Forum RPG sur le manga Bleach
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Sam 28 Mai - 15:44



Sleeping Beauty

and other stories.


Il n'en pouvait plus de ce type. Vraiment. Il lui tapait sur le système à venir tout le temps le voir, à essayer de lui rappeler des choses de son passé. Ce qui rassurait quand même Kahei, c'était que visiblement, ça ne fonctionnait pas. Il ne se souvenait de rien de plus qu'au début de son emprisonnement, et il laissait l'autre type faire ses conjectures tout seul dans son coin. Il enfouissait son visage entre ses bras. C'était difficile pour lui maintenant d'admettre qu'il était prisonnier. Soyons franc. Il ne se sentait absolument pas enfermé là, pour la simple et bonne raison qu'il pouvait s'en aller dès qu'il le souhaitait. Difficile de se demander si le Capitaine qui s'occupait de lui ignorait complètement ce fait ou décidait de lui en laisser la possibilité. Les poignets libres depuis des semaines, il lui aurait suffit d'un simple mouvement, un coup sec ou une traction agacée. N'importe quoi : il aurait brisé sa chaine et serait retourné aux Enfers.

Il se souvenait parfaitement de la première fois où le type était venu le voir dans sa cellule. Il avait fini par briser toutes ses barrières sans aucune pitié, le laissant là, par terre, hurlant de toute la force de ses poumons. Il avait mis des jours à se calmer. Des jours, prostré au fond de sa cellule, à essayer de remettre de l'ordre dans ce qu'il savait et dans ce qu'il était. Puis, il avait compris. Il avait compris que ce type était la personne la plus têtue de la Soul Society et il l'avait laissé faire son manège, reprenant de plus en plus confiance à chaque fois qu'il échouait à faire remonter un souvenir. C'était une profonde satisfaction de savoir qu'il était pour l'instant en sécurité. Il n'avait pas non plus revu Kyoraku Shunsui. Dommage. Il aurait bien aimé briser sa chaine devant lui pour lui faire les pieds. Mais à la réflexion, il n'avait pas bien envie de retourner aux Enfers.

Malgré son absence de reatsu, enfermé dans cette prison, ses blessures avaient fini par disparaitre assez rapidement. Il passait le plus clair de ses journées allongé sur le dos à observer le plafond ou à faire des duels de regard fixe avec un des deux gardes qui le surveillaient sans cesse. Comme si c'était utile. Comme s'ils pouvaient faire quoique ce soit si Kahei brisait sa chaine et rentrait chez lui. Il grimaça à cette pensée. Non, assurément, les Enfers n'étaient pas sa maison. Il n'y avait qu'à Karakura qu'il se sentait à peu près comme chez lui. Après tout, la grande majorité de ses souvenirs provenaient de cette ville. C'était plutôt... rassurant pour lui.

Comme on lui apportait au moins un repas par jour et que Uesugi Kazushi avait décidé qu'il le forcerait à s'alimenter coûte que coûte, il avait fini par accepter le fait de se nourrir, mais s'affairait également à dépenser son énergie, et essayait même de se maintenir en forme. Il ne savait pas trop en quoi cela l'aiderait, mais il n'avait de toute façon pas grand chose d'autre à faire. Le Capitaine avait bien essayé de lui filer un bouquin ou deux en espérant que la mémoire lui revienne, mais il avait beau regarder les pages avec détermination, il ne savait pas lire. Un point de plus pour lui.

Il était en pleine contemplation du plafond quand son nouveau meilleur ami décida de montrer le bout de son nez et passa devant la porte. Il soupira, déjà profondément agacé par sa présence. Il resta là, allongé sur le dos, les mains croisées derrière sa nuque. Il ne représentait aucune menace pour un Capitaine, et avec son reatsu bridé depuis qu'il était là, même un garde pourrait l'assommer d'une claque s'il arrivait à mettre les pieds hors d'ici. Alors il était sage. Aucune utilité à gaspiller son énergie pour aucun résultat. Mais il restait impatient du jour où il parviendrait à s'échapper d'ici. Il savait qu'il le ferait un jour. Il arpenterait la Soul Society et pourrait même bien s'y cacher. Ma foi, ça serait peut être amusant...

« J'ai pas envie d'vous parler aujourd'hui... vous êtes vraiment ennuyeux, vous savez ? Où est mon Zanpakuto ? Vous avez fini par le récupérer ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Sam 28 Mai - 18:29


 

 
Here comes the doctor !

 
Cela faisait déjà trois mois. Trois mois passés dans une petite cellule du Seireitei, toujours au moins une à deux heures par jours. Ce n’était facile pour personne. Pour le prisonnier comme pour le visiteur. Bien sûr, ce devait être particulièrement désagréable pour le prisonnier qui passait son temps dans une pièce de 2m² avec barreaux, gardes et aucune distraction pour ainsi dire. Trois mois d’allers et retours pour l’un, d’attentes interminables pour l’autre. Bien que ce dernier n’attendait pas réellement les visites de son « nouvel ami ». Kahei Byakuren avait cette mauvaise habitude de … bouder dans son coin lorsque le Capitaine de la 4ème Division venait le voir. Uesugi Kazushi avait beau se montrer aussi amical que possible, apportant nourriture, livres et distractions, le Pécheur n’en avait que faire. Parlant peu si ce n’est pour réclamer son Zanpakutô.

La situation s’était toutefois bien arrangé si l’on compare avec les débuts. Leur première véritable rencontre par exemple, s’était soldé par ce qui ressemblait à une crise de panique aiguë, une sorte d’état paranoïaque proche de l’hystérie de la part de Kahei, et une sorte de … menace amicale, brutale… Pour ainsi dire. Bref, toujours est-il que leur première véritable rencontre n’avait pas été aussi calme qu’il eût espéré. Alors Kazushi avait tenté de se racheter. En quelque sorte. Son but était toujours d’essayer de comprendre cet inconnu, mais de manière un peu moins … agressive. C’était donc lui qui s’occupait d’apporter le plateau, apportant des livres, faisant la discussion… Tout seul. Dans de rares moment, le Pécheur ouvrait tout de même la bouche, le plus souvent pour faire comprendre sa désapprobation ou son exaspération à son interlocuteur. Rarement de façon douce et amicale d’ailleurs, mais cela n’avait pas d’importance. Jusque-là, si l’on devait compter les points, Kazushi devait probablement perdre, et de loin.

Mais aujourd’hui c’était différent. Aujourd’hui, le Shinigami avait une arme secrète qu’il ne pouvait s’empêcher d’apporter avec lui. Ce faisant, sa démarche habituelle avait fait place à une sorte de tressautement, de petite dance de la joie. De quoi effrayer la plupart des Shinigami qui croisait sa route. Sans être d’un naturel dépressif ou morose, Kazushi avait rarement ce genre d’attitude. Ou alors il fallait s’attendre à un check-up complet pour tous les membres du Seireitei ou presque, de la prise de température à la coloscopie. Mais pas cette fois, sauf peut-être une petite farce pour Kahei… Non, aujourd’hui, Kazushi avait littéralement son arme secrète sous le bras, sous la forme de deux énormes livres de plusieurs centaines de pages. C’était donc d’une main assurée que le Capitaine de la 4ème Division tenait le plateau-repas du jour, tandis qu’il maintenant fermement les ouvrages. Cette fois-ci, Kahei allait en rester bouche bée ! Ou alors peut-être allait-il de nouveau s’énerver, piquer une crise, redevenir hystérique… En tout cas, nul doute qu’il aurai une réaction permettant à Kazushi de gagner des points, cette fois !

Sans même qu’il s’en rende compte, ses pas l’avaient directement conduit à la prison en un rien de temps. Les couloirs habituels, à peine éclairés par quelques ouvertures çà et là, et bien évidemment les deux gardes chargés de surveiller le prisonnier. Même plus besoin d’un quelconque signe ou mot, maintenant. Au bout de 3 mois de visites, ils avaient bien compris que le Capitaine n’avait aucunement besoin de protection et préférait d’ailleurs rester seul avec le Pécheur pour être tranquille, pouvoir discuter sans oreille indiscrète. Glissant le plateau sur les livres, Kazushi ouvrit la porte de la cellule avec habileté et s’arrêta un instant pour offrir à son « ami » son plus grand sourire.

Ce dernier ne pris même pas la peine de bouger, de se retourner ou même de lui accorder un regard. Tant pis pour lui ! Il ne savait pas ce qu’il ratait. Précautionneusement, Kazushi referma la porte, récupéra le plateau dans sa main libre et le déposa dans un coin, laissant échapper un petit rire.


« Vous ne voulez pas me parler pourtant c’est que vous faites, faudrait vous décider ! » Puis Kazushi laissa sa phrase flotter légèrement dans les airs, amusé par sa propre boutade. « Allons, plus sérieusement j’ai de bonnes nouvelles ! Mais non, je n’ai pas votre Zanpakutô. Le Capitaine Kurotsuchi n’apprécie guère que l’on vienne fouiller chez lui, qu’il soit là ou non… D’ailleurs je ne préfère même pas m’y aventurer sans lui… »

Sans plus de cérémonie, Kazushi s’avança, confiant, et brandit les livres devant lui dans un geste triomphant, avant de les laisser tomber sans ménagement sur la poitrine du Pécheur encore couché.

« Voilà qui devrait vous en boucher un coin, j’en suis sûr ! Allez-y, jetez un œil ! J’ai placé des marque-pages pour que vous vous y retrouviez plus facilement. Ha, ça m’a pris du temps, vous pouvez me croire. Vous n’avez pas idée du nombre de vieux bouquins poussiéreux qui s’entassent aux archives. Moi non plus d’ailleurs, jusqu’à maintenant. »

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Sam 28 Mai - 19:12



Sleeping Beauty

and other stories.


Kurotsuchi. Voilà un type qu'il n'avait guère envie de rencontrer. Et s'il avait fait quelque chose à son Zanpakutô, il promettait de le lui faire regretter !

« Voilà qui devrait vous en boucher un coin, j’en suis sûr ! Allez-y, jetez un œil ! J’ai placé des marque-pages pour que vous vous y retrouviez plus facilement. Ha, ça m’a pris du temps, vous pouvez me croire. Vous n’avez pas idée du nombre de vieux bouquins poussiéreux qui s’entassent aux archives. Moi non plus d’ailleurs, jusqu’à maintenant. »

Il regarda d'un air circonspect les pages jetées sur ses genoux, et par réflexe plus que pour lui faire plaisir, il en ouvrit une, là où elle était accrochée. Il laissa ses yeux parcourir la page, puis referma le volume. Il ne savait pas vraiment en quoi c'était quelque chose qui devait lui en boucher un coin mais il resta un moment comme ça, relevé sur un coude, à observer les trucs sur ses jambes. Il en souleva finalement un et le regarda en fronçant les sourcils... puis il le balança sur le Capitaine.

« Je ne sais pas lire ! »

C'était peut être dû à l'exaspération, mais il en avait vraiment marre. Ce type lui tournait autour comme une mouche sur un cadavre, et il papillonnait tout autour de lui en essayant de deviner des choses. Kahei n'était pas coopératif mais il ne l'en empêchait pas non plus. Enfin si, au début, un peu, quand même. Mais là, il en avait marre. Assez, assez ! Ca lui filait le tournis et il en avait marre.

« Vous êtes emmerdants. »

Il lui tourna finalement le dos, boudant comme le plus grand des gamins. Ce n'était pas comme s'il pouvait faire beaucoup d'autres choses pour manifester son mécontentement. Ce type n'écoutait rien de ce qu'on lui disait. Kahei, cependant, bougea bien vite. Peu enclin à se faire enquiquiner davantage ou même toucher, il s'assit, et tendit ses doigts blancs et étranges jusqu'au bol de riz. Il lança un regard à Kazushi et attendit qu'il le laisse faire avant de se saisir du bol et de le ramener de son côté. Puisque Kazushi semblait tenir à-ce qu'il connaisse le contenu de ces pages, il allait devoir lui faire la lecture. Et puisque ça allait probablement prendre du temps, autant qu'il le laisse manger.

« Le jour où vous en aurez marre, vous n'aurez qu'à m'apprendre à lire. Comme ça au moins, vous ferez quelque chose d'utile et de productif. »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Dim 29 Mai - 23:20


 

 
Here comes the doctor !

 
Le sourire enjoué de Kazushi se fana légèrement en entendant cette petite nouvelle. Alors le Pécheur ne savait pas lire ? Cela expliquait donc pourquoi il n’avait jamais semblé montrer un grand intérêt pour les livres que notre Capitaine avait pris la peine de lui apporter plusieurs fois par mois. Ce n’était donc pas une question de goût du coup… Bah, Kazushi se contenta d’hausser les épaules. Pas la peine d’être un génie pour comprendre que cela venait de l’amnésie de l’ancien Shinigami. Autrement, il n’aurait jamais pu passer l’Académie. D’un geste expert, le Capitaine rattrapa le livre et sourit de plus belle.

« Emmerdant ? Un peu d’imagination quand même, j’ai eu des surnoms bien pires. »

Son sourire ne fut que plus grand lorsque Kahei alla de lui-même récupérer son bol tout en maugréant sur de quelconques leçons de lectures. Ha ! Pour sûr, le médecin lui apprendrait avec joie, mais encore fallait-il que l’élève soit réellement intéressé dans l’apprentissage. Kazushi n’aimait pas perdre son temps. Certes, plus d’un aurait rétorqué que de s’occuper d’un prisonnier récalcitrant, aller le nourrir soi-même, lui apporter livres et distractions quand il voulait qu’on lui fiche la paix, c’était perdre son temps. Mais pas pour Kazushi. Là il y avait un but bien particulier. Faire ami-ami n’était pas réellement le but premier, plutôt une étape… première ou dernière, cela importait peu. Principalement, il s’agissait de débloquer un peu le Pécheur. C’est donc sans demander la permission que Kazushi vint s’asseoir lourdement à côté de Kahei, lui refourguant de nouveau le livre sur les genoux, ouvert à la bonne page.

« Commençons la leçon tout de suite alors ! Regarde bien ces signes et mémorise-les ! »D’un geste impérieux, le Capitaine pointa du doigt les premiers idéogrammes d’une ligne. Lentement, il parcourut la longue série de kanji. « Cela dit : Byakuren Kahei. Shinigami de la 5ème Division. Zanpakutô : Kitsujin. » Puis il arriva à une série de kanji écrits à l’encre rouge. « Porté disparu. Présumé mort. »

Kazushi se recula légèrement pour laisser le temps à Kahei de digérer l’information. Cela pouvait potentiellement faire un choc.

« Tu es un Shinigami, Kahei. C’est ce que je te répète depuis le début. Mais s’il te plait, ne m’insulte pas en affirmant que j’ai tout monté de toute pièce. Ce sont de véritables documents des archives, tout ce qu’il y a de plus authentique. Tu sais très bien que je ne te mentirai pas pour ça.»


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Lun 30 Mai - 13:02



Sleeping Beauty

and other stories.


Il souleva son bol de riz pour éviter qu'il se renverse, et se contenta ensuite de s'asseoir en tailleurs et de manger tranquillement, ignorant les remarques du Capitaine. Ces livres ne lui disaient rien qui vaille. Kazushi lui montra des signes, puis d'autres, tout en récitant cette espèce de vérité :

« Cela dit : Byakuren Kahei. Shinigami de la 5ème Division. Zanpakutô : Kitsujin. Porté disparu. Présumé mort. »

Il lança un regard noir à son bol de riz, le fixant longuement en espérant ne se souvenir de rien. De rien. Pitié. Sourcils froncés, il attendit en silence, mais heureusement, rien ne revenait. Aucune image. Pas même une voix. Rien de plus que ce qui le hantait déjà. Il inspira, puis soupira, soulagé.

« Tu es un Shinigami, Kahei. C’est ce que je te répète depuis le début. Mais s’il te plait, ne m’insulte pas en affirmant que j’ai tout monté de toute pièce. Ce sont de véritables documents des archives, tout ce qu’il y a de plus authentique. Tu sais très bien que je ne te mentirai pas pour ça. »

Il repoussa négligemment le livre de ses genoux et avala une bouchée de riz supplémentaire. Il songea vaguement à planter les baguettes dans les yeux du Capitaine, mais il se ravisa. Il ferma les yeux en s'appuyant le dos contre le mur, puis tourna la tête vers le Capitaine en le dévisageant.

« Vous vous trompez. »

Il leva la main pour l'empêcher de répondre. Il était fatigué de ces histoires. Vraiment. Il était nostalgique du temps où il pouvait juste somnoler sur les toits de Karakura, paisible.

« J'étais un Shinigami. Mais au cas où cela vous aurait échappé, je suis mort. Je suis mort depuis longtemps. Vous me fatiguez avec vos histoires. Kitsujin m'a déjà dit tout ça, que j'étais un Shinigami autrefois, et que je vivais ici, à la Soul Society. Mais c'est vous, les Shinigamis, qui m'avaient transformé en monstre avant de m'abandonner. Et un jour j'ai été pris par les Enfers et j'y suis mort. Et vous ne pouvez pas changer ça. Je suis juste fatigué ! Fatigué de vous voir tous les jours à m'enquiquiner parce que vous pensez que j'suis un type bien ou quelque chose comme ça. Mais j'en ai rien à foutre : je suis mort ! Plusieurs fois même. Un nombre incalculable de fois ! Je n'existe pas plus dans vos bouquins plein de poussières que dans le reste du monde. »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Lun 30 Mai - 21:53


 

 
Here comes the doctor !

 
« J'étais un Shinigami. Mais au cas où cela vous aurait échappé, je suis mort. Je suis mort depuis longtemps. Vous me fatiguez avec vos histoires. Kitsujin m'a déjà dit tout ça, que j'étais un Shinigami autrefois, et que je vivais ici, à la Soul Society. Mais c'est vous, les Shinigamis, qui m'avaient transformé en monstre avant de m'abandonner. Et un jour j'ai été pris par les Enfers et j'y suis mort. Et vous ne pouvez pas changer ça. Je suis juste fatigué ! Fatigué de vous voir tous les jours à m'enquiquiner parce que vous pensez que j'suis un type bien ou quelque chose comme ça. Mais j'en ai rien à foutre : je suis mort ! Plusieurs fois même. Un nombre incalculable de fois ! Je n'existe pas plus dans vos bouquins plein de poussières que dans le reste du monde. »

Halala, c’en était presque désespérant à quel point Kahei pouvait être têtu. Qu’avait-il pu lui arriver de si grave, de si horrible pour qu’il refuse à tout prix de retourner dans le monde auquel il appartient. Bien que techniquement, il appartienne aux Enfers maintenant, Kazushi refusait de l’avouer. Probablement était-il tout aussi têtu que son prisonnier préféré. D’autant plus qu’il n’avait pas dit son dernier mot concernant toute cette petite histoire.

Récupérant le premier livre qui était encore sur les genoux de son compère, Kazushi garda bouche close, laissant le Pécheur terminer sa petite tirade sur sa non-existence. C’en était presque ironique à quel point ni l’un ni l’autre ne s’écoutait réellement Paradoxal, au passage, puisque l’un comme l’autre voulait que le second comprenne ce qu’il racontait. Tranquillement, le Capitaine récupéra le second livre qu’il avait amené avec lui. Là encore, un marque-page était consciencieusement placé pour gagner du temps. Sans un œil au prisonnier, Kazushi s’éclaira légèrement la voix avant de lever les pages près de son visage, réajustant ses lunettes comme si de rien était.


« Bien, bien donc puisque tu n’existes pas, je ne vois pas pourquoi je devrais m’embarrasser de politesse excessive. Et apparemment il va falloir que j’aie une autre petite discussion avec Nadeshiko Yayoi de la 2nde Division. Je dois avouer que ce ne fut pas facile la première fois, elle travaille énormément… »

Encore une fois, Kazushi plaça le livre sur les genoux du Pécheur, pointant du doigt une ligne bien précise. Les kanjis n’évoqueraient rien non plus à Kahei, il ne savait pas encore lire, mais Kazushi était persuadé du bien fait de pouvoir visualiser ce dont il était en train de parler. Laissant le Pécheur à sa … contemplation... Notre médecin farfouilla dans diverses feuilles volantes.

« Ce ne dois pas être facile pour elle d’apprendre qu’elle est fiancée à quelqu’un qui n’existe pas… Il va en plus falloir que je lui explique que tous ces avertissements et remontrances pour avoir réalisée plusieurs excursions sur Terre sans autorisation n’ont servi à rien. Et bien évidemment je vais devoir la consoler… Dire qu’elle a perdu tout ce temps à chercher une personne portée disparue jusqu’à ce qu’elle soit présumée morte… Alors qu’elle n’avait jamais existé ! »

Le cynisme était presque palpable dans sa voix, d’autant plus appuyé qu’il fixait Kahei avec insistance du coin de l’œil.

« C’est une jolie femme d’ailleurs. J’espère qu’elle ne pleurera pas trop. Je n’aime pas voir pleurer les jolies filles. Mais avec un peu de chance je pourrais annoncer à Hana qu’elle a un petit frère ou une petite sœur lorsque je la retrouverais ! »

Là, c’était de la pure provocation. Si un quelconque souvenir avait réussi à se frayer un chemin, alors peut-être qu’une provocation aussi basse pouvait déclencher quelque chose, une réaction, n’importe quoi.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Mar 31 Mai - 14:18



Sleeping Beauty

and other stories.


« Bien, bien donc puisque tu n’existes pas, je ne vois pas pourquoi je devrais m’embarrasser de politesse excessive. Et apparemment il va falloir que j’aie une autre petite discussion avec Nadeshiko Yayoi de la 2nde Division. Je dois avouer que ce ne fut pas facile la première fois, elle travaille énormément… »

Ce nom ne lui disait rien. Mais la mention Seconde Division réveilla une drole de sensation dans son estomac. Il se nouait. Et sa gorge se serrait. Et il ne comprenait pas vraiment pourquoi.

« Ce ne dois pas être facile pour elle d’apprendre qu’elle est fiancée à quelqu’un qui n’existe pas… Il va en plus falloir que je lui explique que tous ces avertissements et remontrances pour avoir réalisée plusieurs excursions sur Terre sans autorisation n’ont servi à rien. Et bien évidemment je vais devoir la consoler… Dire qu’elle a perdu tout ce temps à chercher une personne portée disparue jusqu’à ce qu’elle soit présumée morte… Alors qu’elle n’avait jamais existé ! »

Ce n'était pas lui. Ce n'était plus lui. Il avait déjà abandonné cette vie, il y a longtemps. Il l'avait jeté parce qu'elle ne lui servait à rien, c'était ça ? Non. Non... au début il avait même voulu se souvenir. Mais quand il avait essayé, il n'y avait que de la peur, de la douleur... de la colère. Il posa son bol de riz au sol. Kazushi lui avait coupé l'appêtit. Il tourna lentement la tête vers lui.

« Je ne me souviens pas d'elle. Je ne me souviens ni de son nom, ni de son visage. Que comptez vous lui dire ? Que son fiancé d'il y a très très longtemps est enfermé dans les prisons du Gotei 13 parce que c'est un meurtrier des Enfers et qu'il ne se souvient pas d'elle ? Vous pensez que ça va lui faire plaisir ? Elle m'a cherché pendant des années, très bien. C'était gentil. Mais j'étais probablement déjà mort. Alors ça ne change pas grand chose. »

Le ton était plus... triste et fataliste qu'énervé. Kazushi l'avait tellement énervé au cours des dernières semaines qu'il ne se sentait plus la force de hausser le ton avec lui. Il soupira.

« Ce que vous faites ne sert à rien... quand bien même je me souviendrais de tout ça, qu'est-ce que ça changerait ? Vous arrêteriez les types qui m'ont transformé en monstre avant d'essayer de me tuer ? Vous me feriez revenir à la vie ? Je ne peux pas me détacher des Enfers. J'ai essayé... J'essayerai encore. Mais vous ne connaissez rien aux Enfers alors n'essayez pas de me dire que vous pouvez comprendre ! »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Lun 4 Juil - 14:47


 

 
Here comes the doctor !

 

C’en était désespérant… Pas la moindre petite réaction, pas le moindre petit changement. Défaitiste comme toujours, Kahei n’avait pas même émis un son, son regard n’avait pas vacillé. Il était complètement étranger à la petite histoire racontée. Que restait-il à Kazushi ? Que pouvait-il faire pour atteindre cet homme si seul, si abandonné de lui-même ? Pouvait-on tendre la main à celui qui pensait ne pas exister et espérer le toucher ? C’était comme vouloir enfermer le vent. On ne peut le toucher, on ne peut l’effleurer. C’est bien lui qui décide quand souffler, à quelle force. C’est bien lui qui s’offre à nous. Mais le Capitaine devait-il vraiment s’en inspirer ? Devait-il simplement attendre que Kahei ne s’ouvre à lui ? C’était utopique. Kahei répétait inlassablement être un Pécheur, s’il était quelque chose. Il ne s’ouvrirait probablement jamais. Surtout pas à un Shinigami.

Et visiblement, l’histoire de son amour passé et perdu ne l’émouvait pas plus que ça. Qu’une femme ait passé son temps, sa vie à le chercher partout. Qu’elle ait bravé l’autorité, les sermons et les punitions pour retrouver son amour. Si elle avait pu, elle aurait retourné le Hueco Mundo et le Monde réel pour retrouver celui qu’elle aime. Peut-être même aurait-elle pu forcer les Portes de l’Enfer si elle avait su où se trouvait Kahei. Kazushi en était persuadé. Il savait très bien ce qu’aucun est capable par amour.


« Au contraire. Ça change tout. »

De concert, Kazushi soupira avec son prisonnier. L’un comme l’autre semblait las de ce petit jeu. L’un parce qu’il n’arrivait pas à son but, l’autre … C’était une bonne question. Pourquoi donc ? En avait-il assez de voir s’acharner le capitaine ? Souhaitait-il tant que ça retourner en Enfer ? Il ne semblait pas pourtant. Alors pourquoi est-ce que Kazushi semblait incapable de s’arrêter ?

« Tu l’ignores peut-être, mais il y a peu, de véritables miracles ont été accomplis. Des choses que personne n’aurait imaginé ou n’aurait cru possible. Des ennemis disparus sont revenus. Des Bankais ont été volés… Hé… Urahara Kisuke a créé des … des pilules. Qui nous ont temporairement Hollowifié. Juste assez pour récupérer nos Bankai. Bien sûr, je n’ai pas eu l’utilité, personne encore ne connaissait l’existence de mon Bankai et je suis déjà partiellement Hollow…

Kazushi marqua une pause. Il avait entendu tant de chose sur des évènements incroyables. L’hollowification, en soi, était déjà incroyable.

« Nous avons tous notre Enfer, Kahei. Le tien est juste pire que le mien, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de solution. Urahara Kisuke… Kurotsuchi Mayuri… Ce sont des savants de génies, qui ont été capable de créer des sorts et des objets incroyables. Ils trouveront une solution. Mais pour ça, vous devez vous ouvrir. Ne serait-ce qu’un peu. »


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Mar 12 Juil - 16:48



Sleeping Beauty

and other stories.


Il lui en voulait. Il lui en voulait de lui dire tout ça alors que ça ne changerait rien. Il affichait son air maussade et fatigué, et il écoutait en silence.

« Au contraire. Ça change tout. »

Ah, encore un beau discours tiens. Quelques phrases jetées en l'air comme s'il pouvait y avoir du suspense. A moins qu'ils aient quelqu'un pour régler l'affaire avec les Instances des Enfers ou un faiseur de miracle qui ramenait les gens à la vie, ça allait être très compliqué !

« Tu l’ignores peut-être, mais il y a peu, de véritables miracles ont été accomplis. Des choses que personne n’aurait imaginé ou n’aurait cru possible. Des ennemis disparus sont revenus. Des Bankais ont été volés… Hé… Urahara Kisuke a créé des … des pilules. Qui nous ont temporairement Hollowifié. Juste assez pour récupérer nos Bankai. Bien sûr, je n’ai pas eu l’utilité, personne encore ne connaissait l’existence de mon Bankai et je suis déjà partiellement Hollow… Nous avons tous notre Enfer, Kahei. Le tien est juste pire que le mien, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de solution. Urahara Kisuke… Kurotsuchi Mayuri… Ce sont des savants de génies, qui ont été capable de créer des sorts et des objets incroyables. Ils trouveront une solution. Mais pour ça, vous devez vous ouvrir. Ne serait-ce qu’un peu.
- Des miracles, hein ? Vos super-types là, ils savent ramener les gens à la vie ? Parce que j'ai pas l'impression que vous saisissiez le problème. Je ne suis pas en prison, je ne suis pas retenu contre mon gré, je suis mort ! »

Il le dévisagea, fatigué. Fatigué de s'opposer à lui, d'essayer de lui faire comprendre ce qu'il pouvait vivre. Il était agacé de le voir arriver à chaque fois, léger dans ses souliers, pour lui débiner tout un tas de conneries ! Ah ! Il avait beau lui dire et lui redire ce qu'il était, il ne comprenait pas. Il ne sentait pas ! Il est peut être des choses qu'il faut vivre pour les comprendre. Et bah à son humble avis, la mort en faisait partie !

« Qu'est-ce que vous voulez de moi à la fin ? Que je me prenne de sympathie pour ces Shinigamis qui m'ont trahi ? Que je pardonne à ces Hollows de m'avoir piégé ? A ces Pécheurs de m'avoir tué aux Enfers ? Aux Kushanaras de m'avoir torturé, et tué, encore et encore ? Que je vous raconte ma vie ? A quoi ça vous servirai ? »

Il secoua la tête, enchainant rapidement pour éviter que l'autre Kazushi ne l'interrompe :

« Je n'ai même pas l'impression que vous comprenez que votre prison ne me retient pas ici, et que je n'y reste que parce que j'en ai bien envie. Et quand bien même je vous disais tout ce que je sais, ça vous aiderait pas des masses je pense. Et même si ça vous aidait, qu'est-ce que ça changerait pour moi ? Passer l'éternité ici entre ces murs jusqu'à devenir fou, ou bien être exécuté et subir la colère de ceux qui sont mes camarades ? Ca ce sont des alternatives sympathiques, n'est-ce pas ? »

Il serra les dents, agacé. Il fit une pause, pour reprendre son souffle et pour voir si l'autre avait quelque chose à dire à ça. Mais finalement, il l'empêcha de répondre en reprenant son discours :

« Vous pensez pouvoir m'atteindre en retrouvant qui j'étais avant ma mort, comme si ça avait de l'importance. Je me souviens pas de cette fille - ou peut être que je me souviens d'elle et que j'ignore qui elle est. Mais vous n'êtes pas capable de savoir à quel point ça n'a aucun sens pour moi ! Admettons. Elle m'a cherché pendant des dizaines d'années, persuadée que j'étais quelque part. Elle se trompait. J'étais déjà mort. Maintenant, elle me croit peut être mort. Et ça change quoi ? Vous voulez que je l'épouse ? Ca lui ferait plaisir vous pensez ? Savoir que l'homme qu'elle aimait est mort, a été torturé pendant des années après être devenu un monstre, et qu'il est ici, enfermé dans une cellule du Gotei 13 parce qu'on l'a attrappé dans le Monde Réel alors qu'il essayait de tuer une de ses collègues, après avoir massacré des humains juste parce qu'on le lui avait ordonné ? Je doute que ça lui fasse du bien, et à moi ça ne fera absolument rien. »

Il mentait. Il mentait à ce type autant qu'il se mentait à lui-même. Mais pour le reste, il ne pouvait qu'être sûr que ça se déroulerait ainsi. Il croupirait ici pendant des siècles jusqu'à perdre la tête. Ou bien il serait tué et sa punition serait probablement pire que douloureuse. Surtout s'il commençait à raconter ce qu'il pouvait savoir. Il vallait mieux se taire. Quand au reste... ma foi, il n'y croyait pas. Lui, de nouveau un Shinigami ? L'idée lui donnait la nausée tant elle le révulsait. Il les détestait, et Kitsujin ne leur faisait pas confiance non plus. Et quand bien même, s'il acceptait, qu'est-ce qui se passerait ? A sa prochaine mort il retournerait aux Enfers et sa punition serait pire encore. Non, il n'y avait pas de solution, et il n'y en aurait pas.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Lun 19 Sep - 17:45


 

 
Here comes the doctor !

 

Les deux hommes semblaient las. L’un comme l’autre commençait à ressentir la fatigue de ne pouvoir atteindre son interlocuteur. Kazu voulait à tout prix le convaincre. Kahei voulait à tout prix être tranquille. Mais aucun ne voulait abandonner. Était-ce par fierté ou par simple entêtement ? L’un comme l’autre était possible, mais ce n’était pas là l’important. Kahei était bien trop ancré sur ses positions pour accepter toute sorte de solutions, même les plus folles. Ou peut-être justement, surtout les plus folles. Il n’avait pas vu ce que Mayuri et Kisuke avait été capable de faire, chacun de leur côté. Il ne pouvait alors imaginer ce dont ils seraient capables s’ils travaillaient ensembles.

« Des miracles, hein ? Vos super-types là, ils savent ramener les gens à la vie ? Parce que j'ai pas l'impression que vous saisissiez le problème. Je ne suis pas en prison, je ne suis pas retenu contre mon gré, je suis mort ! »

Kazushi ne put s’empêcher de pouffer légèrement, par réflexe.

« La plupart des personnes ici le sont aussi. »

Ce n’était pas le genre de réflexions qui risquaient de dérider le Pécheur, mais tant pis. Le capitaine de la 4ème Division décida de se taire un temps, laissant son compagnon d’infortune déblatérer sur son existence horrible, sur toutes ces personnes qui lui avaient fait du tort, aussi bien les Shinigami que les Hollow ou les Kushanara. Mais une petite phrase fit tiquer notre Capitaine.

« Donc… tu restes de ton plein gré… c’est intéressant. D’autant plus intéressant que si l’idée nous venait de faire d’autres prisonniers parmi tes ‘compagnons’ alors il va falloir que je demande à mes collègues de la 12ème Division de créer des cellules un peu mieux adaptées. Toujours est-il qu’il y a un petit quelque chose que tu ne sembles pas envisager. La possibilité de couper tout lien avec les Enfers. »

Kazushi marqua alors une légère pause, prenant un peu son temps pour réfléchir à la suite.

« Physiologiquement, tu es très semblable aux Shinigami, ou plutôt au Vizard, mais je ne doute pas que spirituellement, cela doit être une autre paire de manches. Je dois être honnête, je n’ai aucune idée de ce qui pourrait bien se passer si l’on venait à couper tous liens avec les Enfers. Peut-être pourras-tu survivre avec ta simple force, mais peut-être aussi que cela finira en … une mort définitive cette fois… Toujours est-il que couper cette connexion, même temporairement, est tout à fait possible pour nos deux grosses têtes. Kisuke ayant déjà créé des Gigai très particulièrement, je n’ai absolument aucun doute sur sa capacité à les adapter pour toi et les tiens. »

Par réflexe, Kazushi leva un doigt pour demander à Kahei de garder le silence encore un instant.

« Je ne te demande pas de pardonner à qui que ce soit. Je ne te demande pas de rejoindre nos rangs. Mais je ne doute pas un instant que toi aussi tu préfèrerais être libéré de ce fardeau, vivre une vie un peu plus … normale. Selon tes critères. Tout ce que nous te demandons … C’est de nous aider un peu. Juste des renseignements, des informations. »

Kazushi baissa son doigt et posa ses deux mains à plats sur ses cuisses, regardant droit devant lui, les yeux un peu perdus dans le vague.

« Quant à cette jeune femme… Si sa capacité à te faire te souvenir n’est pas garantie, je n’ai aucun doute qu’une telle rencontre lui sera bénéfique. Elle a besoin de passer à autre chose, elle a besoin que sa quête touche à sa fin pour recommencer à vivre correctement… Je sais que tu n’es pas quelqu’un de mauvais, Kahei Byakuren. Cette femme s’accroche à toi, ne peux-tu la libérer, à défaut de l’aimer ? »

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Lun 19 Sep - 20:19



Sleeping Beauty

and other stories.


C'était un peu tard peut être, mais il semblait que le Capitaine avait très bien compris que Kahei n'était absolument pas retenu par cette prison. Il enchaina d'ailleurs bien rapidement à ce sujet :

« Donc… tu restes de ton plein gré… c’est intéressant. D’autant plus intéressant que si l’idée nous venait de faire d’autres prisonniers parmi tes ‘compagnons’ alors il va falloir que je demande à mes collègues de la 12ème Division de créer des cellules un peu mieux adaptées. Toujours est-il qu’il y a un petit quelque chose que tu ne sembles pas envisager. La possibilité de couper tout lien avec les Enfers. »

Il haussa vaguement les épaules, et se reconcentra subitement sur son bol de riz, le ramassant pour enfourner une portion dans sa bouche, d'un air maussade. Enfin... moins maussade... peut être juste fatigué. Il en avait marre. Il en avait marre de s'expliquer face à ce type. Alors il se tut et il l'écouta simplement, lancer des mots en l'air en essayant de raviver l'espoir. Ah... l'espoir... il avait oublié à quel point ça pouvait être douleureux. Les espérances brisées... Et quand il parla de vouloir couper les liens avec les Enfers... il faillit avoir une exclamation outrée, mais se ravisa en voyant ce doigt impétueux devant ses lèvres. Il baissa les yeux, et reprit un peu de riz.

« Je ne te demande pas de pardonner à qui que ce soit. Je ne te demande pas de rejoindre nos rangs. Mais je ne doute pas un instant que toi aussi tu préfèrerais être libéré de ce fardeau, vivre une vie un peu plus … normale. Selon tes critères. Tout ce que nous te demandons … C’est de nous aider un peu. Juste des renseignements, des informations. »

Pourquoi ? Pourquoi ferait-il ça ? Pourquoi risquer tant de douleurs, de problèmes, alors qu'il pouvait rester sagement assis là à manger du riz et à écouter l'autre type bizarre qui venait lui parler tous les jours ? Il avait connu bien pire comme damnation...

« Quant à cette jeune femme… Si sa capacité à te faire te souvenir n’est pas garantie, je n’ai aucun doute qu’une telle rencontre lui sera bénéfique. Elle a besoin de passer à autre chose, elle a besoin que sa quête touche à sa fin pour recommencer à vivre correctement… Je sais que tu n’es pas quelqu’un de mauvais, Kahei Byakuren. Cette femme s’accroche à toi, ne peux-tu la libérer, à défaut de l’aimer ? »

Il baissa les yeux. Alors comme ça, il n'était pas quelqu'un de mauvais ? Il regarda ses doigts blancs comme le masque d'un Hollow. Il ressentait, dans son propre corps, une drôle de tension, entre l'espoir qu'il dise vrai et la certitude d'être un monstre. Il posa le bol de riz presque vide par terre, et inspira calmement. Difficile de faire le vide quand tout se mélange dans sa tête. Elle était toujours à la seconde division, pas vrai ? Il ne se souvenait pas vraiment, mais il pouvait faire des déductions. C'était un simple raisonnement logique...

« Je vous ai menti. »

Il eut un sourire léger, un peu triste, comme un enfant qui se fait prendre en train de voler une friandise, et qui n'a pas envie qu'on le gronde. Il n'avait pas envie de se faire disputer. Mais il était fatigué.

« J'entend... j'entend parfois sa voix. Je crois que c'est un souvenir... mais je n'en suis pas sûr. Mais c'est douloureux. Tous ces souvenirs... ça fait mal. Il n'y a que de la peur, de la colère, et de la souffrance. Je n'ai pas envie de me souvenir de tout ça... Kitsujin m'a raconté que les Shinigamis m'avaient fait du mal... à lui aussi... beaucoup de mal. Et cette voix... elle est quand même douce. Elle me dit qu'elle a été prise à la Seconde Division. Et je lui répond que moi, je n'en sais encore rien. Et c'est tout. Et ça fait mal... »

Il balaya tout le reste d'un geste de la main, et désigna la chaine qui serrait son torse. Celle-là qu'ils ne pouvaient pas briser ni effacer. Il était fatigué... tellement fatigué de cette vie. Il voulait autre chose... il voulait mieux.

« La chaine. »

Il secoua la tête. Il ne voulait pas en parler. Il ne voulait pas ! Il avait peur, bordel. Pas peur de mourir, peur d'endurer des heures et des heures de tortures alors qu'il aurait pu tout simplement les éviter en se taisant...

« Je crois... je crois qu'elle inhibe nos pouvoirs... Pour nous permettre d'aller sur Terre. Je ne sais pas... je ne sais pas comment elle fonctionne mais elle apparait lorsque nous sortons des Enfers. Elle est lourde, désagréable. Elles ont des couleurs différentes aussi... »

Il baissa les yeux pour regarder sa chaine, le coeur lourd. Il fallait qu'il se taise... il pouvait encore renoncer. Il pouvait s'allonger, fermer les yeux et retourner aux Enfers... il pouvait retourner voir Sal Atra et se battre à ses côtés... Je sais que tu n’es pas quelqu’un de mauvais, Kahei Byakuren. Cette femme s’accroche à toi...

« Si je la brise... les Kushanara sont avertis. Ils reviennent me chercher quand ils me trouvent. Ils me découpent en pièces... me dévorent. Et je renait... encore, et encore... »

Il commençait à avoir le souffle court. Il secoua la tête, se frotta les yeux.

« Même si je ne peux pas la briser en explosant mon reatsu, à cause de votre prison... tant que j'ai les mains libres, vous ne me retenez pas... »

Alors pourquoi ? Pourquoi lui parler alors qu'il pouvait très bien rentrer maintenant ? Il était lui-même incapable d'y répondre. Il en avait presque les larmes aux yeux. Ah non... il en avait littéralement les larmes aux yeux.

« J'aurais dû me taire... Qu'est-ce... qu'est-ce qu'ils vont me faire maintenant... ? Combien de punitions pour ça... ? Et pourquoi faire ? Pourquoi est-ce que vous faites ça ? »

Il tourna la tête vers le Capitaine.

« Pourquoi vous faites ça ?! Pourquoi ! Vous ne pouvez pas m'aider ! Si vous aviez le pouvoir de contrecarrer les décisions de l'Enfer, vous ne seriez pas là à me regarder m'épuiser pour rien ! Ce monde n'a aucun sens ! Pourquoi est-ce que rien n'a de sens ?! Vous m'épuisez ! »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Lun 19 Sep - 21:41


 

 
Here comes the doctor !

 

Aurait-il fait mouche ? Ce serait inespéré. Kahei s’était replongé dans son bol de riz, mais il semblait troublé. Finalement, il posa son bol et resta quelque instant plongé dans ses pensées. C’est alors que quatre mots résonnèrent. Quatre petits mots qui pouvaient avoir mille et une signification. Kahei avait menti ? Quand ? À propos de quoi ? Comptait-il retourner aux Enfers immédiatement, maintenant qu’il avait été soigné et nourri ? Mais non, c’était bien plus profond, bien plus doux et à la fois bien plus amer que cela.

Kazushi se tût. Il n’y avait rien à dire. Il ne pouvait qu’écouter. Les souvenirs, douloureux, mais bien présent, des souvenirs probablement sans nom, sans visage, juste des formes et des sensations. Lui aussi l’avait connu, lui aussi avait parfois de vagues réminiscences, des bruits, des sons, des odeurs. Des goûts inconnus qu’il connaissait pourtant, des voix qu’il n’avait jamais entendue mais dont il connaissait le son. Il ne connaissait que trop bien se sentiment poignant d’un vide qui reste sans que l’on en connaisse l’origine.

Mais rapidement, le Pécheur changea de sujet. Il ne voulait plus parler de ce qu’il ne pouvait expliquer. Mais ce qu’il se mit à raconter avait tout autant d’intérêt. Les Enfers, les Chaînes, les horreurs subis et à venir en cas de problème. Kazushi comprit donc pourquoi Kahei n’avait pas la moindre envie de quitter cette prison. Ce devait être une très douce punition pour lui que d’être enfermé dans un coin aussi confortable, comparé à ce qui l’attendrait s’il venait à briser sa chaîne. Mais soudain le ton changea. Ce n’était plus le moment des confessions. Le Pécheur commença à pleurer, hystérique. Les souffrances qu’il avait dû subir toutes ces années avaient probablement détruit son esprit, réduit en miette. Cela pouvait expliquer son abattement, son air blasé.

Doucement, Kahei se redressa, main en avant, en signe d’apaisement. Il ne s’approcha pas pour autant, se contentant de regarder son interlocuteur d’un air doux, compatissant.


« Calme toi, Kahei. Ils ne peuvent te faire de mal ici, tu l’as dit toi-même ! Les Gardiens ne peuvent venir te chercher que si tu brises ta chaîne. Tant que tu ne le fais pas, tu es ici en sécurité. Les Instances des Enfers n’oseront pas forcer les portes de notre dimension ! »

Tentant le tout pour le tout, le Capitaine agrippa les épaules du Pécheur en pleurs pour le tourner vers lui.

« Seul, je n’ai pas le pouvoir de contrecarrer les Enfers, c’est vrai. Mais je ne suis pas le seul. Le Gotei 13 tout entier, le Seiretei, tous se soulèvent contre les Enfers. Nous avons fait face à des adversaires tout aussi coriace que les Enfers et nous en sommes sortis, toujours plus fort. Aujourd’hui, nous avons besoin de toi. Nous ne te demanderons pas de combattre, mais tout ce que tu peux nous dire nous aidera, t’aidera toi ! Les Kushanara ne peuvent t’atteindre ici. »

Kazushi riva ses yeux dans ceux du Pécheur, essayant autant que faire ce peu de transmettre toute sa volonté à son compagnon. Lui y croyait dur comme fer, qu’il pourrait aider les Pécheurs. Ou au moins un.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Lun 19 Sep - 22:13



Sleeping Beauty

and other stories.


Il avait posé ses mains sur ses épaules, peut être pour le calmer. Mais Kahei n'était pas particulièrement énervé, non... il était plutôt désespéré.

« Calme toi, Kahei. Ils ne peuvent te faire de mal ici, tu l’as dit toi-même ! Les Gardiens ne peuvent venir te chercher que si tu brises ta chaîne. Tant que tu ne le fais pas, tu es ici en sécurité. Les Instances des Enfers n’oseront pas forcer les portes de notre dimension ! »

Non, il ne comprenait pas. Il ne sentait pas. Kahei le sentait lui. Il sentait ces chaines enfoncées dans sa chair, dans son être même. Il sentait déjà la brûlure des volcans qui le reformaient, inlassablement. La morsure du froid, la douleur... la mort. Ah... il connaissait la mort mieux que personne ici. Il secouait la tête, même quand Kazushi essayait de le réconforter. Il ne pouvait pas y croire, c'était impossible.

« Vous ne comprenez pas... vous ne pouvez pas le sentir... »

C'était physique. Il avait l'impression d'être relié, de faire partie d'un tout, d'être un maillon d'une chaîne incassable. Comme il comprenait ceux qui avaient abandonné ! Mais il refusait. Il refusait d'abandonner !

« Vous pensez que ça n'existe pas parce que vous ne le voyez pas ! »

Il attrappa son épaule et matéralisa les chaines rougeâtres qui le reliaient aux Enfers. Des maillons qui partaient des ses poignets, qui s'enfonçaient dans les murs en s'entremêlant.

« Je les sens... je les sens tout le temps ! Si seulement c'était possible de les briser... mais c'est impossible ! »

Il redressa la tête, observant les chaines bien dures et bien réelles. Son fardeau. Il nota d'ailleurs que le Capitaine était lui aussi un peu coincé au milieu de cet amas de métal spirituel. Bien fait pour lui.

« Si je ne suis pas un monstre, alors pourquoi suis-je prisonnier des Enfers ? »

Qu'avait-il fait de mal ? Pourquoi était-ce lui ? Il se souvenait oui, il savait comment il avait attéri aux Enfers, et ce sort, il l'avait imposé à d'autres âmes. Egoistement. Pour sa propre survie.

« Quand j'ai ouvert les yeux pour la première fois, à Karakura... j'étais seul... tellement seul... j'avais mal ! Qu'est-ce que vous m'avez fait ?! Je vous hais... je vous hais tellement ! J'ai erré sans comprendre pendant des années ! Kitsujin ne pouvait pas répondre à toutes mes questions... alors j'ai cherché des réponses. J'ai pourfendu des masques blancs parce qu'il m'a dit que c'était mon travail, parce que ça les sauverait ! Un jour, l'un d'eux m'a capturé en mourrant, et j'ai franchi ces immenses portes qui nous recrachent maintenant. J'avais mal, j'avais peur ! J'ai encore le gout du sang dans la bouche, le métal froid qui l'a transpercé pour la première fois... et ça recommence, encore, encore ! Combien de fois puis-je mourir avant d'abandonner ? Des dizaines, des centaines de fois ! Je refuse d'abandonner... mais ça n'a pas de sens... c'est sans fin... j'ai froid ! Je voudrais... je voudrais juste comprendre... retourner sur Terre... je voulais juste rentrer... sentir le vent frais et respirer un bon air... regarder les humains, entendre leurs voix... je voulais juste... juste un peu de paix... »

Ses doigts tremblaient sur l'épaule du Capitaine, il était épuisé. Nerveusement épuisé. Il ne pouvait plus supporter cette situation. La douleur, la fatigue.

« Il n'y a pas de nourriture aux Enfers... parce que si nous arrivons à survivre et à nous battre, si nous échappons suffisament longtemps aux Kushanaras... nous mourrons de faim, une fois que nous avons épuisé toutes nos ressources... »

Ses larmes coulaient sur ses joues, et quelques gouttes heurtaient le sol dans un plic ploc sordide.

« Ils ont ouvert les Portes pour nous donner de l'espoir... peut être... je ne sais plus. Je voulais juste que tout s'arrête... ils voulaient juste plus de pouvoir... je n'en sais rien ! »

Il posa son front contre l'épaule du Capitaine, toujours emmêlés dans les chaines, tous les deux. Il ferma les yeux en abandonant ce qui lui restait de dignité.

« ... aidez-moi... »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitaine 4ème Division
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 03/04/2015

Feuille de personnage
Niveau: 77
Expérience:
0/19500  (0/19500)
Spécialité:
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   Mar 20 Sep - 13:21


 

 
Here comes the doctor !

 

Pour une fois, Kahei avait juste. Enfin, il avait déjà eu raison par le passé, mais cette fois, Kazu n’avait rien à redire. Lui ne pouvait comprendre ce que c’était que de porter le fardeau des chaînes des Enfers. Il ne savait même pas ce que l’on pouvait ressentir, s’il y avait réellement un poids. Cela pouvait-il être comparable aux sceaux portés par les Shinigami Lieutenant et Capitaine lors d’un séjour sur Terre ? Ou était-ce plus restrictif, comme la sensation de se retrouver dans une de ces cellules ? Constamment… Ce devait être insoutenable en effet, mais difficile de comprendre sans expérimenter soi-même.

L’apparition des chaînes surpris le Capitaine, qui ne chercha pas spécialement à le dissimuler. Attrapant un des maillons, Kazushi le serra dans sa main. Le Reiatsu qui parcourait le métal spirituel était chargé de malveillance. Chaud, presque brûlant, quasiment corrosif même. C’était un contact pour le moins désagréable. Mais peut-être n’était ce qu’une impression. Peut-être que cette sensation n’existait que pour le Capitaine qui ne partageait aucun lien avec les Enfers. En lui, Kazushi sentit son Hollow s’agitait un peu. Réagissait-il au Reiatsu des Enfers ? C’était assez désagréable en un sens.

Mais l’attention du Capitaine revint vers son interlocuteur alors que celui-ci demandait les raisons de son supplice. Seuls ceux ayant péché durant leur vie humaine finissent aux Enfers lorsqu’ils sont purifiés par les Shinigami. Il est vrai que c’était étrange de voir un Shinigami y finir. D’aucun aurait dit qu’il le méritait sûrement, que ce devait être un véritable monstre pour subir un sort impossible. Mais Kazushi se refusait à y croire, et les souvenirs de Kahei sur son premier séjour là-bas ne faisait que confirmer ses pensées.

Le reste n’était pas plus joyeux. La vie aux Enfers n’étaient pas faites pour être agréable. Il n’y avait aucune commodité d’aucune sorte, rien qui pouvait permettre aux Pécheurs de se reposer un instant. La damnation éternelle portait bien son nom. Pas de nourriture, pas d’air pur, pas de repos, pas de répit. La torture, la faim, la soif. Kazushi comprenait bien maintenant pourquoi Kahei était si distant, si désabusé. La confiance ne devait rien valoir dans cet autre monde. Les Kushanara cherchaient constamment à briser leurs détenus. Et aujourd’hui encore, Kahei était de nouveau prisonnier, en quelque sorte.

La tension se relâchait, Kahei commençait à flancher. Les larmes coulaient sans cesse. Kazushi le soutint par le bras alors que le Pécheur se laissait aller à ces émotions qui brûlaient en lui. Le Capitaine ferma doucement les yeux. Il ne connaissait que trop bien ce besoin. Même dans le Rukongai, il existait des personnes qui avaient tout perdu, des gens qui ne faisaient confiance à rien ni personne, mais qui avait désespérément besoin d’aide, sans jamais vouloir l’admettre. Et lorsqu’enfin ils admettaient, lorsqu’enfin ils osaient demander l’impossible. Alors ils n’étaient plus que des enfants, perdus dans le noir, cherchant une sortie, une lumière au bout du tunnel. Aujourd’hui, cette lumière, c’était lui, Uesugi Kazushi.


« Je vais t’aider, Kahei. Je te le promets. Je trouverai une solution »

Posant une main ferme sur l’épaule du Pécheur repentant, Kazushi le laissa aller à ses émotions. Une pensée amère vint alors lui traverser l’esprit, le remettant à sa place, dans son inaptitude à aider immédiatement son compagnon. Si seulement il pouvait soulager les blessures de l’âme aussi bien qu’il savait guérir les blessures du corps, peut-être aurait-il pu être plus utile.


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sleeping Beauty and other stories. [ Kazu & ? ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SLEEPING BEAUTY~ ft. syssoï
» Episode 1 - American Beauty
» California Stories
» Stories FM
» Il fallait bien la revoir un jour... [PV Beauty]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Hell on Earth :: 
Zone RPG
 :: Soul Society :: Seireitei :: Gotei 13 :: Quartiers des Divisions
-