était là une fuite, il ne chercha pas plus à dissimuler son reiatsu et parti telle une flèche en enchainant les Vectio.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade chez les Humains [ Sal Atra & Kahei Byakuren ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tarja Hietala, une elfe chez les humains? [Maitre d'arme de Diantra]
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Hell on Earth :: 
Zone Flood
 :: Archives des RPs
-