Forum RPG sur le manga Bleach
 
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Yukio, Le Pécheur menteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Yukio, Le Pécheur menteur    Mer 20 Mai - 20:41

Yukio

  
|| Âge : 23 (236) || Sexe : masculin || Race : Arrancar Pécheur|| Allégeance : Enfer ||

  

  
Commençon par le haut, Yukio a des cheveux de couleur noirs, un noir d'encre de chine, profond, plus sombre que la nuit, il représente bien l'image sombre que les gens se font de l'Enfer. Ils sont mi-long et tombe de son crâne en un carré irrégulier. Ses yeux sont dorée, ils gardent un air sérieux tout en étant indifférent, un peu à la façon Byakuya mais moins stricte que le chef du clan Kuchiki quand même ! Son nez est fin tout comme sa bouche qui passent presque inaperçu tant ils s'harmonisent avec son visage ferme et dur.

Son torse est musclé mais ses pectoraux ne sont pas aussi gonflés qu'ils le devraient, ses tablettes son visible ainsi que le « V » de son bassin. Sa peau est blanche, presque livide mais il pense que c'est un attribut qu'il possède depuis qu'il est un arrancar. Ses bras ainsi que le reste de son corps son musclés comme il le faut et donc je ne m'attarderais pas dessus. Avant de passer aux habits, je voudrai signaler que la partie « masqué » de Yukio, sa partie qui rappelle qu'il fut un hollow se trouve dans son dos, le blanc de son « masque » part de la moitié de son dos sur la colonne vertébrale qu'il suit en montant jusqu'à la nuque, là la branche se coupe alors en trois partie, une toute petite qui monte jusqu'à la moelle épinière là où commence le cuir chevelu (cette partie recouverte par ses cheveux), les deux autres branche suivent les épaule et descendent jusqu'à mis bras, une dizaine de centimètre avant ses coudes. Son troue de hollow, qu'il déteste se situe au milieu de son thorax.

Même étant arrancar sous Aizen, il n'a jamais apprécié la tenue conforme et donc il choisissait les vêtements qu'il voulait qui se rapprochaient tout le temps de ceux du monde humains qu'il apprécie tant. Il porte donc un tee shirt noir à manche longue, fin, en cachemire (important!) dont il remonte souvent les manches, le noir étant là pour rappeler qu'il n'est rien de plus qu'un être sombre, il s'en sert aussi pour cacher constamment à ses confrère Pécheur son trou de hollow ainsi que sa partie masque qu'il a dans le dos. Par dessus, il a une belle veste blanche taillé comme une veste mais au manche retroussé pour donner l'illusion qu'il est aussi un tee-shirt, son col remonte jusqu'en haut de son menton puis est retroussé et bien qu'elle puisse s'attacher grâce a des bouton en or jaune, Yukio reste sur son avis de copier la mode humaine et la laisse ouverte, on retrouve aussi ces boutons pour tenir le revers des manches du veston : Le blanc fait référence aux tenues, blanches, que les gens devaient porté à Las Noches. Enfin, pour le recouvrir le bas de son corps, il porte un pantalon marron et simple, celui-ci vient pour briser les codes et montrer sa part d'humanité


  

  
Barragan reprochait souvent à sa fraction Yukio d'être taciturne. Yukio reste volontairement taciturne, il n'aime pas parler, pensant que les gens qui parlent perdent leurs temps et se font remarquer alors que lui cherche à se faire oublier et à trouver le silence qu'il chérit tant...

Même en étant un adjuchas il aimait se rendre dans le monde réel, à Karakura pour observer la vie d'un être humain qui lui manquait tant et alors, quand Aizen a fait de lui un arrancar avec une apparence humaine, il l'a grandement remercier car à partir de ce moment il se plut à traîner dans les rue comme s'il était un vrai humain. C'est pour cela qu'il n'aime pas son troue et son masque de hollow car ils lui rappelaient à quels point il n'était pas humain, c'est ceci aussi qui fait qu'il n'utilise jamais sa résurrection, elle lui fait plus encore se rappeler qu'il est mort, un mort enfermé en Enfer. De fait, il cache ses deux attributs grâce à son tee-shirt à manche en cachemire, une matière très douce !

Au niveau de ses maniaques, Yukio en possède quatre et sur ces trois, trois sont basée sur sont apparence : la première est ce tic qu'il a à remonter ses manches sans arrêt, dès qu'il fait un mouvement un peu brusque ou violent il remontera ses manches, même avec son zanpakuto dans les main ; le second tic est celui de son pantalon, il n'a pas de geste particulier mais au bout d'un certain temps, il va mettre ses mains dans les poches pour le déscendre un peu, ou le remonter ou le remettre droit, bref, tout pour le faire bouger un peu ; enfin, le troisème tic qu'il a est lorsqu'il passe sa main dans ses cheveux, il le fait plus rarement que le second et encore plus que le premier mais quelque fois souvent quand simplement il croise une fille, il se passe la main dans les cheveux, tentant vainement de les recoiffer, cela lui arrive quand une fille lui parle, quand une fille le regarde ou simplement lorsqu'un fille passe a coté de lui dans un couloir. La dernière de ses manies n'en est pas vraiment une, c'est plutôt pour lui une forme de soumission qui s'est ancré dans son cerveau, lorsque quelqu'un croise son regard trop longtemps, il sera celui qui détournera les yeux ou même simplement quand quelqu'un va vouloir lui parler, il n'arrivera pas à le regarder en face.

Après être devenu quelque chose d’humanoïde et qu'il a pu porter des habits, il a donner une signification a chacun de ses habits : le haut noir représentant son coté hollow, le blanc respectif au blanc de Las Noches et le pantalon reflétant son coté humain. Personne hormis lui ne pourrait le comprendre, surtout pour ce dernier élément : un bracelet rouge plutôt original, fin, en cuir tressé avec une attache en or. Pour lui ce bracelet et sûrement ce qu'il porte de plus important, il représente l'amour qu'il recherche mais en même temps le sentiment qu'il a de ne jamais pouvoir un jour tomber amoureux... Contradictoire hein, Yukio voudrait être avec quelqu'un, pour la protéger, pour l'embrasser, ressentis ce sentiment que les humains peuvent sentir... Lorsqu'il est mort et qu'il est devenu un hollow, il s'est persuadé qu'il ne pourrait jamais tomber amoureux et lorsqu'il sombra en Enfer ce sentiment fut double puis alors il se persuada qu'il ne serait jamais à la hauteur s'il tombait amoureux...

Le jeune Pécheur n'a pas de but dans la vie, il obéit simplement aux ordres, il a bien trop peur des représailles, terreur en lui instauré par Barragan...

Enfin, pour renier totalement ses origines et reprendre une nouvelle vie, Yukio ment à tout le monde, il se fait passer pour son idéal : Un humain. Il reprend son histoire, pourquoi il est ici mais en modifiant, disant qu'il était humain.

  

Je ne me souviens pas vraiment de ma vie d'humain, très peu s'en souvienne totalement, il y en a quelques qui ont des visions, des flash courts de leurs vies, en faisant quelque chose, ils se souviennent de la vie qu'ils avaient avant. Pourtant, de tout les hollow, arrancar, pécheur ou n'importe quelle autre race de macabé, je suis sans conteste la personne qui chérit le plus la vie humaine. Ma vie d'homme fut courte, ma vie d'arrancar fut dix fois plus longue... Serait-ce une punition pour avoir fait je ne sais quoi lorsque mon cœur battait encore ?

J'ai commencé comme tout le monde en étant une âme vagabonde. Je me suis réveillé au fond d'un lac gelé, je suis remonté à la surface, traversant en outre l'épaisse glace qui recouvrait l'eau. J'ai observé la lune, j’avais la peau blanche et le teint livide et je resta alors assis là, sur la glace, au milieu du lac sans dire un mots, la tête dans mes jambes. Comme il fallait s'y attendre, une chaîne apparut au centre de mon thorax, j'essayais de l'enlever en tirant dessus mais cela me faisait souffrir, tout comme sa présence. Alors j'ai arrêté d'y toucher, je suis resté assis de la même façon, ce pendant longtemps à attendre que la nuit m'emmène... Ce ne fus pas la nuit qui arriva un jour pour m'envelopper de son voile et faire de moi l'une de petite protégées lumineuse : ce fus une bête, un être sombre, maléfique, jamais je n'aurai être ce qu'il été. Un seul élément rappelait qu'il avait une forme humanoïde : son masque blanc. Il portait au niveau du visage cet attirail parsemé de différentes taches rouge. Je me mis debout, je ne paniquais pas. Il semblait être sur le point d'attaquer, comme un fauve qui tient sa proie et qui attend avant de lui sauter dessus. Je ferma les yeux, ma chaîne me faisait plus mal que jamais et puis je ne connaissais pas ma vie d'avant : peut être méritais-je cette punition : être manger par un monstre ?

Avant qu'il ne fonde sur moi, la douleur intense se transforma en une délivrance, d'un instant à un autre, et lorsque j'ai rouvert les yeux, j'étais la bête qu'il était. Ma gorge me faisait mal, elle se serrait, cherchant de la nourriture... Je ne pouvais manger celles des vivants, je mangerai donc celles des mort et c'est ainsi que je mangea mon premier hollow.



Après cela, ma faim devint irrassasiable, au début, un jour pouvait passer sans que l'envie de manger ne me prenne ; deux ans plus tard, une demi journée séparait mon dîner de mon envie suivante et afin de subvenir à mes lourds besoins, je découvris un autre monde, un monde plongé dans la nuit, un monde de sable froid comme la mort. Les années passait et je me nourrissais de plus en plus. Plus longtemps je vivais, plus je me demandais pourquoi je ne me laissai pas tuer car chaque seconde s'écoulant m'éloignait un peu plus de la vie que j'avais eu, que je m'imaginais avoir eu. Car je n'étais plus qu'un être vide de sentiment, je n'étais qu'avidité pour ce que j'avais perdu, animé par des pulsions animales repoussant mon esprit de l'humain que j'étais.

Un jour, une horde d'hollow se dirigea vers moi, je ne pouvais pas savoir pourquoi ils n'étaient pas en train de se dévorer les uns les autres et j'attendis alors qu'il vienne à moi car ils était plus faible que moi mais c'est alors qu'un nouvel instinct, dépassant celui de chasser parcouru mon échine. Cet instinct était celui d'évoluer, de devenir plus fort pour survivre et je me mis à courir dans le même sens qu'eux, suivant la même idée jusqu'à ce que nous commencions à nous rapprocher, à nous coller même, tellement que la horde qui courait à vive allure l'instant d'avant trottinait l'instant suivant. Finalement, certain d'entre nous ont commencé à fusionner, le noir de leur corps se fondait l'un dans l'autre, leurs masques, leurs identité disparaissait. J'ai eu une certaine appréhension lorsque cette masse grandissante m’atteins, moi et mes voisin mais un nouvelle fois, je ferma les yeux et me dis que tout avait peut être été écrit.

Alors que je sentais ce nouvel être qui naissait de la fusion d'autre, je me suis dis que je n'étais que le spectateur de ma vie, qu'alors l'un d'entre nous userait de ma vie mieux que je ne l'avais fais, qu'au moins j'aurai servis à quelque chose...

Contrairement à ce que je pensais, l'acteur de la comédie, l'acteur qui mènerait ce troupeau serait moi car même si je me sentais comme la méduses dans une marée de ses congénère, ma volonté était supérieure a celle des autres qui était devenu comme mort pour la seconde fois. Je me sentais comme le seul réveillé dans un banc de dormeur et donc je me suis dis que j'allai prendre les commande si sa ne dérangeait personne...

Après de longue année a manger d'autre monstre, la fusion qui nous réunissait moi et mes compère dormeurs sembla se souder. D'abord nous étions de plus en plus serré dans ce cocon et puis en un claquement de doigt, j'étais le seul restant, j’avais un nouveau corps et tout les autres n'était rien, ils étaient moi... J'aurai du être content mais je m'étais comme habitué à cette présence invisible, j'étais triste et j'aurai préféré revenir à mon état précédant. Je suis donc resté solitaire, mon appétit s'était calmé, lorsque je mangeais je devenais plus puissant, je sentais ma force grandir. Un jour je suis tombé sur un autre de mes congénère, il souhaitait me manger mais avant me dire pourquoi... Il m'appris en quelque mots que nous étions des adjuchas et que nous devions manger pour atteindre l'état terminal de Vasto Lorde. Moi je ne souhaitais pas devenir plus puissant, je voulais juste... Je ne voulais rien, je voulais sûrement trouver quelque chose qui m'occuperait, un but je pense. De toute façon, la question ne se posa pas de toute manière car une horde d'adjuchas plus puissant que moi arriva un jour et m'emmena voir le « Roi du Hueco Mundo », ils me demandèrent de m'incliner devant sa Majesté, ce que je fis sans savoir pourquoi.

Barragan Luisenberg était un Vasto Lorde, un monstre de pouvoir se proclamant Roi du Hueco Mundo car personne ne lui arrivait à la cheville. Il remarqua vite que même si je n'étais pas le plus fort mais peut être bien le plus intelligent de ses soldats et en peu de temps il me nomma comme son conseiller. Le conseiller de Sa Majesté à la troisième place dans le classement d'autorité, il y a le Roi, la main du roi ou son bras droit en d'autre terme et son conseiller. Je n'avais pas la place la plus facile, Barragan n'appréciais personne et tous ses sujets était sensible de mort a n'importe quel moment, il s'amusait à confronter ses armées, il essayait tant bien que mal de se comporter comme un roi et de se trouver des amusements. Autant dire que ce n'était pas très réussit...

Je suis resté assez longtemps au service de ce monstre, disons cent trentre ans. Pendant ses années, je suis devenu une personne obéissante causant aujourd'hui ma soumission du regard lorsque les gens me parlait. il voulait tout le temps « m'amuser » disait-il alors qu'il ne cherchait que son propre plaisir car j'étais trop froid, trop silencieux trop moi. Ainsi, pendant plus de cent trente ans, je fus envoyé, accompagner d'un Observateur, aller faire les pires choses au monde, j'ai tué, torturé des hollow et des âmes et fait toute sorte d'autre chose que l'Observateur allait ensuite récité à mon Roi qui riait à grand éclat.

Pourquoi j'obéissais ? La peur nous fait agir, j'avais peur de mourir et j'avais peur de désobéir, comme un esclave, vous savez, on apprend à certain à aimer leurs chaînes... C'est une expression évidemment, mais certains esclave, lorsqu'on les libères ne veulent plus enlever leurs chaînes, ronger par la peur, la peur de la réprimande et celle de l'avenir indécis ou impossible qui arrive. Et moi, même aujourd'hui j'ai honte de le dire, j'ai obéis, je préférais que quelqu’un d'autre meure à ma place. D’ailleurs Barragan redoutait qu'un jour quelqu'un le surpasse, il devait par exemple pensait que j'aurai pu atteindre le stade de vasto lorde car il me faisait me nourrir juste assez pour que je n'évolue presque pas


Jusqu'au jour où un Shinigami arriva, il défia sans crainte mon Seigneur... A cet instant, je n'étais plus le conseiller, j'aurai du aller parler avec Barragan et ce shinigami pour l'aider à prendre une décision mais son bras droit lui même ne l'accompagna pas, quoiqu'il en était, Barragan abdiqua en quelque sorte et Aizen, le shinigami devint un peu le nouveau roi. Il fit de nous des Arrancar grâce à son bijoux, le Hogyoku et ainsi, nous avons découvert nos pouvoir. L'ancien maître de ce monde devint alors Segunda Espada et il m'ordonna de devenir sa fraction. J'étais enfin libre, j'aurai pu lui dire non et servir Aizen qui m'avait donné une apparence humaine, chose que je chérissais le plus, il m'avait permis de me rapprocher de l'humain que j’avais été, de retrouver l'apparence que j'avais au tout début, lorsque je n'étais qu'une âme sur la glace d'un lac gelé. Mais comme l'esclave, je sers, dans le doute mieux vaut ne rien changer disait-on...

Barragan obtint le pouvoir de faire vieillir tout ce qu'il touchait et moi celui de copier n'importe quel autre pouvoir. Lorsque j'ai découvert que je possédais ce pouvoir, je me suis sentis comme lorsqu'un servant trouve une petit pièce tombait par terre : un espoir de fuir, de changer de vie, de repartir à zéro. Je pouvais copier celui de mon suzerain espada et le tuer avec le siens ! Puis, comme je n'avais plus à me nourrir pour évoluer ou stagner je pourrai vivre une vie tranquille dans le monde réel. Ou juste m'enfuir, sans ne devoir rien à personne ?

Autant dire que mon vieux maître n'était pas dupe, l'année qui suivit mon installation au palais Las Noches, le Segunda me fit venir en privé dans ses appartements, il avait une mission de la plus haute importance pour moi. Il me parla avec un sérieux époustouflant, comme si j'étais redevenu son conseiller. Il m'a dit qu'il était la personne en qui il avait le plus confiance et que j'étais le seul à pouvoir exécuter cette « mission secrète ». Je regardais le sol, il m'indiqua un endroit à Karakura où une personne m'attendait pour me donner la suite des informations.

Lorsque j'arrivai je ne vis personne, c'était juste un petit chemin bétonné de Karakura, un talus de terre sur un coté, la vue de la ville de l'autre. Puis, j'attendis, cinq minute, dix peut être, j'observais avec passion la vue sur la vie que je désirais tant puis sans comprendre, trois personne, des Shinigami apparurent à coté de moi et me transpercèrent tout trois en même temps. Ils souriraient, si j'avais fais plus attention, peut être aurais-je pu les éviter où les vaincre. Alors que je sentais que j'allai mourir une nouvelle fois, une porte monstrueuse apparut en plein milieu du chemin, je savais ce qu'elle était, la porte des Enfer, beaucoup d'adjuchas en parlaient et rigolaient dessus en disant que tel ou tel personne irait en enfer par cette porte. Les Shinigami reculèrent et me laissèrent debout, vacillant. Ils s'esclaffèrent en disant que pour que la porte vienne je devais vraiment être quelqu'un de mal.

Alors la portes s'ouvrit, des chaînes m'attrapèrent, je ne résistais pas, à quoi bon, j'ai seulement fermé les yeux comme un rituel et je les ai laissé m'emporter...

Après avoir vécu une cinquantaine d'année a évoluer péniblement, environ cent trente autre au service d'un monstre, je passa mon temps jusqu'aujourd'hui en Enfer : soit à peut près cinquante ans. L'enfer ce n'était pas si mal, le début fut compliqué, toujours torturé puis tué ensuite puis rennaitre puis essayer de se battre et ainsi desuite mais après cela, je ne savais pas où me mettre, comment survivre mais après, j'ai fais la connaissance de pas mal de personne. A mon étonnement je n'étais plus un vrai arrancar, j'étais devenu un Pécheur ! Personne ne savaient qui j'étais et d'où je venais et comme mon « masque » était dans mon dos, je décidais de m'inventer une nouvelle vie, de devenir ce dont j'avais toujours rêvé d'être : un humain. J'ai dis à qui voulait l'entendre que je ne me souvenais plus de ma vie mais que j'étais un ancien humain, que je savais juste que j'avais obéis par peur de mourir à un monstre qui m'avait obligé à faire d'horribles choses. Mais techniques propres à mon état d'arrancar avait été remplacé par l'utilisation de chaînes et au sujet de ma résurrection, je l'ai renié.

Je me suis entraîné pendant cinquante années au sabre et à l'utilisation des chaînes, plus précisément, je m’entraînais avec le fourreau de mon sabre à la couleur identique à celle de mon pantalon pour qu'au lieu de ma résurrection, pour montrer ma différence de force entre avant et après : je dégainai simplement mon épée. La différence était évidemment moindre ! Forcément et c'est pourquoi je me suis entraîné dix fois plus, afin de rattraper mes cent trente ans de retard tout d'abord et ensuite pour que je n'ai pas a utiliser ma résurrection en combat : je pouvais à la limite briser ma chaîne mais je ne l'ai jamais fais et mon but n'était pas de le faire !

Quoi qu'il en soit, si je revoyais Barragan en Enfer, ce qui ne m'étonnerai pas de l'y voir, je me chargerai du bouleau des Kushanaras à leurs place...
[en cour]

Et Vous ?

|| Lulu  || 18 le 14/08  ||  FINALLY. Kahei ♥|| j'aime pas trop les couleur et la bannière mais c'est pas grave ^^ ||
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yukio, Le Pécheur menteur    Sam 23 Mai - 17:19

Voilà j'ai finis, par contre il faudrait changer mon nom en Yukio.
Après avoir lu et relu je n'ai pas trouver de code: est-ce une blague pour qu'on lise le contexte?
Sinon j'aimerai savoir si quelqu'un pourrait me faire un vava a partir d'une image que j'ai?
Revenir en haut Aller en bas
Prince des Enfers
avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 24/02/2015

Feuille de personnage
Niveau: 57
Expérience:
4115/14500  (4115/14500)
Spécialité: Zanjutsu
MessageSujet: Re: Yukio, Le Pécheur menteur    Sam 23 Mai - 17:29

Aye aye ! Bienvenue parmi nous ♥

Je changerais ton pseudo dès que je te croiserais sur la chatbox histoire d'éviter les problèmes de connexion. Pour ton avatar, je peux m'en charger aussi, il suffit que tu m'envoies l'image :'3

Je n'ai pas encore lu ta présentation -pas le temps là- mais sache qu'il y a bien un code à trouver dans les règlements, donc il va falloir chercher mieux ♥ !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Yukio, Le Pécheur menteur    Sam 23 Mai - 17:53

D'accodak! J'adore ton vava en passant: magnifique! (l'image de base: http://vignette1.wikia.nocookie.net/betterbleachfanfiction/images/a/a4/Bleach_Rasenhiden_Volume_1.png/revision/latest?cb=20130622072356)

Et pour le code je vais chercher encore!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yukio, Le Pécheur menteur    Mar 26 Mai - 20:04

En attendant que tu trouves ce fichu code ^^
J'ai déjà jeté un oeil à ta présentation et je l'ai soumis à notre système. Pour le moment... Hé bien il y a quand même pas mal de fautes d'orthographes. La présentation en elle-même n'est pas mauvaise, c'est une présentation moyenne (sans rien de péjoratif hein), mais les fautes d'orthographes cassent un peu la lecture.

Pour le moment, je propose un niveau 30-32. Si ça te convient, hé bien tant mieux, on te demandera simplement de faire plus attention lors de tes RPs (l'orthographe étant prise en compte dans le calcul de l'expérience, tu en gagneras plus en faisant attention). Sinon, tu as la possibilité de te relire et de corriger ta présentation pour augmenter un peu ton niveau.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yukio, Le Pécheur menteur    Mar 26 Mai - 20:28

Non je vais prendre ce qu'on me donne parce que sinon sa fera trop longtemps que je serai dessus et j'en aurais marre
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yukio, Le Pécheur menteur    Mar 26 Mai - 20:32

Très bien, dans ce cas moi je donne un niveau 30-32, attendons l'avis de Kahei ou Kyôraku ^^ Mais fais attention à l'orthographe pendant tes RPs !
Revenir en haut Aller en bas
HFC - Sevens
avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 21

Feuille de personnage
Niveau: 60
Expérience:
0/15250  (0/15250)
Spécialité: Hohô
MessageSujet: Re: Yukio, Le Pécheur menteur    Mar 26 Mai - 20:46

Je suis d'accord avec Sal, la présentation est truffée de fautes et présente parfois quelques incohérences minimes. Je suis pour un lvl 30, Sbire des Enfers. Bienvenue parmi nous, brave Pécheur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Yukio, Le Pécheur menteur    

Revenir en haut Aller en bas
 
Yukio, Le Pécheur menteur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Préval, un sale menteur
» Pêcheur de Lunes
» Balbuzard pêcheur (étape par étape)
» { Menteur ! - - - PV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach - Hell on Earth :: 
Zone Flood
 :: Archive des Fiches :: Archives des Présentations
-