Forum RPG sur le manga Bleach
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Un café, une quincy et une fullbringer SVP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Un café, une quincy et une fullbringer SVP   Jeu 11 Juin - 17:36




La radio ronronnait sur le comptoir, diffusant un air de pop rock des années 70 à l’intérieur du coffee shop où travaillait Lys. Celle-ci, confortablement installée sur une banquette qui faisait l’angle de la pièce, savourait la lecture d’un livre de fantasy accompagné d’un smoothie orange-citron-menthe-limonade qu’elle n’avait pas payé. Son patron une fois de plus parti dans une combine pour trouver des fruits et légumes à bas prix, la quincy demeurait toute seule à l’intérieur des murs habillés de bois et de pierre, de manière à évoquer une bâtisse ancienne. Elle profitait de la solitude pour se reposer, attendant l’arrivée des clients, qui commençaient à réapparaitre après 16h. Le bar possédait des murs épais, ainsi que deux fenêtres à double vitrage qui l’isolaient du bruit de la rue, laissant le ronronnement des frigos et la musique seuls maîtres des lieux. Aux murs, fixés sur le bois, d’anciennes publicités pour diverses boissons s’amoncelaient, datant le plus souvent du début du siècle dernier.

S’étirant longuement, la jeune fille se redressa, puis grimpa sur la pointe de ses pieds pour remettre le livre sur l’étagère qui l’attendait. Puis, sans se presser, elle passa derrière le bar sculpté dans le bois, rejoignant les multiples machines et ustensiles de cuisine qu’elle commençait à maîtriser. A l’exception de cette vilaine machine à expresso qui semblait prendre un plaisir sadique à cracher sur sa robe. Lui jetant un rapide coup d’œil suspicieux, elle enfila un tablier noir par dessus sa chemise blanche qui surmontait une jupe également blanche.

Puis sa peau frissonna lorsqu’elle ressentit le reatsu qui approchait. Une aura légèrement semblable à celle d’un hollow, ou pire, à son patron.
Réajustant rapidement ses cheveux, elle se tourna à temps pour saluer de la manière la plus fallacieuse et obséquieuse possible le nouveau venu ou son supérieur en inspection. Il tenait trop le protocole à coeur pour son propre bien.

« Bienvenue au French Coffee ! Que puis-je pour vous ? »


Elle avait parlé sans vérifié de qui il s’agissait, d’une voix mécanique et stressée qui faisait plus faux cul que celui de Kim Kardashian. En espérant qu’il ne s’agisse pas d’un hollow caféinomane. Le nouveau venu, pas l’arrière train.

Et surtout, elle avait parlé en Français.
Revenir en haut Aller en bas
Traitres Quincy
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 18/08/2015
Age : 25
Localisation : Karakura

Feuille de personnage
Niveau: 72
Expérience:
0/18250  (0/18250)
Spécialité: Kidô
MessageSujet: Re: Un café, une quincy et une fullbringer SVP   Ven 21 Aoû - 0:38


Rien à faire, encore une journée sans amélioration notable, sans utopie réalisé, et sans raison de se lever le matin. Alain se demandait comment les autres Quincy faisaient pour supporter cela, jour après jour. Dans son cas cela faisait des années qu’il avait abandonné tout espoir, même si il notait les changements dans un coin de sa tête, lesquels étaient tous négatifs. A croire que le sort s’acharnait. Mais bon, il ferait avec comme d’habitude, et erra en ville une bonne partit de la journée, légère attraction pour les humains normaux, avec ses vêtements et son furet. Les enfants le montraient du doigt, parfois Alain s’arrêtait en essayant de sourire sans leur faire peur afin de les laisser regarder Yuukan de plus près. Pour ceux à qui il faisait à peu près confiance, il les autorisait à le gratouiller un peu, bien que son animal domestique reste assez craintif d’autant d’attention. Un pincement au cœur, Alain songea qu’il voudrait retourner en enfance, avant le retour du roi. Avant la mort de Léon. Et changer le passer.

- Alors, on s’est échappé d’un cirque ?

Un adolescent, plus proche de l’âge adulte que de l’enfance l’avait interpellé sans gêne, et le dévisageait avec arrogance, dans ses vêtements aux teintes vert-militaire. Le Quincy songea que si l’impertinent savait qu’il aurait pu lui briser le poignet si la fantaisie lui en prenait, il n’aurait pas agit ainsi. Néanmoins ce n’était pas le genre d’Alain, loin de là. Celui-ci se contenta de soupirer avec lassitude et l’ignora, même si il réalisa que l’arrogant lui faisait vaguement penser à quelqu’un sans réussir à savoir pourquoi puis il chassa ce détail de ses pensées.

Sa route se traça au hasard de ses divagations jusqu’à ce que l’envie lui prenne d’aller boire un coup. Heureusement, ses pas l’avait mené aux quartiers commerçants, il ne doutait pas qu’il trouverait un quelconque établissement d’ouvert afin d’étancher sa soif. Une enseigne attira son œil : « French Coffee ». Cela intrigua le français qui décida de tenter sa chance ici. Le furet sur son épaule il franchit la porte. Une serveuse s’approcha vite fait pour s’incliner de façon un peu trop exagéré :

« Bienvenue au French Coffee ! Que puis-je pour vous ? »

Le son de sa voix… Bien que stressée…. Le fait qu’elle parle français… Quand la jeune femme se redressa le doute ne fut plus permit bien qu’il ne l’ai pas revu depuis au moins trois ans et une foule de sentiments traversèrent Alain. Surprise, confusion et joie dominaient, le faisant bredouiller :

- Lys… C’est bien toi ?

Alain sentit ses yeux se remplir de larmes d’émotion. Lys, sa petite sœur, comment était-ce possible ?Ici, dans ce bar, en plein Karakura ?! Dire qu'il l'avait cru morte tout ce temps ! Qu’importe, ce miracle avait lieu. Même si une pointe de tristesse venait lui gâcher ce moment. Voulait-il vraiment lui annoncer la mort de Cécile ? Voulait-il vraiment se présenter devant elle, lui devenu si pitoyable ? C’était trop tard pour reculer, alors il lui fit un léger sourire triste en espérant qu’elle ne soit pas trop choquée ou en colère de sa présence.

_________________

Venez me chercher...

Fragile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un café, une quincy et une fullbringer SVP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
» Café renversé,aquarium, asticots, moisissures...
» [Foot en Herbe] Le café du mercato en herbe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Hell on Earth :: 
Zone Flood
 :: Archives des RPs
-