Forum RPG sur le manga Bleach
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Event n°1 : Apocalypse - La Réunion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 05/02/2015
MessageSujet: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Dim 24 Mai - 23:33

Chapitre 1 : Apocalypse – La Réunion

Capitaines et Arrancar ont affronté leur premier ennemi depuis les horribles évènements causés par le Vandenreich. Ennemis aux capacités et buts encore inconnus, mais dont l'origine semble de plus en plus certaines, une cellule de crise a été mise en place. Au Hueco Mundo comme à la Soul Society, les hauts dignitaires se sont rassemblés, échangeant informations, craintes et stratégies.
Mais il fallait se rendre à l'évidence, cette nouvelle menace ne se contentait pas de s'en prendre aux Humains. Shinigami et Hollow étaient également leurs cibles. Ainsi, et pour la première fois depuis des millénaires, les deux camps, adversaires depuis toujours, se donnèrent rendez-vous en périphérie de Karakura, sous un voile de dissimulation pour se cacher aux yeux indiscrets, sans qu'aucune malice ni rancoeur ne soit à l'ordre du jour.


Quelques règles
  • Les messages doivent suivre les mêmes conditions que notées dans le règlement.
  • Chaque joueur aura 48h pour répondre à partir du moment où le joueur précédent a répondu.
  • Au bout de 48h, le tour sera automatiquement sauté.
  • Si un tour est sauté, le joueur devant répondre aura à son tour 48h pour répondre.
  • Chaque joueur devra répondre suivant l'ordre imposé.


Ordre de passage
  • Llanto Serosa
  • Zaraki Kenpachi
  • Saveiro Espejismo
  • Kyôraku Shunsui
  • Elthalen Saarkoma
  • Horaiji Tatsuma (?)


Début de l'event : Lundi 25 Mai 2015
Fin de l'event : Lundi 08 Juin 2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primera Espada
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
4500/20250  (4500/20250)
Spécialité: Hakuda
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Mar 26 Mai - 18:38



Apocalypse

Feat. (Tatsuma Horaiji), Saveiro Espejismo, Kyôraku Shunsui, Elthalen Saarkoma, Zaraki Kenpachi

Tout ça, c'était grâce à lui. Llanto y pensait encore en ouvrant le Garganta pour se rendre sur Terre. C'était lui qui avait décidé qu'il était temps de considérer une alliance avec les Shinigamis, car leurs ennemis communs ne cessaient d'augmenter. C'était lui qui avait appelé ces types qui étaient pourtant leurs ennemis, et c'était lui qui avait proposé à ceux-là de se rejoindre sur Terre pour... discuter. C'était lui qui avait été félicité par Hallibel-sama et qui avait eut son aval pour prendre quelques membres de l'Espada pour rejoindre les Capitaines. Il avait choisi précautionneusement Saveiro, parce qu'il était loin d'être un combattant, mais parce qu'il avait le plus de chances de lui servir dans une discussion, une négociation. Et puis tout ça, c'était aussi grace à lui, car il avait été le premier à l'avertir du danger, et à lui laisser considérer cette aventure d'un nouvel oeil. Puis il avait choisi Elthalen. Ce type était le Tercera, mais il le considérait toujours d'un oeil étrange. Il ne lui faisait pour l'instant pas trop confiance, bien qu'il reconnaisse ses capacités en tant que combattant. Deux rangs les séparaient, mais il savait qu'il lui donnerait beaucoup de mal s'il avait à l'affronter. Il l'avait choisi parce qu'il ne voulait pas qu'il s'en aille là où il ne pouvait pas l'arrêter : il voulait l'avoir à portée de main pour pouvoir le surveiller.

Comme d'habitude, il portait sa tenue d'arrancar. Les genoux à l'air et les mollets dans leurs sandales, il franchit l'ouverture dans le ciel et prit la tête du cortège d'Espada. Après tout, il était le Primera : c'était à lui de mener la danse. Il avança encore, s'assurrant que les deux, derrière, allaient suivre. Sa veste ample tombait de son épaule et lui donnait complètement un air négligé. Son masque trônait fièrement sur son front, telle une courronne, et s'accrochait à sa nuque. Il avait laissé sa chaine décorative s'enrouler autour, jouer dans la branche de droite et tomber dans sa tenue débraillée, jusqu'à venir se fixer à son Zanpakuto. Il avait posé la main gauche sur la poignée de son katana, signe de non agressivité.

« Tercera, je compte sur toi pour éviter de taper sur des Shinigamis. Saveiro... non, toi... je ne m'inquiète pas. »

Celà étant dit, il descendit prudemment et se dirigea vers l'extérieur de la ville, laissant trainer légèrement son reatsu histoire que les Shinigamis présents soient avertis de leur arrivée. Leur escorte ne tarda ainsi pas à montrer le bout de son nez.

« M-messires Espadas, nous sommes là pour vous escorter à la barrière que nous avons mis en place. Veuillez nous suivre. »

Ils furent guidés par deux Shinigamis jusqu'à une sorte de barrière qui s'ouvrit à leur arrivée, juste de la hauteur d'une porte. Ils avaient l'air un peu intimidé, à vrai dire le Primera pouvait le comprendre. Il était sans doute suffisamment puissant pour les tuer rien qu'en les écrasant de son reatsu, et c'était aussi valable pour le Tercera. Peut-être que Saveiro était, lui, plus à l'aise avec ces soldats... Il devait sans doute redouter la confrontation avec les Capitaines. Ce serait mentir que dire qu'il ne s'inquiétait pas du bien être de son Decima. Mais il ne lui arriverait rien, de toute façon, il était là pour le protéger si besoin. Llanto pénétra donc à l'intérieur en premier, espérant que le fait qu'on ait épargné leurs deux soldats mette les Capitaines dans de bonnes dispositions.

Il observa les deux Capitaines présents, sans aucune gène, de son regard brillant, amusé et curieux. Il sourit, satisfait de pouvoir se trouver là avec des figures aussi puissantes que lui. Il inclina la tête légèrement. Il avait promis à Hallibel-sama d'être prudent et même poli. Il tendit la main droite pour leur montrer le chiffre 1 qui y était tatoué. Il se souvint que l'actuel Capitaine Commandant avait tué le précédent Primera. Une raison qui lui donnait surtout envie de se mesurer à lui, mais qui lui rappelait d'être suffisamment prudent quand même.

« Je suis le Primera Espada, Llanto Serosa. Derrière moi se trouvent le Tercera, Elthalen Saarkoma, et le Decima, Saveiro Espejismo. »

Il regarda autour de lui, affichant un sourire de plus en plus radieux. Il y avait une table installée devant eux, et le Capitaine Commandant était déjà assis. Sur la table, il y avait des coupelles et du saké. C'était amusant. Saveiro avait mentionné quelque chose comme ça, comme quoi ce type appréciait le saké.

« J'ai entendu dire que vous étiez celui qui avait tué l'ancien Primera, Starrk... vous êtes fort alors, ça me plait. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Decima Espada
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 25
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
5720/10250  (5720/10250)
Spécialité: Hohô
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Ven 29 Mai - 21:52



Event 1 : La Réunion.







 

Nerveux, voilà un mot qui caractérisait bien notre Decima Espada, transportant une petite boîte en plastique au couvercle blanc sous le bras, élément incongru dans le décor. Il ne savait pas ce qu’il craignait le plus : la rencontre avec des shinigami bien plus puissant que lui – quoique Kyo-sama ne l’avait pas tué la première fois donc il ne voyait pas pourquoi il le ferait lors d’une réunion - , d’Elthalen – qu’il jugeait plutôt…instable- ou de la tête de ses confrères quand il verrait ce qu’il avait ramené avec lui.

Car voilà ce qu’il avait fait quelques heures auparavant, dans le monde des humains. Saveiro savait que le so-taicho apportait apparemment du sake en toutes circonstances, il était donc fort probable que ce soit à nouveau le cas aujourd’hui. Mais, il avait réfléchit au problème suivant : si le so-taicho ramenait quelque chose à partager lors de cette réunion, eux n’avaient rien prévu de tel, et bien que ce ne soit qu’un détail, ne pas venir les mains vides serait un petit plus pour les négociations. Il était donc partit en France, avait fureté dans des livres de recette et en avait conclu que des madeleines seraient tout à fait réalisables pour son niveau de cuisine, et conviviales. L’arrancar s’était donc introduit dans une cuisine de restaurant la nuit pour réaliser cet acte incongru. Malgré un œuf cassé, pour le reste il avait réussi du premier coup, étant le plus étrange des Espada.

Donc oui, le Decima apportait des petits gâteaux. Quoi ? Un capitaine se baladait bien avec du sake, non ? Après tout on l’avait engagé pour la diplomatie, et les shinigami étant proches des humains physiquement et mentalement, ils apprécieraient sans doute son effort. De toute façon, après avoir été sauvé par l’un d’eux, que pourrait-il arriver de pire pour sa réputation ? Avant de se raviser, il les avait embarquées, mais soudain, devant ce moment solennel, il se sentait extrêmement mal à l’aise se demandant s’il avait bien fait. Il était trop tard pour reculer de toute façon – à moins de garder la boîte fermé durant tout le long et tout le monde se demanderait ce qu’il complotait, ce ne serait donc pas mieux.

« Tercera, je compte sur toi pour éviter de taper sur des Shinigamis. Saveiro... non, toi... je ne m'inquiète pas. »

Il esquissa un petit sourire, se demandant vaguement s’il s’agissait d’une marque de confiance ou d’une moquerie. Bah, c’était Llanto alors c’était surement un peu des deux. Des soldats shinigami arrivèrent cérémonieusement pour les guider. Décidément, son initiative lui paraissait de plus en plus ridicule. Et si jamais le so-taicho n’avait rien apporté ? Heureusement, ses doutes furent vite dissipés devant la situation qui s’offrait à lui. Une table. Du sake. Ouf. Il en fut soulagé malgré la prestance des taicho.

« Je suis le Primera Espada, Llanto Serosa. Derrière moi se trouvent le Tercera, Elthalen Saarkoma, et le Decima, Saveiro Espejismo. »

Les présentations du coté arrancar étaient faites. Il inclina légèrement la tête à son nom pour signaler que c’était lui Saveiro, même si… tout le monde devait avoir deviné. Il attendit que Llanto fasse le premier mouvement, après tout c’était lui le Primera et apparemment il semblait content.

« J'ai entendu dire que vous étiez celui qui avait tué l'ancien Primera, Starrk... vous êtes fort alors, ça me plait. »

Si le Decima avait pu se frapper le front en cet instant, il l’aurait fait. C’était quoi ça ? Un défi ? Il étouffa un soupir en regardant ailleurs quelques instants. Génial, et lui il faisait comment pour raccorder à la situation de manière cohérente avec ses madeleines, hein ? Bon et bien, histoire de désamorcer toutes tensions qui pourraient éventuellement apparaître il s’avança prudemment vers la table en essayant quand même d’avoir un minimum de dignité et s’adressa au so-taicho :

- Pardonnez mon audace, mais j’ai pensé à ramener ceci afin que l’on puisse se les partager lors de cette réunion, tout comme votre sake.

Il déposa la boîte avec précaution, l’ouvrit et recula, essayant de conserver un air des plus sérieux, alors qu’il était quasiment certain que son intervention allait déclencher des moqueries, même si il ne savait pas quel camp réagirait le premier. Saveiro réalisa soudain que sa capacité était l’empoisonnement, oh non, si cela se savait on l’accuserait de vouloir les empoisonner. Diantre. Espérons que cela se passe bien.



codage par Jyne sur apple-spring

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Dim 31 Mai - 12:15


la galère diplomatique

Les récents événements avaient rendu les choses plus problématiques que prévues. A un tel point même que nous étions sur le point de rencontrer le contrepoids de la balance sans nous agresser, comme s'ils n'étaient plus un peuple primaire. On pouvait y voir là deux possibilités, soit la situation était réellement de crise, soit les Hollows aussi possédaient une marge d'évolution intellectuelle. A en croire que leur centre cognitif ait évolué si vite, briser leur masque avait avant tout détruit la simple masse d'instinct qu'ils étaient. Il s'agissait alors soit d'agir comme avant par nostalgie -oui, les hollow peuvent se montrer monomaniaques-, soit de tout au contraire changer et adopter une posture plus décente et conventionnelle face à la société et ses besoins de normativité.

Quoiqu'il en soit, ma dernière rencontre avec des Hollows fut plutôt mouvementée, ce qui est étonnant c'est que ce n'était pas à cause du dit hollow mais du sujet de notre crise. Des espèces de dingue errants avec des chaînes, à glacer le sang dit comme ça. Après cet épisode mouvementé, j'étais rentré à la Soul Society et avait invoqué une réunion entre capitaines, j'avais envoyé l'un d'entre eux en éclaireur vers le monde des humains et de fil en aiguille, l'angoisse de voir nos querelles récurrentes s'estomper poussa hollows et shinigamis ici, là, aux abords de Karakura, dissimulés des humains.

Tatsuma, l'homme que j'avais envoyé sur place était surement l'un des mieux au courant, mais j'avais préféré prendre le capitaine de la 11ème avec moi vers cette réunion. Son expérience dans le combat en ferait un excellent atout en cas d'imprévu. Nous sommes arrivés là bas en avance étant organisateurs de cette partie de la réunion. Il nous fallut préparer les barrières mais également de mon côté poser l'apéro, on ne peut engager de réelles négociations sans un verre dans le nez, d'autant plus que je suis certain que malgré leur apparence, les Hollows sont aussi fêtards et attachés à la coutume de l'alcoolisme que les shinigamis, ou même les humains. C'est juste que ça fait trop peu de temps qu'ils saisissent le possible intérêt de l'alcool, du coup il faut leur laisser plus de temps, leur stade d'évolution n'est pas arrivé à son terme je suppose... Enfin bref, j'avais apporté dans la poche intérieure de mon haori la même bouteille de saké que d'habitude avec quelques uns de mes sakazuki en porcelaine favoris. (Ils venaient du monde des humains et avaient été convertis en particules spirituelles spécialement pour ma collection, ça c'est abuser de son autorité par exemple)

- Ils sont longs, pas vrai Kenny ?

Avachis sur une des chaises, je tapais du pied en me cognant la main contre le visage, j'avoue que j'avais pas mal de plans en dehors de ça alors bon... Je leur avais envoyé une escorte, c'était une forme de test, éviter de les tuer c'était nous montrer qu'ils pouvaient vraiment se comporter en faction avec laquelle on pouvait discuter. Peu importe ma rencontre avec des Hollows plus ou moins évolués, je n'étais pas encore sûr qu'ils avaient totalement abandonné ces pulsions, disons que je l'espérais.

Je les voyais finalement arriver, ils étaient trois alors que nous n'étions que deux, mais nous devions être assez pour les contenir... Qui sait ? Je faisais signe à l'escorte de se replacer en position autour des barrières de protection.

Je me levais et m'avancer vers eux d'un air guilleret, des Espadas, leur pression spirituelle ne mentait pas. Ils procédaient aux présentations, primera, tercera, decimo. Decimo ? Oui, sa tête me disait quelque chose, si j'avais su que c'était un espada... J'avoue que son coeur me semble être encore un peu trop pur pour un Espada mais bon, je lui souhaite tout le courage du monde quoiqu'il en soit. Je levais mon verre de saké en signe de salut :

- Bienvenue à vous, chers amis !

A mes salutations, le Primera, une sorte d'être androgyne qui aurait pu être mignonne avec une convenance biologique différente me parla de Stark, son prédécesseur.

- Je ne pense pas qu'il y ait affaire que de force là dedans, Stark était un combattant fantastique, je regrette sa mort, si peu de temps avons nous eu le temps de nous connaître et si violentes furent les circonstances de cette rencontre.

Je me redirigeais vers la table en leur suggérant de me suivre. Le decima rompit la formation pour venir à ma rencontre. Il se faufila entre deux de mes gardes et me proposa d'étranges gateaux pour me remercier de ma générosité. Je ne comprenais définitivement pas ce que faisait quelqu'un comme lui parmi une armée de violents malades.

- Je te remercie de l'attention.

J'avais dit ça sur un ton paternel, ça pouvait sembler condescendant mais c'était le seul ton que m'inspirait ce type de toute façon... M'asseyant, je portais une madeleine à ma bouche avant qu'un garde ne m'empêche en me criant que je n'avais aucune idée des intentions des hollows, que j'avais oublié ces siècles de rancoeur et blablabla. Je lui tendis une madeleine :

- Quoi, t'es jaloux ? T'en veux aussi ?

Souriant, je lui en posa une dans la main et pris ma bouchée. Je ne pensais pas que ce genre de personnes à moins d'être une empoisonneuse plus virulente que la Lucrèce d'Hugo puis tenter d'empoisonner en ayant un comportement si hésitant face à la violence du monde.

Je faisais signe aux trois arrancars et à mon collègue de s'asseoir, il était temps d'ouvrir les négociations. Coudes sur la table, je lançais le programme :

- L'ordre du jour est simple, d'une part exposer réciproquement ce que nous savons de ces étranges types, d'autre part de déterminer les modalités relationnelles entre nos deux camps pour la durée de cette menace. Faut-il envisager une trève, une alliance ou faut-il continuer à nous battre ? Les huiles de la Soul Society m'ont envoyé redéterminer notre statut vis-à-vis du Hueco Mundo.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Mar 2 Juin - 23:59




Elthalen avait vraiment du mal à croire ce qui se déroulait sous ses yeux. Lui qui déjà ce matin même avait eu l’impression d’être dans un rêve (ou un cauchemar) lorsqu’un messager l’avait informé que Llanto avait besoin de lui pour mener une affaire importante.
Si voir l’efféminé/troisième sexe/exhibitionniste de service reconnaître qu’il avait besoin de lui était déjà en soi relativement amusant, le fait qu’il ait besoin du troisième espada pour de la diplomatie était bien plus inquiétant. Où est ce que le primera avait appris à négocier ?  

Blague à part, il comprenait pourquoi il avait été réquisitionné pour une telle mission. Au cas où la diplomatie tournerait au rapport de force, il serait bon de disposer d’un combattant du niveau d’un capitaine pour ramener le calme en forçant l’autre camp à réfléchir à deux fois avant de sortir les armes. Et, d’un autre côté, il savait parfaitement qu’il était considéré comme incontrôlable, et donc à surveiller, depuis l’accident avec Saveiro. La présence de ce dernier n’étonnait d’ailleurs guère le tercera, qui avait compris que celui-ci était sans doute l’arrancar le plus raisonnable et diplomate de Las Noches.

Bah ! Si Llanto se sentait obligé de conjuguer les négociations avec le baby-sitting de deux de ses espadas, libre à lui, songea-t-il en descendant à la suite de son supérieur. Il allait tenir son rôle de garde du corps à la perfection, ne pas faire d’esclandre, et Harribell-sama en serait satisfaite. Après tout, qu’est ce qui pourrait mal tourner ?

Il réajusta rapidement une mèche blonde au coté de son catogan lorsqu’un shinigami du rang prit la parole, les invitant à les « escorter », alors même que le décima aurait pu les massacrer en un claquement de doigt s’il n’avait pas été une chochotte. La barrière, en revanche, perturba un peu plus le tercera. C’était pour empêcher les gens de l’extérieur de les déranger ou bien c’était pour empêcher les arrancars de sortir en cas de dispute ?

Un peu nerveux à l’idée d’être enfermé dans une structure crée par sortilèges, l’espada posa sa main sur la poignée de son épée suspendue à ses côtés, le contact avec le métal et les rubans le détendant quelque peu.  A l’intérieur de la barrière attendaient deux capitaine shinigamis. Il prit le temps de les observer alors que Llanto présentait sa petite troupe. Et c’est à ce moment là que tous les pores de sa peau se préparèrent à suer à grandes eaux. En face d’eux se tenait LE Kenpachi. Le combattant qui avait terrassé Nnoitora en riant, avait découpé Tesla d’un revers de la main, puis abattu l’ancien Decima.  Le type qui faisait passer Grimmjow pour un être doux et patient. Celui qui avait du être échangé à sa naissance avec Saveiro. Celui qui ne vivait que par et pour le combat.

La bonne nouvelle, c’est, qu’à son côté, se tenait un homme à l’apparence nonchalante, mal rasé, assis à la table derrière une coupelle de saké. Une petite voix venue du fond de sa mémoire rappela à Elthalen qu’il s’agissait du Capitaine Kyoraku, anciennement à la 8ème division. Un homme plus posé et raisonnable qui...

« J'ai entendu dire que vous étiez celui qui avait tué l'ancien Primera, Starrk... vous êtes fort alors, ça me plait.»


Le sang du tercera ne fit qu’un tour, chatouillant ses nerfs qui attendaient de lâcher, alors qu’il hurlait intérieurement au nouveau primera : NON !
Non, on ne parle pas combat, force, meurtre, et vengeance lorsqu’on s’apprête à mener une mission diplomatiquement ! La seule manière de rendre ça pire, ça aurait été de gifler le Shinigami avec un gant, et lui cracher au visage :

«Petite catin, tu fais bien d’être fort, ma renommée lorsque je t’aurais éviscéré pour venger mon prédécesseur n’en sera que meilleure.»


Ou bien il aurait aussi pu se tourner vers le capitaine de la 11ème division et lui dire :

« Ah, salut vieux machin ! Parait que t’as butté l’ancien numéro 10 ? Ben, tiens si tu veux, j’ai le nouveau modèle ! Et il est chaud bouillant ! »


Il  tenta de se calmer en récapitulant la situation. Trois espadas étaient enfermés avec deux capitaines shinigamis ayant tué trois de leurs prédécesseurs, dans une barrière pas très grande, le primera semblait prendre à cœur de défier le capitaine-commandant,  deux larbins terrifiés étaient enfermés avec eux, et ils n’avaient pour tout rafraichissement qu’une boisson fortement alcoolisée. Mais qui avait organisé cette réunion ? Des quincys ?

- Pardonnez mon audace, mais j’ai pensé à ramener ceci afin que l’on puisse se les partager lors de cette réunion, tout comme votre sake.

OH ! Génial ! Saveiro qu’essaie d’empoisonner le shinigami le plus important maintenant ! Avec des madeleines en plus. Cette fois, ils allaient tous s’entretuer. Et le pire dans tout ça, c’est que pour une fois, Elthalen n’avait rien fait. Mais Harribell ne le croirait jamais. Le monde est vraiment injuste.

Heureusement, le capitaine commandant désamorça la situation en mordant à pleine dent dans une madeleine et en ayant l’amabilité de ne pas s’effondrer l’écume aux lèvres devant Kenpachi. Puis, il fit signe aux espadas de s’asseoir. D’un petit mouvement de la tête, l’espada déclina l’invitation.

« Désolé, je ne suis pas un homme très diplomate. Si ça ne vous dérange pas, je préfèrerais laisser les négociations à des personnes raisonnables. »


Après tout, les shinigamis avaient bien leur escorte debout. Il fit un petit pas pour se placer juste derrière ses confrères, le bras reposé nonchalamment sur la poignée de son arme en signe d’apaisement, l’autre laissé le long du corps. Sauf s’il lui semblait nécessaire d’intervenir, il laisserait le sort de cette rencontre entre les mains de LLanto et Saveiro, et se contenterait de scruter les réactions des shinigamis.

- L'ordre du jour est simple, d'une part exposer réciproquement ce que nous savons de ces étranges types, d'autre part de déterminer les modalités relationnelles entre nos deux camps pour la durée de cette menace. Faut-il envisager une trève, une alliance ou faut-il continuer à nous battre ? Les huiles de la Soul Society m'ont envoyé redéterminer notre statut vis-à-vis du Hueco Mundo.

Première découverte de la journée : Saveiro est bon pâtissier, songea l’arrancar en mâchonnant une madeleine. Reste à espérer que lui et Llanto soient aussi bons stratèges...
Revenir en haut Aller en bas
Primera Espada
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
4500/20250  (4500/20250)
Spécialité: Hakuda
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Mer 3 Juin - 22:12



Apocalypse

Feat. (Tatsuma Horaiji), Saveiro Espejismo, Kyôraku Shunsui, Elthalen Saarkoma, Zaraki Kenpachi

« Je ne pense pas qu'il y ait affaire que de force là dedans, Stark était un combattant fantastique, je regrette sa mort, si peu de temps avons nous eu le temps de nous connaître et si violentes furent les circonstances de cette rencontre. »

Un léger sourire se dessina sur les lèvres du Primera. Il regrettait sa mort ? S'il la regrettait tant, il n'avait qu'à pas le tuer d'abord. Lui ne commettrait pas les mêmes erreurs que ses prédécesseurs. Aucun Shinigami ne lui serait supérieur, mais il pouvait peut-être considérer qu'ils soient ses égaux. Peut-être. Le Tercera, lui, avait l'air quelque peu tendu. Oui, ce n'était certainement pas sage de la part de Llanto de provoquer ce Capitaine, mais après tout, il était suffisamment maitre de lui pour ne pas pourfendre les trois Espadas - enfin, essayer - et après tout, le Primera n'allait pas changer de comportement juste pour une réunion, fut-elle si importante. Si les Shinigamis n'étaient pas capable d'accepter leurs caractères, alors quelle alliance pouvait se créer entre eux ?

L'intervention de Saveiro élargit encore son sourire, mais il était alors moins teinté d'amusement, et plus de fierté. Il observa les Shinigamis se quereller autour de l'offrande, tout en posant une main affectueuse sur la tête de son Decima. Un oeil averti aurait tout de suite compris l'attitude générale de Llanto envers lui : il était son protecteur, et quiconque viendrait lui chercher misère repartirait chez lui avec les fesses roussies par un Gran Rey Cero. Ils furent ensuite invités à s'asseoir, et il s'installa tranquillement, avant de poser les coudes sur la table, testant discrètement sa solidité. Ma foi. S'il se sentait grièvement offensé au cours de la discussion, il serait toujours à temps de leur retourner la table sur la figure. Il jeta un regard au Tercera et hocha simplement la tête pour l'autoriser à rester à l'arrière. Il n'avait jamais compté sur ses talents de négociateur, de toute façon. Encore une fois, il était là parce qu'il voulait l'avoir sous la main, et parce qu'il voulait garder un oeil sur lui. Saveiro était là pour la négociation. Et lui était là parce qu'il fallait bien l'un ou l'autre des deux plus grandes pontes du Hueco Mundo pour officialiser tout ça.

« L'ordre du jour est simple, d'une part exposer réciproquement ce que nous savons de ces étranges types, d'autre part de déterminer les modalités relationnelles entre nos deux camps pour la durée de cette menace. Faut-il envisager une trève, une alliance ou faut-il continuer à nous battre ? Les huiles de la Soul Society m'ont envoyé redéterminer notre statut vis-à-vis du Hueco Mundo. »

Dans la même position, les deux chefs de meute se faisaient face. Llanto osa un regard vers l'espèce de Shinigami-montagne qui accompagnait la scène. Il ferait un bon adversaire pour Elthalen, si les choses se corsaient. Et cette pensée l'amusait beaucoup. Peut-être qu'ils s'entretueraient. Ce serait triste, il n'avait pas si envie que ça de perdre son Tercera... S'il ne lui faisait pas confiance, il avait au moins du respect envers lui.

« Saveiro était avec vous quand vous avez rencontré l'un d'eux. Nous savons qu'ils attaquent sans distinction toutes les âmes, quelles qu'elles soient. Il pense également qu'ils sont... disons, immortels. Mais il vaut mieux qu'il vous explique. »

Il observa les deux Shinigamis, appuyant le dos contre le dossier de sa chaise, un peu nonchalant. Il allait falloir qu'il coince un peu son orgueil et sa défiance dans un coin de sa tête le temps de cet échange. Il fallait qu'il se calme. Il inspira calmement.

« Saveiro est le plus faible d'entre nous. Il n'a aucune force, aucune puissance, mais la force ne fait pas tout : j'ai confiance en lui et en son jugement. »

Il ne présentait peut-être pas son Decima sous un angle très favorable, mais il avait l'audace d'être honnête. Et puis, le Capitaine Commandant lui avait bien sauvé la vie... alors probablement qu'il ne pouvait qu'être d'accord sur ce point. Il attendit donc que Saveiro confirme, et il lui laissa tout le temps nécessaire pour raconter ce qu'il avait vu, avant de continuer :

« Shinigamis, Quincys, et maintenant... eux. Le Hueco Mundo ne peut pas se battre sur tout les fronts. Et nos forces ne sont pas encore suffisamment remises pour survivre à une nouvelle attaque. Ils n'apparaissent que sur Terre, mais s'ils arrivaient à entrer sur un territoire, le votre ou le notre... »

Il resserra les doigts.

« ... ce serait dangereux, pour nous comme pour vous. »

C'était atrocement douloureux à admettre, mais le Hueco Mundo ne survivrait certainement pas à une attaque de ces êtres. Tout simplement parce qu'ils étaient apparemment immortels et très nombreux : ils commenceraient par les plus faibles, jusqu'à-ce qu'il n'y ait plus personne pour les arrêter. Et au bout du compte, personne ne serait en mesure de les arrêter. La Soul Society ne pouvait pas ignorer ça non plus. Eux aussi avaient été durement touchés par les Quincys. Eux aussi étaient affaiblis, qu'ils l'admettent ou non. Et si un côté tombait, l'autre suivrait. C'était ça, non, leur Balance ? C'était l'équilibre qui maintenait les forces des deux côtés. Si un camp chutait... l'autre suivrait.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Mer 3 Juin - 23:06



Mais qu'est-ce qui était passé par la tête de Kyôraku de m'emmener à une réunion qui avait pourtant un but purement diplomatique - en tout cas c'est ce que j'avais cru comprendre - contre nos ennemis jurés les Arrancar ? Je n'en savais strictement rien. Tout le monde connaissait pourtant mon avis concernant ces types, ils étaient nos ennemis naturels, ceux contre qui nous nous battions depuis un certain temps déjà et l'idée d'instaurer une sorte de trêve, voire même une alliance, me paraissait totalement absurde. Bien sûr, on avait tenté de m'exposer - non sans essayer de m'entourlouper avec de beaux mots auxquels je ne comprenais de toute façon que dalle - les différents bienfaits qu'apporterait cette réunion si toutefois elle aboutissait sur un accord entre les deux camps, mais je restais campé sur mes positions. Peu importe comment on pouvait me le présenter, un Arrancar restait un Arrancar, c'est tout.

J'acceptai tout de même de me joindre à cette petite rencontre, non seulement parce que cela me donnait l'occasion de me dégourdir un peu les pattes mais aussi parce que l'idée de voir quels empaffés ils avaient bien pu dénicher pour remplacer les gars qu'on avait crevé lors de la guerre contre Aizen était bien trop tentante. Est-ce qu'ils étaient plus ou moins forts que les précédents, est-ce qu'ils pouvaient représenter un défi à la hauteur ? Je voulais savoir... Je voulais savoir si une fois que cette alliance n'aurait plus de raison d'être - dans la mesure où elle se faisait déjà bien sûr - ces maudits Espadas feraient des adversaires amusants à combattre.

C'est donc avec un petit pincement au cœur - parce qu'il faut bien qu'il y ait un cœur qui batte sous cet amas de muscles - que je laissai Yachiru au Seireitei, lui déléguant au passage les responsabilités qui incombent à un chef de division durant mon absence. J'aurais bien voulu l'emmener avec moi, elle qui m'accompagnait dans la plupart de mes déplacements depuis un sacré bout de temps maintenant, mais je n'aurais pas pu tolérer le fait qu'elle se fasse blesser si stupidement car même si je ne doutais pas de sa force, elle n'avait clairement pas sa place dans l'évènement qui se déroulerait aujourd'hui.

Kyôraku et moi fûmes les premiers à arriver sur les lieux. Ce qui était chiant avec le fait d'organiser ce genre de réunion, c'était qu'il fallait d'une part préparer les barrières et d'autre part patienter jusqu'à l'arrivée de nos invités. Et je peux vous dire que l'attente fut plutôt longue. Combien de temps étions-nous restés plantés là comme deux parfaits imbéciles ? Je n'en savais trop rien, mais pour un type possédant aussi peu de patience que moi, attendre durant une dizaine de minutes s'avérait déjà être une sacrée épreuve. Le Capitaine-Commandant me fit d'ailleurs remarquer lui même à quel point ils étaient longs.

- Ouais... grognai-je

Lorsqu'ils débarquèrent enfin, je ne fus pas surpris de voir qu'ils s'étaient pointés à trois, soit une personne en plus que nous. Bah, ils ne pouvaient pas savoir combien nous allions être me direz-vous, mais le fait qu'ils aient l'avantage du nombre de leur côté devait sûrement les rassurer et peut-être les encourager à nous attaquer dans le cas où les négociations prendraient une tournure qui ne les conviendraient pas. Cela ne me posait personnellement pas plus de problème que ça, ce troisième Arrancar ne serait qu'une victime de plus, point.

Le Primera, Tercera et Decima, je fus relativement déçu de voir qu'ils n'avaient même pas pris la peine de nous envoyer le top trois au complet. L'Arrancar numéro dix, non mais sérieux, de qui se foutaient-ils, là? Ce type serait bien trop facile à tuer, je me demandais la raison qui les avaient poussé à le faire venir ici. Je me laissai tomber sur la chaise placée à côté de celle sur laquelle était installé Kyôraku et m'apprêtai à endurer ces négociations. Leurs têtes ne me disaient rien de bon, bien qu'ils semblaient posséder un Reiatsu passable, entre ce gars efféminé qui me faisait penser à Yumichika et cet autre type qui s'était ramené la bouche en cœur avec ses madeleines, je commençais franchement à me dire que la nouvelle armée que cette fille-requin - que Toshiro n'avait pas réussi à trancher correctement - était en train de bâtir ne ressemblait vraiment pas à grand chose.

Je ne pus m'empêcher de réprimer un long bâillement après m'être imaginé l'interminable question que j'allais devoir subir maintenant. Fait chier, cela promettait d'être d'un ennui mortel. Là, il restait juste à espérer qu'à un moment, l'un de ces rigolos pète un bon câble et provoque un combat sanglant et extrêmement violent. Un truc un peu plus amusant qu'une simple discussion, en somme !

- Toi, passe m'en une. fis-je à l'attention d'un des gardes qui s'apprêtait à s'emparer d'une madeleine.

Il s'exécuta. Quitte à rester coincé avec trois adversaires potentiels que je ne pouvais même pas combattre, autant le faire en s'empiffrant. Et puis, il fallait avouer que c'était pas mauvais ces machins, c'est qu'il se débrouillait pas mal en cuisine, le petit...

Revenir en haut Aller en bas
Decima Espada
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 25
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
5720/10250  (5720/10250)
Spécialité: Hohô
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Jeu 4 Juin - 14:15



Event 1 : La Réunion.







 

Llanto ne venait pas… Il ne venait pas… Diantre si il venait de lui tapoter la tête comme à un gamin ! Soit, Saveiro savait que le Primera pouvait se montrer assez tactile à la manière d’un animal, et plus précisément à la manière d’un félin. Donc ce n’était pas rare qu’il ait ce genre de geste. Néanmoins si il avait pu se retenir, cela aurait bien arrangé le Decima, qui avait déjà sacrifié une partit de son charisme pour les pâtisseries, Llanto venait donc de lui enlever le peu restant. Recoupé au fait que même le so-taicho qui ai parlé assez paternellement… Donc en fait, limite Saveiro avait l’impression d’avoir un grand-frère et un père autour de la table. Enfin vaguement évidemment.

Il s’installa, posant son encombrant trident à coté de lui, légèrement mécontent de son infantilisation et se servit lui aussi en madeleine avant l’ordre du jour, histoire de dissiper les potentiels doutes restant sur leur toxicité, tandis qu’Elthalen était resté en retrait. Mouais, le Decima n’aimait pas trop l’avoir dans le dos mais bon… Enfin il n’aimait pas non plus la présence du shinigami borgne non plus. En fait, le Decima aurait préféré ne pas avoir ces deux-là ici. Il écouta tout de même le so-taicho expliquer le propos, oui bien sûr, ils étaient venu pour ça, et non pas pour parler de l’entretient des plantes, jusque-là, tout le monde était d’accord, ce qui était un bon point.

« Saveiro était avec vous quand vous avez rencontré l'un d'eux. Nous savons qu'ils attaquent sans distinction toutes les âmes, quelles qu'elles soient. Il pense également qu'ils sont... disons, immortels. Mais il vaut mieux qu'il vous explique. »

D’accord, l’arrancar aux cheveux violets était disposé à rapporter le peu qu’il savait de plus.

« Saveiro est le plus faible d'entre nous. Il n'a aucune force, aucune puissance, mais la force ne fait pas tout : j'ai confiance en lui et en son jugement. »

Même si ses dispositions venaient d’en prendre un sacré coup. Alors ça, c’était vil ! Mesquin ! Tout de même, Llanto était vraiment obligé de dire cette phrase ? Force et puissance étant du pareil au même, le Primera avait été bien redondant pour le coup. Si le dernier morceau de sa déclaration relevait un peu le niveau, le début passait assez mal aux yeux – et surtout oreilles – du Decima, qui s’en était même arrêté dans sa mastication. En fait, il en était même blessé. Soit, Saveiro n’était pas dupe, c’était la vérité crue, mais asséner par trois fois qu’il était « faible » « aucune puissance » « aucune force », devant des gens avec qui ils étaient censés négocier c’était odieux… Et puis même trois fois… Ce n’était sans doute pas fait exprès et évidemment, c’était la seconde partie la plus importante, sauf que pour quelqu’un ayant un minimum de fierté…

Tout comme ce n’était pas fait exprès que durant un instant, afin d’éviter de lancer un regard noir à Llanto, Saveiro regarda le so-taicho, un peu lasse et blasé, l’air de dire « allez-y, ne vous gênez pas pour approuver, j’ai l’habitude ». Avant de réaliser que c’était à son tour de parler afin d’expliquer ce qu’on attendait de lui. Il se reprit, son humeur descendu dans le négatif mais ne devant pas le montrer :

- Je ne sais pas grand-chose de plus que vous, puisque nous étions au même endroit, néanmoins, quand vous êtes repartit, une porte des enfers, mais en plus petite, est apparue et des chaînes en sont sorti pour récupérer le Pécheur. Celui-ci reviendra surement puis qu’il m’a annoncé « Kahei Byakuren, souvient en pour la prochaine fois. ». ce nom sonne shinigami, vous ne trouvez pas ? Cela expliquerait son zanpakutô. Ce n’est qu’une hypothèse évidemment, mais puisque les Pécheurs nous attaquent sans distinction,  il a peut-être fait partit de la rafle.

En fait, il venait juste d'en avoir l'idée. Puisque théoriquement, il était impossible qu’autre chose d’un shinigami possède un zanpakutô libérant un shikai – puisqu’il n’avait guère s’agit d’une resurrecion – et qu’un shinigami ne pouvait pas être un Pécheur naturellement – puisque si il avait dû aller aux Enfers, il n’aurait pas été à la Soul Socity, cette hypothèse ne lui paraissait pas totalement absurde. Après, ce n’était peut être pas un zanpakutô, mais une réplique inventé par les infernaux, et toute nationalité pouvait devenir Pécheur alors ce n’était peut-être qu’un hasard. Il faudrait le recroiser pour confirmer tout ceci, mais… Saveiro ne s’en sentait guère d’attaque.

Llanto termina ce qu’il avait à dire le temps que Saveiro songe à tout cela, essayant de se trouver une position confortable sur son siège. Car il se sentait nerveux et un poil agacé, il ne voyait pas comment il pourrait participer sérieusement aux négociations en s’étant fait décrédibiliser en trois minutes chrono. Il pensa qu’il ne lui restait plus qu’à avoir un ballon dans une main et une peluche dans l’autre pour compléter le tableau. Llanto n’avait décidément pas un sens commun de la stratégie diplomatique.

- Si je puis me permettre, j’opterais plus en une légère alliance. Je dis « légère » car je me doute que des millénaires de ressentiment ne vont pas s’effacer en un jour mais puisqu’on ignore encore pourquoi ils ont besoin d’autant d’âme – peut- être pour créer d’autres soldats si mon hypothèse est juste – chaque personne tombant entre leurs mains sert leur plan quel qu’il soit, shinigami ou arrancar. Par conséquent, je serais d’avis que si un arrancar voit un shinigami en difficulté, il tente de l’aider, et vise-versa. Evidemment, je ne parle pas d’un acte de bravoure inconsidéré, mais plutôt un coup de main si cela peut permettre qu’ils s’en sortent tout les deux…

C’était carrément de l’avant-gardisme de proposer d’aller un peu plus loin qu’un accord de neutralité, et le shinigami baraqué n’avait pas l’air du genre à aller sauver qui que ce soit dans un élan de bonté, mais au point où il en était, Saveiro se sentait près à proposer les idées les plus farfelues puisqu’on avait décrété de mettre sa crédibilité au tapis - et la piétiner un peu en passant. Bien sûr, il pardonnerait bientôt à Llanto, Saveiro n’étant jamais réellement fâché envers celui qui était à la fois son ami, son professeur et protecteur. En fait, il culpabilisait même de ne pas pouvoir lui rendre un service à la hauteur de ce que Llanto lui apportait, Saveiro vivait avec la sensation d’une dette impayée, voir même de deux puisque Kyoraku Shunsui lui avait sauvé la vie. Néanmoins, si tout se passait bien lors de cette Réunion, ce serait déjà ça.



codage par Jyne sur apple-spring

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Sam 6 Juin - 18:23


la galère diplomatique

Les négociations avaient commencé et c'était un comité assez étrange qui était réuni autour de cette table. Kenpachi n'avait pas l'air spécialement engagé dans le débat, princiaplement, les espadas 10 et 1 avaient l'air d'être les plus impliqués. De toute façon, même si ça ne m'aurait pas dérangé, je n'avais pas convié Kenny à nous rejoindre pour ses qualités diplomatiques mais bien plutôt pour m'épauler en cas de trouble. Plusieurs suggestions avaient été émises par les arrancars. Ils commençaient par exposer leurs informations au sujet de ce qu'ils appelaient des "pécheurs". Je regardais avec attention mes deux interlocuteurs et buvait une gorgée de saké avant d'enchaîner :

- Je vous remercie pour ces informations, j'avoue ne pas avoir eu le temps de me pencher sur ces portes. Elles sont bien la preuve que notre affaire implique les Enfers, reste à connaître l'implication des responsables. Si l'enfer tout entier se rebellait, ce serait un joyeux foutoir, je nous souhaite honnêtement qu'il ne s'agisse que d'une rebellion, au moins on pourra toujours l'étouffer, on a de quoi les contrôler.

L'homme que nous avons rencontré avait donc du sang shinigami puis avait du se retrouver, d'une façon ou d'une autre expulsé vers les enfers.

- L'homme que votre Decima et moi avons affronté la dernière fois n'était pas si fort, inférieur à un niveau de Capitaine et surement également aux 5 premiers Espadas de votre armée. Si ce n'était qu'un éclaireur, nous pouvons continuer à nous inquiéter en pensant aux pointures derrière mais si leur frappe militaire se réduit à ça, nous les écraserons.

Le "nous" que je venais d'employer sonnait totalement contre-intuitif, j'avais employé un "nous" d'union comme si Hueco Mundo et Soul Society ne faisaient qu'un, ce qui était absurde. Et précisément il restait à discuter du statut entre ces deux factions le temps des hostilités.


- Si je puis me permettre, j’opterais plus en une légère alliance. Je dis « légère » car je me doute que des millénaires de ressentiment ne vont pas s’effacer en un jour mais puisqu’on ignore encore pourquoi ils ont besoin d’autant d’âme – peut- être pour créer d’autres soldats si mon hypothèse est juste – chaque personne tombant entre leurs mains sert leur plan quel qu’il soit, shinigami ou arrancar. Par conséquent, je serais d’avis que si un arrancar voit un shinigami en difficulté, il tente de l’aider, et vise-versa. Evidemment, je ne parle pas d’un acte de bravoure inconsidéré, mais plutôt un coup de main si cela peut permettre qu’ils s’en sortent tout les deux…

Le propos du Decimo faisait suite au constat de Llanto, pour protéger le Hueco Mundo, il fallait s'allier avec nous. C'était intéressant mais insuffisant, je tenais à leur serrer la vis.

- Je trouve que vous manquez d'ambition. Les millénaires de ressentiment que vous évoquez jeune homme, j'en ai vécu une partie, et je peux vous assurer d'une chose, les Arrancars ont de la rancoeur envers les Shinigamis mais pas l'inverse. En effet, nous n'avons pas lieu de vous purifier puisque vous avez déjà brisé votre masque, vous n'avez plus à sombrer dans le cannibalisme. Ce qui nous a poussé à vous massacrer ces derniers millénaires, c'était avant tout votre barbarie et la menace que vous représentiez pour les humains et le bon déroulement du passage de leur monde au monde spirituel de la Soul Society. En l'état, la Soul Society n'a absolument RIEN à reprocher à Las Noches tant que vous vous distinguez de ce que vous étiez par votre rationalité.

Je prenais une inspiration :

- Voila pourquoi je vais vous proposer ce qui suit. Il est évident que les assauts du Vandenreich nous ont tous les deux affaiblis, l'avantage des Shinigamis étant de posséder une structure politique, économique et militaire plus stable que celle du Hueco Mundo encore naissante. C'est pourquoi l'alliance que j'aimerais vous soumettre est totale, à savoir Arrancars et Shinigamis en parfaite harmonie visant les mêmes ennemis, Quincys et Pecheurs. Vous aurez évidemment besoin de l'aide des Shinigamis pour vaincre les pécheurs et nous autre avons besoin de la toxicité de votre existence pour vaincre les Quincys.

On entrait enfin dans le vif du sujet :

- Laissez moi expliciter ce que j'entends par une telle alliance. Si notre dépendance l'un vis à vis de l'autre est claire, vous avez dans la situation présente plus besoin de nos forces que l'inverse, c'est pourquoi la Soul Society sera responsable de l'alliance. Vous garderez vos hommes sous vos ordres, mais je serai également leur supérieur direct. Dites vous que cela ressemblera un peu au régime d'Aizen en plus sécuritaire pour vous. Les Shinigamis continueront à traquer et purifier les Hollows, cela va de soit et les Hollows continueront à répondre à leurs instincts tant qu'ils n'auront pas brisé leur masque. Le statut juridique d'un hollow sera fixé comme tel : Un hollow portant encore son masque sera purifié, un hollow au masque brisé, à savoir un arrancar sera pénalement responsable vis-à-vis de notre alliance. En somme cher Decima, je refuse en bloc votre projet d'alliance.

Je me redressais et me plaçais coudes sur la table mains croisées devant la bouche face à Llanto avec une pointe de défi dans mon regard. Je me demandais si ce dernier prendrait ça comme une injure à son "honneur de hollow" ou si il entendrait raison. Ce que je lui proposais sans le dialogue de crocodile administratif, c'était d'asservir le Hueco Mundo a la Soul Society une fois pour toute tout en continuant à gérer le trafic d'âmes. Le Hueco Mundo avait beau y perdre dans le marché, je me demandais s'ils avaient vraiment le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Primera Espada
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 80
Expérience:
4500/20250  (4500/20250)
Spécialité: Hakuda
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Sam 6 Juin - 20:40



Apocalypse

Feat. (Tatsuma Horaiji), Saveiro Espejismo, Kyôraku Shunsui, Elthalen Saarkoma, Zaraki Kenpachi

Intéressant de savoir que la Soul Society pouvait avoir les moyens de repousser cette attaque et de confiner ces immortels là où était leur place. Est-ce que ça suffirait pour que Llanto considère les Shinigamis comme de véritables alliés ? Peut-être. Et déjà, Saveiro proposait une alliance. C'était, a priori, comme un début d'opportunité. C'était hélas aussi le début d'une discussion houleuse, il le sentait déjà venir. Chaque camp allait avoir ses exigeances, et le Primera était déjà prêt à faire la liste des siennes. Mais il fut plus que surpris par le ton que prit la réponse du Capitaine Commandant :

« Je trouve que vous manquez d'ambition. Les millénaires de ressentiment que vous évoquez jeune homme, j'en ai vécu une partie, et je peux vous assurer d'une chose, les Arrancars ont de la rancoeur envers les Shinigamis mais pas l'inverse. En effet, nous n'avons pas lieu de vous purifier puisque vous avez déjà brisé votre masque, vous n'avez plus à sombrer dans le cannibalisme. Ce qui nous a poussé à vous massacrer ces derniers millénaires, c'était avant tout votre barbarie et la menace que vous représentiez pour les humains et le bon déroulement du passage de leur monde au monde spirituel de la Soul Society. En l'état, la Soul Society n'a absolument RIEN à reprocher à Las Noches tant que vous vous distinguez de ce que vous étiez par votre rationalité. »

Le reste de son discours était pire encore. Que la Soul Society n'ait rien à repprocher à Las Noches, c'était déjà gros à avaler. Mais de penser que Las Noches allait gentiment oublier ce qu'avaient fait les Shinigamis... C'était inimaginable. Llanto était probablement plus ouvert qu'autrefois, mais était-il capable de fermer les yeux sur leur passé ? Pouvait-il oublier ce Shinigami qui avait voulu être leur Roi à tous, et qui avait tout simplement détruit tout ce qu'ils auraient pu être ? Oui, il avait fait un peu évoluer le Hueco Mundo en accélérant leur humanité, mais combien de fois avait-il échoué ? Ces erzats d'Arrancars n'étaient rien. La plupart avaient conservé leur sauvagerie. Llanto l'assummait volontiers, oui, lui aussi était un monstre dans le moindre recoin de son existence, mais il était lucide. Aizen avait piétiné toute leur existence, il avait voulu les dominer, puis il s'était servi d'eux, et enfin il avait trahi sa propre armée en les pourfendant lui-même. Llanto avait-il été le seul Arrancar avec suffisamment de jugeote pour se tenir loin, très loin de cette engeance ?

La fin de la tirade du Capitaine lui écarquilla les yeux, tellement il ne pouvait pas y croire sérieusement. Il se retint d'exploser immédiatement, et fit appel à toute sa maitrise de soi pour ne pas se jeter sur lui. Il dégluttit silencieusement, et failli s'étouffer. Ses doigts se resseraient en un poing fermé, posé sur la table. Il n'osait même pas quitter des yeux ce type qui venait le provoquer ici, et qui estimait que les siens avaient parfaitement le droit de dominer les autres. Il y avait un monde entre sa provocation à lui, légère et n'appelant guère qu'à un bon combat, et celle qu'il osait lui faire maintenant. Il fit de son mieux pour ne pas laisser exploser son reatsu. Ni Saveiro ni cette escorte qui se tenait toujours là n'auraient survécu à sa colère s'il avait tout laisser tomber à cet instant.

« Je me demande comment vous pouvez oser proposer une chose pareille. »

Le ton qu'il employait était tellement glacial que même Kate en aurait frissonné.

« La Soul Society ne reproche rien à Las Noches ? J'en suis heureux pour vous. »

Il cherchait ses mots, prenant son temps pour ne pas les égorger à main nue. Il se sentait non seulement insulté, mais il avait surtout l'impression désagréable de se retrouver à nouveau dans une situation où un nouvel Aizen voulait venir dominer les siens.

« Mais Las Noches n'oublie pas. Vous croyez que nous vous avons pardonné ? Vous pensez être les Maitres du monde ? Mais qui envoie ses déchets et ses traitres foutre le bordel dans notre monde ? NE VOUS FOUTEZ PAS DE MOI ! »

... oups ? Il avait décidé de ne plus se retenir, finalement. Debout en un mouvement, il frappa la table avec les deux mains toisant le Capitaine Commandant en laissant crépiter son reatsu autour de lui. Il ne prit même pas la peine de voiler la menace qu'il faisait en le laissant ainsi échapper.

« Comme si un Shinigami pouvait être capable de diriger Las Noches ! VOUS ? Le supérieur direct des Arrancars ? Me faites pas rire ! Vous avez besoin que le Hueco Mundo survive à ces attaques, parce que VOUS avez besoin de maintenir la balance. Et si nous pouvons comprendre son utilité, votre mission n'a aucun intérêt pour nous. Vous ne nous chassez pas parce que vous nous détestez, vous nous chassez parce que c'est nécessaire. Et vous ne serez jamais nos supérieurs. Le Shinigami auquel je me soumettrai, il est pas encore né ! »

Il se retint de justesse de leur envoyer la table sur la figure, et se contenta de poser la main sur son Zanpakuto.

« Le Hueco Mundo peut PEUT-ÊTRE coopérer avec la Soul Society pour chasser cet ennemi commun et tous ceux qui menacent les deux côtés de nos forces. Et si vous laissez échapper encore une fois que la Soul Society pourrait nous être supérieure, je vous coupe en deux. »

Difficile de faire plus limpide comme menace.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Dim 7 Juin - 1:16



Barbant, cette réunion était réellement barbante, mais je ne pouvais pas dire que je ne m'y attendais pas. J'avais l'impression de me trouver là depuis des heures, alors que cela ne faisait que quelques minutes que nous avions pris place autour de la table. La chaise sur laquelle j'étais assis devenait de plus en plus inconfortable à mesure que le temps passait, sûrement un tour que mon esprit me jouait, mais en tout cas ça commençait à me les briser. J'essayai plusieurs positions, les unes après les autres, espérant trouver celle grâce à la quelle je parviendrais à endurer ce calvaire jusqu'au bout ou qui, dans le meilleur des cas, qui me permettrait de piquer un gros somme duquel je n'émergerais qu'une fois la rencontre finie. En plus, j'avais cette désagréable impression d'être épié qui ne me quittait pas. Ma présence dérangeait le Decima et l'autre type qui se tenait en retrait et dont j'avais déjà oublié le rang, c'était flagrant. Mais qu'avaient-ils à me mater comme ça, est-ce que je leur faisais peur, peut-être ? C'est donc tout ce que cette Hallibel avait réussi à dénicher, de vulgaires chiffes molles qui tremblaient devant le premier adversaire coriace qui croisait leur chemin ? Désolant, j'aurais peut-être pu amener Yachiru avec moi tout compte fait, pour qu'elle puisse témoigner elle même du ridicule des émissaires envoyés par Las Noches.

Mes pensées commençaient à divaguer tandis que Kyôraku et l'Arrancar androgyne se regardaient dans le blanc des yeux. Mes paupières commençaient à devenir lourdes et les images de mon combat contre Unohana me revenaient tout naturellement en tête alors que je sombrais peu à peu dans l'inconscience. Oui, je repensais souvent à cet affrontement lors de moments comme celui-ci où l'ennui se faisait bien trop ressentir, cela m'apaisait, me rendait quelque peu nostalgique également. La première des Kenpachi resterait incontestablement le meilleur adversaire que j'eus la chance et l'honneur de croiser sur ma route, mon seul regret était qu'il ait fallu que je la tue sans avoir eu l'opportunité de profiter encore plus du combat qui nous opposait. Je crois que l'on pouvait s'aventurer à dire que cette femme me manquait. Oui, je voulais qu'elle revienne... Je voulais qu'elle revienne pour qu'on puisse se battre encore, une dernière fois.

Alors que mes yeux étaient complètement fermés depuis plusieurs minutes et que j'étais à présent capable de revoir le visage de l'ex-Capitaine de la quatrième division devant moi, Kyôraku me ramena cependant bien vite à la réalité avec un discours qui ne manqua pas de m'étonner. J'écoutai attentivement les mots qu'il prononça à l'attention du Primera et même si dans le fond j'étais d'accord avec lui, je pressentais que la réunion allait prendre une toute autre tournure suite au ton qu'il venait d'employer. Il est vrai que techniquement la Soul Society était supérieure au Hueco Mundo, dans la mesure où la présence de quelques Capitaines Shinigami dans le Palais présentement gouverné par Hallibel suffirait à détruire le semblant de hiérarchie qui commençait à prendre forme à Las Noches. Une attaque groupée sur l'armée en pleine reconstruction de l'actuelle reine de ce nouveau royaume serait à mon avis fatale pour eux.

Mais apparemment, le chef du trio se tenant devant nous n'avait pas évalué la situation de cette façon et sa réaction fut à la hauteur de ce que j'espérais pour la suite de cette réunion. Une mèche qui allait embraser le feu du combat. L'Arrancar se leva d'un bond et martela la table de ses poings, cette dernière trembla mais ne s'effondra pas.

- "Je vous coupe en deux"... Mmh, bien... Très bien !! Bon état d'esprit Dis-je, le sourire aux lèvres.

Ce qui venait d'être dit ne pouvait être ignoré. Je connaissais Kyôraku, il faisait partie de cette catégorie de personne que je ne pourrais jamais comprendre; celle des hommes forts qui n'aimaient pas combattre. C'était un gars pacifique qui ne combattait que lorsque la situation ne lui permettait pas de faire autrement, et toujours à contrecoeur bien sûr. Je n'adhérais évidemment pas à cette façon de penser, mais en sachant comment il fonctionnait, j'avais été capable d'anticiper sa réaction pour attiser le feu qu'avait allumé le Primera. Ne laissant pas le temps au Capitaine-Commandant de sortir l'une de ces légendaires répliques dont il avait le secret pour calmer la situation, je me redressai et laissai déborder mon Reiatsu à un tel niveau que les plus faibles d'entre nous risquaient d'avoir du mal à respirer. Conservant toutefois mon bandeau dévoreur d'énergie sur mon œil droit, la pression spirituelle que j'exerçais restait tout de même d'un niveau assez élevé.

J'abattis mon poing sur la table qui s'écroula sous la puissance de l'impact tandis que les chaises sur lesquelles nous étions assis à l'instant volèrent en éclat à cause de la surabondance d'énergie que j'avais lâchée.

- Ramenez-vous !

Kyôraku aurait dû savoir qu'il s'exposait à ce genre de cas de figure en m'amenant avec lui. Maintenant, peut-être qu'il y réfléchirait à deux fois avant de solliciter ma présence pour ce genre d'évènement, mais pour l'heure, il n'avait d'autre choix que de se battre. Je dégainai donc mon Zanpakutô sans attendre, prêt à encaisser la première offensive de nos adversaires.


Revenir en haut Aller en bas
Decima Espada
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 25
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
5720/10250  (5720/10250)
Spécialité: Hohô
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Dim 7 Juin - 15:48



Event 1 : La Réunion.







 

Quoi ? C’était mal partit… très mal partit… Et plus le Decima entendait le so-taicho parler, plus sa nervosité allait en s’accroissant. Le problème n’était pas vraiment le fait que certains points étonnaient voir déplaisaient à Saveiro. C’était le fait que cela allait forcément offusquer ses camarades qui avaient moins de sang-froid que lui, et donc que cela pouvait mal tourner. Non, cela allait forcément fuser, surtout vers la fin de sa proposition, où l’on atteignait carrément des sommets. Soit, Saveiro se pensait farfelu, mais en fait, Kyo-sama l’était encore plus. Ou plus provocateur. Quoiqu’il en soit, le Decima devait prendre du recul et anticiper la réaction de… tout le monde et réfléchir très vite.

Llanto évidemment, ne plus que s’énerver, en se retenant surement à grand peine pour éviter d’oppresser ceux plus faible que lui. Il exposa ce qu’y n’allait pas dans la proposition du So-taicho, c’est-à-dire surtout le fait que la Soul Society DOMINE le Hueco Mundo. Cette idée était totalement saugrenue et inapproprié. Quand bien même si par le plus grand des hasards ils en venaient à accepter cette proposition, les autres arrancars allaient mal le prendre et cela déclencherait une rébellion contre la Reina. Adieu le semblant d’ordre et discipline. Quand Saveiro vit Llanto se lever, dégageant un peu de son reiatsu – et le « un peu » vu sa puissance gênait déjà le Decima – celui-ci se prépara déjà à se lever.

Soudain, ce fut le shinigami en face de lui qui sembla sortir de sa léthargie à la mention de « couper en deux » ! Par réflexe le Decima recula d’un bond, mais sans l’intervention de son ami, lui et l’escorte auraient été terrassé sur place par la puissance dévastatrice du reiatsu aux teintes jaune. Pourtant ce n’était pas le moment d’avoir peur, de perdre son sang-froid, ou même d’attaquer. On ne l’avait pas engagé ici pour sa puissance mais pour parler, s’il échouait cela voudrait donc dire que Saveiro n’avait plus aucune utilité. Il n’avait pas le temps de tout expliquer en détail, ni de relever quelques points, le mieux à faire était d’y aller directement tout en ignorant la brute épaisse et faire comme si de rien était. Il retourna à sa place en restant debout – de toute façon la chaise avait valsée-, du moins autant que faire ce peu sans sortir de la limite de protection du Primera, sans quoi il ne pourrait même pas parler.

- Je vois, mais comme le soulignait Llanto, les arrancars ont un mauvais souvenir d’Aizen et un tel accord ne pourraient que rappeler cette période, de plus un shinigami ne semble pas vraiment indiqué pour diriger les nôtres. Si nous souhaitons une alliance totale pour que les deux armées aillent dans le même sens plutôt que prendre le risque que leurs actions s’interfèrent l’une l’autre, pourquoi ne pas créer un système avec deux chefs supérieurs, arrancar et shinigami ? On pourrait tout aussi bien tenter de mélanger les deux armées afin que chacun s’habitue à la présence de l’autre mais dans les camps il semble y avoir des plus ou moins sociable…

Cette question s’adressait aussi bien à Llanto qu’à Kyoraku, parce qu’il ne pouvait guère décider de cela, encore fallait-il que quelqu’un l’écoute. Quand à la fin de phrase, dans les associables il mettait dans ce panier l’autre bourrin de service. Evidemment, le problème majeur de cette situation restait les gens tels que le shinigami belliqueux, qui l’empêchait de réfléchir posément afin de développer des arguments aussi Saveiro décida de lui éclaircir la situation afin de lui dire – avec le plus de neutralité possible car il ne voulait pas le provoquer, alors qu’en réalité il n’en menait pas large :

- Vous avez juste entendu la fin de la phrase en réalité, nous ne comptions pas nous battre de suite.

Si le Decima avait eu la force nécessaire pour ne pas se faire hacher menue en un coup, il lui aurait surement dit qu’il pouvait se rendormir, tout allait bien (et là ça serait de la provocation) – enfin pas si bien que cela mais passons. Ce taicho était tout bonnement monstrueux, il n’avait même pas pris en compte les deux pauvres shinigamis – ses propres alliés ! - devenus aussi pâle que la lune et aussi tremblant qu’une flammèche malmenée par le vent, qui se demandaient surement par quel miracle ils étaient encore debout. Saveiro compatissait. Pourtant il ne fuyait pas. S’il fuyait, cela voudrait dire que tout était perdu et que la négociation avait pris fin. Il ne savait pas qui sortirait vainqueur d’un tel combat, et même si il avait confiance dans la force du Primera, voir du Tercera, les deux shinigami étaient puissants eux aussi.




codage par Jyne sur apple-spring

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 05/02/2015
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Lun 8 Juin - 17:14

Annonce

Au vu de l'avancement de l'event, et après concertation, la durée de ce dernier est rallongée d'une semaine. L'event se terminera donc le Lundi 15 Juin 2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Mer 10 Juin - 18:28


Cette réunion commençait à prendre de plus en plus une mauvaise tournure. Pour commencer, Llanto avait annoncé le plus calmement du monde que Saveiro n’était bon qu’à se faire marcher dessus, et par extension qu’en cas de débordement, les arrancars ne pourraient meme pas profiter de l’avantage du nombre. Le primera semblait conscient de l’état de faiblesse du Hueco Mundo, et le rappela aux shinigamis, espérant leur faire comprendre que si Las Noches tombait, la Soul Society ne tarderait pas à suivre.
Le decima néanmoins, ne prit aucunement la mouche, et se décida à rajouter quelques informations sur leurs adversaires, sous le regard impassible du capitaine commandant qui attendait de pouvoir boire son saké, et celui de la 11ème qui mangeait des madeleines. Saveiro était plutôt malin, préférant demander un simple statut de co-belligérant plutôt qu’une alliance ouverte. L’ennemi de mon ennemi est mon ami, point barre.

Sauf pour les shinigamis.

- Je trouve que vous manquez d'ambition. Les millénaires de ressentiment que vous évoquez jeune homme, j'en ai vécu une partie, et je peux vous assurer d'une chose, les Arrancars ont de la rancoeur envers les Shinigamis mais pas l'inverse. En effet, nous n'avons pas lieu de vous purifier puisque vous avez déjà brisé votre masque, vous n'avez plus à sombrer dans le cannibalisme. Ce qui nous a poussé à vous massacrer ces derniers millénaires, c'était avant tout votre barbarie et la menace que vous représentiez pour les humains et le bon déroulement du passage de leur monde au monde spirituel de la Soul Society. En l'état, la Soul Society n'a absolument RIEN à reprocher à Las Noches tant que vous vous distinguez de ce que vous étiez par votre rationalité.

Elthalen s’immobilisa encore davantage, sa bouche légèrement ouverte dans un « huuuuuuuu» d’étonnement face à l’audace du shinigami. Cette espèce d’escogriffe voulait leur faire croire que les shinigamis n’en avaient pas après les arrancars ? L’état d’hébétitude d’Elthalen était tel qu’il n’écouta que distraitement la suite de l’offre du shinigami, qui évoquait une harmonie entre shinigamis et arrancars.

- Laissez moi expliciter ce que j'entends par une telle alliance. Si notre dépendance l'un vis à vis de l'autre est claire, vous avez dans la situation présente plus besoin de nos forces que l'inverse, c'est pourquoi la Soul Society sera responsable de l'alliance. Vous garderez vos hommes sous vos ordres, mais je serai également leur supérieur direct. Dites vous que cela ressemblera un peu au régime d'Aizen en plus sécuritaire pour vous. Les Shinigamis continueront à traquer et purifier les Hollows, cela va de soit et les Hollows continueront à répondre à leurs instincts tant qu'ils n'auront pas brisé leur masque. Le statut juridique d'un hollow sera fixé comme tel : Un hollow portant encore son masque sera purifié, un hollow au masque brisé, à savoir un arrancar sera pénalement responsable vis-à-vis de notre alliance. En somme cher Decima, je refuse en bloc votre projet d'alliance.


Chez les shinigamis, le proverbe devenait : l’ennemi de mes ennemis sont mes larbins.


Le sang d’Elthalen bouillonnait à travers ses veines, sa mâchoire désormais refermée si fort qu’il sentait ses dents s’enfoncer dans ses gencives. Son poing était serré si fort que ses jointures en étaient blanches, et une flammèche s’en échappa pour remonter le long de son bras. Il aurait sans doute envoyé une droite en plein dans le visage affable du shinigami afin d’ôter cet air supérieur de son visage si Llanto n’avait parlé d’une voix si froide.

- Je me demande comment vous pouvez oser proposer une chose pareille. La Soul Society ne reproche rien à Las Noches ? J'en suis heureux pour vous.  

Soudainement, Llanto gagna le respect d’Elthalen, faisant preuve d’insubordination et d’honneur pour la première fois devant lui.

- Mais Las Noches n'oublie pas. Vous croyez que nous vous avons pardonné ? Vous pensez être les Maitres du monde ? Mais qui envoie ses déchets et ses traitres foutre le bordel dans notre monde ? NE VOUS FOUTEZ PAS DE MOI !


Il se leva soudainement, frappant la table des poings, son reatsu s’élevant brutalement. Furieux, violent, colérique...

«Comme si un Shinigami pouvait être capable de diriger Las Noches ! VOUS ? Le supérieur direct des Arrancars ? Me faites pas rire ! Vous avez besoin que le Hueco Mundo survive à ces attaques, parce que VOUS avez besoin de maintenir la balance. Et si nous pouvons comprendre son utilité, votre mission n'a aucun intérêt pour nous. Vous ne nous chassez pas parce que vous nous détestez, vous nous chassez parce que c'est nécessaire. Et vous ne serez jamais nos supérieurs. Le Shinigami auquel je me soumettrai, il est pas encore né ! »

Magnifique.

« Le Hueco Mundo peut PEUT-ÊTRE coopérer avec la Soul Society pour chasser cet ennemi commun et tous ceux qui menacent les deux côtés de nos forces. Et si vous laissez échapper encore une fois que la Soul Society pourrait nous être supérieure, je vous coupe en deux. »

Excessif.

Kenpachi abbatit à son tour le poing sur la table, la brisant en son centre, envoyant voler les madeleines et le saké. Tout en massacrant le mobilier, il relâcha à son tour son reatsu, manquant d’asphyxier « l’escorte » des shinigamis, balayant les objets les plus légers.

-Ramenez-vous !

D’un geste rapide, il dégaina son sabre, semblant se délecter du massacre à venir. Dans la confusion ambiante, le decima semblait tenter d’élaborer une alliance plus convenable qui conviendrait davantage aux éléments les moins raisonnables de l’armée des arrancars. Comme Grimmjow. Il semblait prêcher dans le désert, personne n’étant disposé à l’écouter.

- Vous avez juste entendu la fin de la phrase en réalité, nous ne comptions pas nous battre de suite.


La voix de Saveiro semblait vacillante aux yeux d’Elthalen, qui se demandait comment il faisait pour seulement réussir à se tenir droit face au reatsu du monstre en face d’eux. Celui-ci semblait considérer l’espada le plus faible d’un œil torve, comme si il se demandait si le decima valait le coup de salir son épée. Instinctivement, le tercera s’élança en avant, l’attrapa par le col et le repoussa en arrière, prenant sa place devant le capitaine de la 11ème division. Même s’il ne s’était avancé que de deux pas, la pression du shinigami était encore plus étouffante qu’auparavant. Laissant couler doucement son reatsu, il se mit en position face à son adversaire, les mains à hauteur du torse, les doigts crispés, fléchit sur ses genoux, le fixant dans les yeux.

Il n’avait aucune idée de ce qu’il était en train de faire, mais maintenant qu’il avait agis, il était trop tard pour reculer.  Peut être se sentait il coupable d’avoir complètement merdé avec Saveiro lors de leur première rencontre, ou bien voulait il tout simplement s’acheter une conduite aux yeux de  Llanto. Tout cela n’avait plus aucune importance. Il expira lentement, inspira profondément, puis se lança :

- Toi, là. Tu peux sois me frapper avec ton sabre, et dans ce cas tu finiras cette guerre dans une cellule pour avoir agis sans ordre, sois rengainer, attendre que la réunion se passe, et à ce moment là, tu pourras affronter des adversaires redoutables et innombrables, avec des pouvoirs que tu n’auras jamais vu auparavant. C’est à toi de choisir.


L’arrancar eut un petit sourire crispé, plus tendu que jamais, puis poursuivit, sans quitter des yeux le sabre du shinigami.


Peut être se trompait il totalement, mais il voulait tenter ce coup de poker. Il s’adressait désormais à Kyoraku.

-Votre proposition... cette réunion... c’est une blague. Vous nous amenez ici, dans une cellule, avec une escorte tellement faible que ça en devient infantilisant, puis vous nous sortez toutes ces horreurs. Vous parlez d’harmonie, mais tout ce que vous voulez, c’est faire de nous vos caniches comme on l’était du temps d’Aizen. Sauf que vous ne l’atteignez pas à la cheville. Tu parles d'une ambition.

Il s’interrompit un instant pour pouvoir balayer la salle du regard puis poursuivit :

-Il nous tenait par deux choses : la peur de sa puissance et la promesse qu’il nous en ferait profiter. Et vous, en échange, qu’est ce que vous nous donnez ? Le droit de nous prosterner à vos pieds ? De passer un par un sur la table d’opération de l’autre enfoiré ? Nous laisser revoir nos camarades qu'il utilise comme cobayes?


La voix d’Elthalen tremblait sous la colère à la pensée de cette homme. Kurotsuchi Mayuri. Un homme qu’il connaissait et détestait sans vraiment se rappeler pourquoi. Un homme qu’il avait du connaître...avant.

-Durant presque 900 ans, vous auriez pu contacter une arrancar débarassée de sa barbarie, et qui ne représentait plus une menace pour les humains. Vous auriez pu prendre en compte son humanité. Mais vous n’avez pas voulu reconnaître ce changement. Car vous pouviez l’écraser d’une seule main.


Il parlait de Kate, bien entendu, ainsi que de Yuki par extension. Elles qui lui avait souvent raconté comment les shinigamis se contentaient de vouloir les éliminer pour mettre fin aux anomalies qu’elles étaient dans le monde bien réglé sur des rails des shinigamis.

- Vous n’avez plus la force nécessaire pour nous écraser depuis que les quincys vous ont détrôné. Vous n’êtes plus qu’un royaume en ruine qui tente désespérément de remplir sa cour de laquais pour avoir l’illusion qu’il règne encore. Qu’il a encore le droit d’exercer une justice que nul ne lui a jamais accordé.


Il fit un petit signe de la tête en direction des deux autres arrancars.

-Ces deux lascars, là, et moi, on est peut être bien les arrancars les plus raisonnables de tout le Hueco Mundo, en dehors d’Harribel-sama. Et vous savez parfaitement qu’on se soumettra jamais plus à quelqu’un qui ne soit pas l’un des notres. Alors maintenant, expliquez moi comment vous voulez faire pour que tout la bande de raclures, coupeurs de gorges et autres désespérados qui compose notre race vous suive sans rechigner.

Il fixa Kyoraku droit dans les yeux de son regard d’acier, concluant.

- Je n’ose pas imaginer que vous ayez été assez naïf pour oser croire que les arrancar soient si lâches qu’ils se jettent au pied du premier sauveur venu. Non. Je crois que toute cette réunion n’avait pour but que de nous faire porter la responsabilité d’une reprise des hostilités. Une pure provocation. Et si ce n’est pas le cas...si toute cette réunion n’est pas une mascarade et que vous avez été parfaitement honnête...


Il avala sa salive, puis prononça sa dernière phrase, son regard d’acier fixe.

-Les shinigamis ont choisi le chef le plus con qu’ils aient jamais eus.





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Jeu 18 Juin - 10:37


reprise des hostilités

Ca y est, on avait réussi à les faire moucher. S'il s'agissait là de voir quel comportement en pleines négociations tendues des hollows étaient capables d'adopter, la superficielle couche de sociabilisation qu'ils prétendaient porter s'était dissipée pour laisser place à leur ridicule instinct. Zaraki avait pété un cable -et c'était tant mieux ça m'évitera de bouger- et s'était lancé dans la bataille de manière peut être un peu trop intuitive lui aussi. C'était amusant, les 3 arrancars présentaient des positions différentes mais plus ils se trouvaient forts, puis ils ouvraient leur grande bouche. Il était donc logique que le Tercera et le Primera qui semblaient de force égale malgré leurs titres respectifs l'ouvrent un peu plus que le Decimo.

Le plus impulsif était sans aucun doute le Tercera, parti dans une tirade dont lui-même apparaissait comme ne comprenant pas la lourdeur des enjeux géopolitiques que ce dernier engageait.

-Les shinigamis ont choisi le chef le plus con qu’ils aient jamais eus.

J'enchainais immédiatement :

- Vous êtes les plus raisonnables dites vous ? Dans ce cas il n'y a pas lieu de négocier avec vous. Mon cher Tercera, vous me rappelez cette bête sauvage primaire et sans conscience à laquelle on aurait donné un petit brin de rationalité, sa fierté s'en est trouvée tellement grandie qu'elle s'est transformée en orgueil. Il n'y a plus que ça qui vous dirige vous et votre peuple, votre orgueil primaire. Me faire croire que vous n'êtes que ça serait une insulte à vos prédécesseurs : Des hollows étaient bons. Neliel Tu Oderschwank qui a assisté Kurosaki Ichigo par exemple était une Hollow qui avait réellement pris conscience des enjeux qui concernaient notre monde. Malgré sa profonde servilité à Aizen, Stark était également un Hollow qui malgré sa force a su se refuser à la violence à laquelle votre stupide fierté vous pousse. Ne me faites pas croire que vous n'en n'êtes pas capables vous aussi, et pour les autres, s'ils ne savent que suivre les forts, qu'ils soient sans crainte, la Soul Society regorge d'hommes forts.

Une sorte de moment de vide passa après ma déclaration, différents reiatsu se faisaient ressentir depuis le début de notre discussion, mais quelques uns commençaient à vaciller, le regard de Llanto suivait leurs fluctuations, sa sensibilité malgré sa qualité de Hollow était indéniable. Je préférais plus lui prêter attention qu'au Tercera mais les deux finirent par se rejoindre. Llanto se déplaça à une vitesse plutôt impressionnante vers son soldat et glissa un "Kate...". A ce moment, ça ne faisait aucun doute, un de ses soldats était sur point de se faire tuer, c'était plutôt intéressant pour moi d'observer sa relation à ses soldats, peut-être finirait-on par tirer quelque chose de positif de cette réunion. Une vague de reiatsu se fit sentir de l'endroit où nous nous trouvions, l'arrancar venait de libérer sa Resureccion puis il disparut, barrière brisée.

- Et ben ça alors, quelle efficacité...

Une main sur la tête et les yeux un peu écarquillés, j'étais content de le voir se faire du soucis pour un de ses soldats, il y avait peut-être encore quelque chose à tirer de sa nuance de fin de discours.

Mais rapidement, je saisis qu'il n'y avait pas que cette "Kate" qui était impliquée dans le combat, la pression d'un shinigami commençait également à vaciller, je n'avais aucune idée de ce qui se passait là bas, mais il semblait que tant pour le Hueco Mundo que la Soul Society, le combat tournait mal. Je regardais Zaraki en vif :

- Tu restes là et tu t'occupes de lui, s'il bouge, tu bouges. A toute Kennyyyy

Puis je disparus dans un shunpo, instantanément, la vie d'un de mes soldats était en jeu. Je ne m'attendais pas forcément à ce que l'offensive des pêcheurs soit si précoce, et surtout en pleine réunion.

Nous y étions, la trace de Llanto et de mon shinigami se croisait, ils étaient donc tous au même endroit, je me demandais si le Primera et moi serions alliés sur le champ de bataille où nous arrivions, si la diplomatie n'était pas son fort, les liens fraternels qui unissent deux hommes durant un combat pouvaient peut-être plus s'ancrer dans son esprit, c'était à voir.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Dim 21 Juin - 23:50

L’espada avait beau déverser toute la bile que contenait son estomac, le shinigami revenait à la charge de plus belle, convaincu que la colère des deux espadas n’était due qu’à l’orgueil. Le pire que tout est qu’il donnait l’impression à Elthalen d’avoir vaguement feuilleté un rapport de 3000 pages en en gardant que les passages qui l’intéressait.
Le blond s’apprêtait à donner raison au capitaine en lui ouvrant le crâne avec son zanpakuto, lorsque Llanto s’interposa entre eux deux, murmurant le nom de Kate.

Elthalen n’eut que le temps d’écarquiller les yeux avant que Llanto ne passe en resureccion, brise la barrière et ne s’éloigne en sonido, laissant un espada très inquiet et un capitaine circonspect.

- Et ben ça alors, quelle efficacité...


Le tercera rongea son frein, tentant de se calmer. Kate était une grande fille capable de se débrouiller, et Llanto arriverait bien plus vite que lui à ses côtés. De plus, c’était lui son espada pas vrai ? Tout ce qu’il avait à faire, c’était rester ici et attendre... quelque chose.

- Tu restes là et tu t'occupes de lui, s'il bouge, tu bouges. A toute Kennyyyy.

Oh, génial, songea Elthalen en observant le colosse. Laissons ensembles la grande gueule, le bourrin et madeleine, tout devrait bien se passer. S’efforçant de garder le silence, il croisa les bras, s’évertuant à ne pas croiser le regard du Kenpachi. Mais l’affront qu’il venait de subir était plus fort que tout, aussi commença t’il à persiffler entre ses dents, à l’intention de personne.

- De bons hollows, c’est sûr, ouais. J’suis convaincu qu’avec ses 8 ans d’âge mental, Nell comprenait les enjeux d’aider les shinigamis à sauver leur peau. Ca où le fait qu’elle voulait aider un ami abandonné par la Soul Society.

Il cracha par terre, puis poursuivit, tourné cette fois vers la sortie.

- Et c’est certains, la mort de Stark était un beau gâchis. Je me demande qui était l’abruti qui tenait tant à vouloir suivre ses ordres pour le tuer sans discernement.
Ignorant toute réaction du dernier shinigami (potentiellement dangereux) présent, il s’étira, et se grattouilla le bouc.


-Tu sais quoi Llanto ? Ce gars il parle de gloire, mais note qu’il a décidé de s’élancer direct vers la baston pour récolter toute la gloire tandis que l’autre capitaine reste ici à faire le pied de grue pour nous empêcher de faire quoi ? Finir les madeleines ?

Il balaya la pièce du regard, avant de soupirer :

-C’est pas comme si il y avait grand chose d’intéressant ici...


Revenir en haut Aller en bas
Decima Espada
avatar
Messages : 64
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 25
Localisation : Hueco Mundo

Feuille de personnage
Niveau: 40
Expérience:
5720/10250  (5720/10250)
Spécialité: Hohô
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Sam 27 Juin - 18:40



Event 1 : La Réunion.







 

La réunion diplomatique venait officiellement de se finir sur un désaccord et une mission de sauvetage. Avant qu’il n’ai eu le temps de dire quoique ce soit, la pression spirituel lui coupa le souffle, le forçant à s’agenouiller soudain. Heureusement, à peine quelques secondes plus tard, Llanto s’élançait au secours de Kate, sa fraccion. Suivit du so-taicho ! Non ! Ils n’allaient pas le laisser avec… Elthalen et…le bourrin. Mais si. Flûte. Ce n’était pas sa journée. Heureusement, et s’en était presque surprenant, rien n’explosa ! Même quand Elthalen se mit à parler à Llanto qui était déjà partit.

Pourquoi faisait-il cela ? Après tout, Saveiro aussi était d’accord avec le fait de… de ne pas être d’accord justement avec les propos du so-taicho. En fait, tout le monde l’ignorait, enfin, c’était toujours mieux que d'être dehors risquer de se faire capturer par les individus à chaînes qui avaient trop tendance à se jeter sur lui comme un affamé sur un jambon. Il lui arriverait des misères à ce rythme là, l’arrancar devrait faire attention dans ses déplacements sur Terre… En parlant de déplacement… l’Espada tacha de se relever avec un minimum de dignité, alors que l’escorte s’était complètement évanoui tout à l’heure.

Elthalen continuait de l’ignorer, ce qui n’était peut être pas plus mal au final, car Saveiro avait toujours du mal à déterminer ce qu’il avait en tête. Quand il déclara qu’il n’y avait rien d’intéressant ici en balayant le regard de la pièce, parfaitement, en faisant un tour d’horizon de la salle, ce fut la goutte d’eau qui fit déborder de la vase. Llanto et Elthalen étaient allé à la même école aujourd’hui et avait comploté pour le faire se sentir insignifiant ? D’accord, puisque tout le monde le prenait comme ça, il allait partir. Voilà, ils avaient gagné. De toute façon, en cas de combat avec l’autre taicho-bourrin, il serait une véritable gêne alors autant s’en aller maintenant. L’homme aux cheveux violets se détourna de la scène et commença de partir, se sentant vexé et misérable. Et tant pis si cela était de « l’orgueil primaire ».




codage par Jyne sur apple-spring

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 05/02/2015
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   Lun 29 Juin - 18:54

Annonce

L'event est maintenant officiellement terminé ! Un récapitulatif de ce qui s'est déroulé est disponible => ici !

La distribution des points d'expériences obtenus durant l'event se fera sous peu et sera accompagné d'un bonus spécial Event ! Les résultats seront indiqués sur ce message une fois calculé.

Un nouveau chapitre s'ouvre, à vous de faire la différence !

Expérience pour Llanto Serosa : 1420xp + 400xp bonus event = 1820xp ;
Expérience pour Saveiro Espejismo : 1420xp + 400xp bonus event = 1820xp ;
Expérience pour Kyôraku Shunsui : 1465xp + 425xp bonus event = 1890xp ;
Expérience pour Elthalen Saarkoma : 1420xp + 400xp bonus event = 1820xp ;
Expérience pour Zaraki Kenpachi : 1438xp + 410xp bonus event = 1848xp ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Event n°1 : Apocalypse - La Réunion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Event n°1 : Apocalypse - La Réunion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» rapport de bataille apocalypse
» Codex Apocalypse
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Hell on Earth :: 
Zone RPG
 :: Monde des Humains :: Karakura :: Périphérie
-